Rue d'Egmontstraat, 11 / B - 1000 Bruxelles
Tel. : +32.2.539.33.94 - Fax : +32.2.537.29.21
E-Mail : francquifoundation@skynet.be
Emile Francqui
Fondation d’Utilité Publique  –  Stichting van Openbaar Nut

Les Bourses de la Fondation Francqui « Francqui Fellowships »

 


Les bourses de la Fondation Francqui « Francqui Fellow »

La Belgian American Educational Foundation Inc. « B.A.E.F. » a été également créée par Emile FRANCQUI.  Cette organisation procure chaque année un nombre de bourses à de jeunes Belges qui désirent séjourner dans des Universités des Etats-Unis pendant un an, ou à de jeunes Américains qui souhaitent effectuer un séjour en Belgique pour des études ou de la recherche scientifique.

L’appel et la sélection de ces bourses s’opèrent par la « B.A.E.F. », dont le secrétariat est établi à Bruxelles.

La Fondation Francqui procure à la « B.A.E.F. » les moyens financiers nécessaires pour supporter les frais d’un certain nombre de bourses (actuellement, dix).

* * *

Renseignements et demandes 

Exclusivement auprès de la « B.A.E.F. »

Rue d’Egmont, 11

1000 BRUXELLES

Tél : 02-513.59.55

* * *

Les boursiers de la Fondation Francqui « Francqui Fellow »  retenus à ce titre sont repris ci-après :

 

2017-2018

Nick BULTINCK (Landon Clay-Francqui Fellow) – Postdoctoral research on theoretical physics : quantum mechanics – UGent – vers Princeton University, Dept. of Physics – Prof. Zaletel

Evelyne COLLIGNON (Désiré Collen-Francqui Fellow) – Postdoctoral research in biomedical sciences : Unravelling the role of new epigenetic modification in aging – ULB – vers Stanford University, The Brunet Lab.

Ivo STASSEN – Postdoctoral research : Chemiresistive composite CP/MOF sensors – KULeuven – vers Massachusetts Institute of Technology (MIT), Dept. of Chemistry – Prof. M. Dinca

Damien SLUYSMANS – Postdoctoral research : Design of synthetic molecular machines – vers Northwestern University, Dept. of Chemistry – Prof. F. Stoddart

 

2016-2017

Lien BECKERS (Landon CLay-Francqui Fellow) – Postdoctoral research on the ApoE in microglia as a disease regulator in MS – KULeuven – vers Harvard Medical School, Brigham and Women’s Hospital, Laboratory at Center for Neurologic Diseases – Prof. Dr. Oleg Butovsky

Augustin COSSE – Postdoctoral research in Mathematics – UCLouvain – vers NYU, Courant Institute – Prof. Bruce Kleiner

Sander GOVERS – Postdoctoral research on the Patterns and heterogeneity in bacterial growth – KULeuven – vers Yale University, dept. of Molecular, Cellular and Developmental Biology, Microbial Pathogenesis Section – Prof. Jacobs-Wagner.

Cleo GOYVAERTS – Postdoctoral research to Explore and modulate intratumoral myeloid celles – VUB – vers Icahn School of Medicine at Mount Sinai, Oncological Science Department, The Tisch Cancer and Immunology Institute – Prof. Miriam Merad

 

2015-2016

Frédéric BOUCHE – Postdoctoral research on flowering time control in brachypodium distachyon – ULg – vers University of Wisconsin, Biochemistry dept. – Prof. R. Amasino

Nicolas LECONTE – Postdoctoral research on transport and hall physics in strained graphene – UCLouvain – vers University of Texas at Austin, Dept. of Physics – Prof. R. Hazeltine

Thomas MERTENS (Landon Clay-Francqui Fellow) – Postdoctoral research in theoretical high-energy physics : string theory – UGent – vers Princeton University – Dept. of physics – Prof. H. Verlinde

Jérémy ODENT – Postdoctoral research in shape memory and self healing PLA-based materials – UMons – vers Cornell University, College of engineering – Prof. E. Giannelis

Maud QUINZIN – Postdoctoral research on conservation genomics and evolutionary biology – ULB – vers Yale University, Yale Institute for biospheric studies – Prof. A. Caccone

Neil SAAD – Postdoctoral research on infectious disease and vaccine epidemiology – UGent – vers Yale University, School of Public Health – Dr. Virginia Pitzer

Bram VANDEKERCKHOVE – Postdoctoral research on cognitive neuroscience of language processing – UA – vers Tufts University, Dept. of psychology – Prof. G. Kuperberg

 

2014-2015

Jana ASSELMAN – Postdoctoral research in Ecological and environmental genomics – UGent – vers University of Notre Dame, dept. of Biological Science – Prof. M. Pfrender

Nele CALLEBAUT – Postdoctoral research in Theoretical physics : gauge-gravity duality – UGent – vers Princeton University, dept. of Physics: Joseph Henry laboratories – Prof. S. Gubser

Pieter COULIER – Postdoctoral research on the solution of large scale computing problems – KULeuven – vers Stanford University Mechanical and Engineering Dept. Prof. E. Darve
La recherche postdoctorale de Pieter à l’université de Stanford s’est concentrée sur le développement d’algorithmes d’algèbre linéaire rapides pour la résolution de problèmes informatiques à grande échelle. De nombreuses méthodes numériques en sciences et ingénierie nécessitent la résolution de systèmes d’équations linéaires. Cependant, les méthodes de solution traditionnelles pour de tels systèmes nécessitent une quantité d’opérations arithmétiques qui devient prohibitive pour de grandes matrices. Il y a donc un grand besoin de développer des solveurs numériques plus efficaces, et de nombreux efforts dans ce sens ont été faits au cours des 40 dernières années. Au cours de son séjour de recherche à Stanford, Pieter a créé et mis en œuvre le premier solveur en son genre avec un coût de calcul linéaire, et il a démontré que ce solveur surpasse des méthodes actuelles pour plusieurs problèmes importants. Cette nouvelle méthode devrait avoir un impact important sur de nombreuses applications en sciences et en ingénierie, dans lequel exécuter des opérations d’algèbre linéaire est le goulot d’étranglement crucial de calcul. Le séjour de Pieter à Stanford a également été fructueux en établissant des collaborations de recherche interdisciplinaires, à Stanford-même (Department of Aeronautics and Astronautics, Department of Chemical Engineering) et ailleurs (Courant Institute of Mathematical Sciences at New York University, U.S. Army Research Laboratory, Lawrence Livermore National Laboratory, Nagoya University, University of Texas at Austin).

Benjamin DELATTE – Posdoctoral research in Epigenetic editing of the p16INK4A promotor – ULB – vers La Jolla Institute for Allergy & Immunology – Prof. A. Rao

Anne-Catherine HEUSKIN – Postdoctoral research on the Clustering model in cells exposed to HZE particles – FUNDP – vers UC Berkely, Cancer System Biology – Prof. S. Costes
L’estimation du risque de cancer induit par les rayonnements spatiaux a été un défi permanent pendant des décennies. En effet, la plupart des données épidémiologiques rapportées sur les risques induits par les rayonnements proviennent d’études de survivants de la bombe atomique qui ont été exposés à une dose aiguë de rayons gamma au lieu de radiations caractéristiques du rayonnement cosmique. Dans le cadre de cette recherche post doc, nous avons introduit un formalisme utilisant des automates cellulaires pour modéliser les effets à long terme des rayonnements ionisants pour différentes qualités de rayonnement. Cette approche jette les bases d’une étude plus approfondie sur l’impact de l’exposition chronique à faible dose, des variations interindividuelles et des scénarios de rayonnement spatial plus complexes.
Audrey MAUDOUX (Landon Clay-Francqui Fellow) – Posdoctoral research on the Neuromodulation effect on tinnitus – ULg – vers Georgetown University, Medical Center – Prof. J. Rauschecker

Kim VAN LIEFFERINGE – Postdoctoral research in Classical archaeology – UGent – vers Stanford University, Archeology Center – Prof. I. Morris

 

2013-2014

Klaas BENTEIN  – Doctoraat Taalkunde – Ugent – vers University of Michigan – Dept. of classical studies – Prof. A. Verhoogt – Postdoctoral research in Papyrology, linguistics

Erlinde CORNELIS (Collen-Francqui Fellow) – Doctoraat “Two-sided messages for nonprofit communication” – UGent vers San Diego State University – Dept. of Marketing – D. Schwartz – Postdoctoral research in Health communication/Social marketing

Jan-Walter DE NEVE (Collen-Francqui Fellow) – Postdoctoral research in Immunology & infectious diseases – ULB – vers Harvard University – Graduate Studies – Public Health (M.P.H./Ph.D.) – En tant que Collen-Francqui Fellow , j’ai completé la Maîtrise en Santé Publique (MPH) à l’École de Santé Publique de Harvard University. Cette maîtrise est un programme intensif, accéléré de neuf mois, principalement orienté vers les jeunes médecins ainsi que d’autres professionnels de la santé. Il offre la possibilité de prendre des cours d’introduction dans la plupart des domaines de la santé publique, y compris l’épidémiologie et biostatistique, sciences sociales et comportementales; et un stage pratique. La flexibilité du programme m’a permis de prendre des cours supplémentaires d’intérêt personnel, y compris dans la santé mondiale, l’économie de la santé, et du droit de la santé publique. Au total, j’ai pris une douzaine de cours durant cette année. Dans le programme du MPH, ma concentration choisie était “Global Health and Population”. Ce domaine d’intérêt choisi est surtout concentré sur l’amélioration de la santé des populations défavorisées dans le monde entier. En outre, le programme du MPH m’a permis de développer un projet de recherche, qui évalue le lien entre la scolarité et la santé des populations défavorisées. En particulier, nous avons évalué l’effet causal de la scolarité secondaire sur le risque d’infection au VIH en Afrique sub-saharienne. Les résultats de ce travail sont publiés ici: http://www.thelancet.com/journals/langlo/article/PIIS2214-109X(15)00087-X/fulltext

Simon DE RIJCK (Landon Clay-Francqui Fellow) – MS in de fysica en de sterrekunde – Ugent/Uppsala – vers University of Texas Austin– PhD in Elementary Particle Physics or Nuclear Physics

Bernd LANNAU (Collen-Francqui Fellow) – Master in geneeskunde – UGent – vers University of Pittsburgh School of Medicine – Dept. of Plastic surgery – Prof. P. Rubin – Postdoctoral research in Plastic surgery – lipofilling

Olivier SARTENAER – Doctorat en philosophie – UCLouvain/Cambridge – vers Columbia University – Dept. Of Philosophy – M.S. Quarato – Postdoctoral research in the Philosophy of science.

Tom SERCU – MS in data science – Ugent/Stüttgart– vers NYU – MS in Computer science, focus on machine learning – En tant que boursier de la Fondation Francqui, j’ai eu la chance de pouvoir faire mon MS en Science des Données (Data Science) à l’Université de New York de 2013 à 2015. Ce master en 2 ans m’a permis de me spécialiser dans mon domaine de prédilection, l’apprentissage automatique (Machine Learning) à travers des cours et de la recherche.  C’est dans ce cadre que j’ai été amené à travailler sur un projet de reconnaissance automatique de la parole, financé par l’IARPA. Ce projet, dénommé Babel, a été réalisé en collaboration avec le centre de recherche d’IBM et sous la supervision de Yann LeCun ( “Silver Professor” à la NYU et directeur de recherche sur l’intelligence artificielle chez Facebook). Ce long travail a abouti à la rédaction de mon premier article, “Very Deep Multilingual Convolutional Neural Networks for LVCSR”, (http://arxiv.org/abs/1509.08967), qui sera publié lors de la ICASSP, la Conférence Internationale de l’Acoustique, du Discours et du Traitement de Signal. J’ai été diplômé en mai 2015 et j’ai commencé comme chercheur chez IBM Waston dans le centre de recherche TJ Watson. Je suis ainsi extrêmement reconnaissant pour l’apport financier de la Fondation Francqui qui m’a permis de débuter ma carrière comme chercheur.

Laurent SLITS (Collen-Francqui Fellow), Ingénieur de Gestion, Master en Management International (CEMS) et Master en Droit – UCLouvain vers Columbia University – LL.M. en Droit des sociétés, Droit financier et Droit économique internationalAu cours de l’année académique 2013-2014, Laurent a poursuivi un LL.M. (Master of Laws) à la faculté de Droit de l’université Columbia à New York.  Lors de son séjour à Columbia, Laurent s’est spécialisé en Droit des sociétés, en Droit financier et en Droit économique international.  Il a suivi des cours de Droit des sociétés avec le Professeur Milhaupt, a étudié les Théories du Droit et de la Finance avec le Professeur Pistor, et la Philosophie du Droit avec le Professeur Raz.  Il a également suivi des cours de Droit des Contrats américains avec le Professeur Thel, de Droit économique international avec le Professeur Bradford et un séminaire consacré aux grands défis relatifs aux réformes de la réglementation économique au niveau mondial avec le Professeur Greene. Laurent a rédigé un essai consacré aux questions réglementaires relatives au Bitcoin, une monnaie virtuelle, dans lequel il plaide pour une approche réglementaire prudente et coordonnée.

Lawrence VERHELST (Collen-Francqui Fellow) Master in de rechten – KULeuven – vers Harvard University – LL.M.

Jean-Charles WIJNANDTS – Master en sciences économiques – Ulg – vers University of Pennsylvania – PhD in Economics

 

2012-2013

Eliran BOKSENBOJM (Collen-Francqui Fellow) – PhD student in Theoretical Physics-Research in non-equilibrium Stastistical Mechanics – KULeuven – vers Harvard University – Dept. of applied Mathematics Prof. L. Mahadevan – Postdoc. Res.in Soft matter physics and Econophysics.

Aurelie BUFFIN – PhD « Food flow and stock management in an ant colony » – ULB – vers Arizona State University – Prof. S. Pratt – Postdoc. Res. on the cooperative transport in ants

Ludovic D’AURIA (Collen-Francqui Fellow) – PhD en Sciences Biomédicale – UCLouvain vers Harvard Medical School – Children’s Hospital Boston – Prof. Dr. W. Lencer – Postdoc. Res. on the sphingolipid roles in bacterial toxin invasion

Sophie DELWAIDE – Master en droit privé – ULB – vers Univesity of Chicago – LLM in Financial law

Jurgen GOOSSENS – PhD in Law – UGent – vers Yale University – LLM Public law (comparative) constitutional law

Karel GOOSSENS (Collen-Francqui Fellow) – Dr. in chemie – KULeuven – vers University of Texas – Austin – Prof. Bielawski – Postdoc. Res. in Chemistry : Graphene-based carbocatalysts and hybrid catalysts.

Robbe GORIS (Collen-Francqui Fellow) Doctor of Psychology – KULeuven – vers NYU – Center for Neural Science – Prof. A. Movshon – Postdoc. Res. on how the brain processes visual perception.

Delphine GRYNBERG – PhD en Sciences Psychologiques – UCLouvain – vers Michigan University – Research Center for Group Dynamics – Interdisciplinary program on empathy and altruism research – Prof. S. Konrath – Postdoc. Res. on the effect of closeness on empathy of pain.

David OYEN (Collen-Francqui Fellow) PhD : Bio-ingineering in chemistry – VUB – vers The Scripps Research Institute – Dept. of Molecular Biology – Prof. P. Wright – Postdoc. Res. on the role of Dynamics in Dihydrofolate Reductase (DHFR) catalysis.

 

2011-2012

Géraldine BRICHANT (Collen-Francqui Fellow) – Dr. in Biomedical Sciences – ULg – vers Yale University Dept.of Reproductive Endocrinology and Infertility – Prof. Taylor – Post-doc. res. on Endometriosis, a gynaecologic condition

Richard COPIN – Dr. in Immunology and Microbiology – FUNDP – vers NYU School of Medicine – Div. of infectious Diseases – Prof. J. Ernst – Postdoc. res. in Adaptive Immune System – Hostpathogen Relationship

Malika DEKKICHE  – Doctorat en Langues et Littérature – ULg – vers University of Chicago– Prof. John E. Woods – Dept.of History, Near Eastern Languages and Civilizations – Post-doc. res. in Islamic Studies – War and diplomacy between Egypt and Iran in the XC century

Laurence DELLE VIGNE (Collen-Francqui Fellow) – Doctorat en Médecine – UCL – vers Scripps Research Institute – Prof. Brunhilde Felding-Habermann – Post-doc. res. in Obstetrics and Gynaecology

Thomas DERMINE – Bachelier en Sciences Politiques et en Ingénieur de Gestion, Master en Ingénieur de Gestion – ULB – vers Harvard University, John F. Kennedy School of Government – M. Sc. en Administration Publique – Formation et recherche sur outils quantitatifs d’aide à la décision publique, notamment en matière de gestion des finances publiques. Recherche soutenue par le Harvard Mossavar-Rahmani Center for Business and Government
sur l’application des obligations à impact social en Europe continentale (‘social
impact bonds’ – un mécanisme innovant et efficient de financement de services sociaux)

Thomas MARICHAL (Collen-Francqui Fellow) – Dr. en Médecine Vétérinaire – ULg – vers Stanford University – Medical Center, dept. of Pathology – Prof. Stephen Galli – Post-doc. res. in Immunology, whith special emphasis on innate immune cell biology and allergy

Jordi QUOIDBACH (Collen-Francqui Fellow) – Docteur en Sciences Psychologique – ULg – vers Harvard Univesity Dept. of Psychology – Prof. D. Gilbert – Post-doc. res. in Hedonic Psychology

Anaïs PERILLEUX (Collen-Francqui Fellow) – Dr. in Microfinance – UMons – vers Yale University Dept. of Economics – Prof. T. Guinnane – Postdoc. res. in Micro-economic analysis on lessons that can be learnt from history for financial cooperatives

Cédric ROLIN – PhD en Sciences de l’ingénieur – UCL – vers University of Michigan – Optoelectronic Components and Materials – Prof. S. Forrest – Post-doc. res. in Material Sciences in the field of Organic Vapor Phase Deposition

Maarten VAN ACKER – Dr. in Engineering – on Infrastructure Design and Urbanization – KUL – vers Parsons School of Design Strategies in New-York – Dean Miodrag Mitrasinovic – Postdoc. res. on the threshold between urbanism, urbanization and infrastructure design
Grace à la bourse Francqui dr. Maarten Van Acker pourrait rester à la Parsons – The New School for Design à New York. Sous la supervision de Dean Miodrag Mitrasinovic, Maarten a continué comme chercheur postdoctoral son étude de l’interface entre l’architecture, l’urbanisme et la conception des infrastructures. Des recherches ont été menées sur la relation entre l’histoire urbaine et les défis contemporains de l’aménagement urbain, l’urbanisation de New York et les Etats-Unis en général.  Le premier semestre Maarten a également donné des conférences invitées, appelées Urbanisme Inclus: écologies urbaines à Sunset Park Brooklyn, à l’École de Design Stratégies de New York, en collaboration avec les partenaires du projet Atlantis de la KULeuven, IUAVenice et le TUEindhoven. Le second semestre, Maarten a donné des conférences invitées sur la théorie de la forme urbaine à la Parsons School of environnements artificiels, dans le programme de maîtrise en architecture.  Au cours de cette année Maarten pourrait également préparer la publication publique de sa thèse de doctorat. « From Flux to Frame » sera publié par Leuven University Press et Cornell University Press.  Maarten est aussi régulièrement invité à la Graduate School of Architecture, urbanisme et de conservation de l’Université de Columbia en tant que membre du jury de thèses de maîtrise et des présentations de studios.  Maarten avait aussi une section récurrente dans ‘Ruimte’, la revue de l’Association pour l’aménagement du territoire et d’urbanisme. Dans ces articles, il réfléchit sur la culture américaine et la planification des projets innovants en milieu urbain.

Barbara VINCK – Master English-latin – UGent – vers Columbia University – PhD in Latin

 

2010-2011

Thomas BITOUN (Landon T. Clay Fellow) – Docteur en Sciences Mathématiques – ULB – vers Massachusetts Institute of Technology (MIT) – Prof. R. Bezrukavnikov – Post-doc. res. in Mathematics

Thomas DECLERCK – Master in law – KUL – vers NYU – L.L.M. in international law, with particular emphasis on corporate social responsibility – J’ai eu le privilège d’étudier à l’Université de New York (NYU) d’août 2010 à mai 2011. J’ai y obtenu une maîtrise de droit en « International Legal Studies ». Il va sans dire qu’étudier à New York et y vivre a été une expérience extraordinaire.  L’Université de New York a eu ma préférence en raison de sa réputation exceptionnelle en matière de droit international et de son approche innovante vis-à-vis de cette discipline. Elle a été une source d’étonnement permanente pour moi. En encourageant constamment la réflexion et le débat entre étudiants et praticiens « de terrain » ainsi qu’entre les étudiants eux-mêmes, la NYU a fait plus qu’améliorer ma connaissance du droit international : elle a radicalement changé ma perception – qui était parfois erronée – de cette matière.  Des cours tels que “The Law of International Organizations”, “Law and Practice of the United Nations”, “Constitutional Law of War and Foreign Affairs” and “International Trade Law: the Law of the WTO and NAFTA” m’ont – je pense – permis d’acquérir  une compréhension critique des lois internationales. Ils m’ont aussi permis de mieux comprendre la législation internationale sur le plan mondial et du point de vue des Etats Unis. J’ai pu appréhender les points forts de cette législation, ses faiblesses ainsi que ses nombreuses et surprenantes possibilités d’usage abusif. J’ai eu durant certains cours, par exemple lors du séminaire spécialisé sur les Nations Unies, la chance exceptionnelle de bénéficier de l’apport direct de praticiens éminents et de leur propre expérience dans les domaines du droit et de la diplomatie.   La flexibilité des programmes offerts par La NYU a été un élément très attractif pour moi. Elle permet en effet à chaque étudiant de former sa propre expérience universitaire. Cette flexibilité m’a permis d’étoffer mon programme centré sur l’étude du droit international avec des matières pratiques telles que “Alternative Dispute Resolution” ou “International Litigation”. Cette dernière matière m’a offert la possibilité de participer à une simulation de cas pratique avec mes collègues étudiants venant du monde entier et ce sous la supervision d’experts internationaux. D’autres cours m’ont permis d’acquérir des connaissances dans des domaines qui m’étaient inconnus comme “International Business Transactions”, “Admiralty Law”,  la législation anti-terroriste et la détention préventive. Comme elle le proclame elle-même, la NYU est une université de la ville et dans la ville, une université du monde et dans le monde. Qu’elles soient en relation avec la pratique du droit ou pas, la NYU offre un choix inégalé de possibilités et d’activités en dehors de ses murs. Cette palette d’opportunités faits de la découverte de la « Ville qui ne dort jamais » une expérience incomparable. Vivre au sein d’une communauté si diverse m’a permis de rencontrer des gens du monde entier et certains d’entre eux sont devenus de vrais amis.  Je veux exprimer toute ma reconnaissance à la Fondation Francqui pour m’avoir permis de vivre une année inoubliable. Je suis fier de pouvoir m’appeler un « Francqui Fellow ».

Simon DE STERCKE – Master of Electromechanical Engineering – UGent – vers Yale University – School of Forestry & Environmental Studies – MS in the field of Energy and Environment

François JOURET – Dr. en Médecine, Chirurgie, Accouchement – UCL – vers Yale University– Dept. of Cellular and Molecular Physiology – Prof. Caplan – Post-doc.res. in Cellular and Molecular Physiology-Nephrology

Veerle REUMERS – Dr. en sciences biomédicales – KUL – vers Massachusetts general Hospital – East – Prof. B. Hyman – Post-doc. res. in Medical Sciences – Neurobiology

Daan STRUYVEN – Ingénieur de Gestion – ULB – vers Massachusetts Institute of Technology (MIT) – PhD in Economics – J’ai eu le privilège de démarrer ma thèse au département d’économie du MIT en tant que Fellow Francqui. Cette bourse m’a permis d’acquérir de la connaissance approfondie en économie pendant les cours doctoraux, de rencontrer des jeunes chercheurs inspirants et de lancer plusieurs projets (sur le rôle public dans la gestion de la liquidité et la solvabilité du secteur financier) aux Etat-Unis, en Angleterre, Belgique ainsi qu’en Allemagne. Acquérir des connaissances ainsi que des compétences poussées en micro- et macro- économie et statistiques représente l’objectif principal de la première année. De plus, j’ai pu suivre les cours de spécialisation en économie publique, internationale et comportementale. En janvier j’ai pu contribuer au projet “Carry Trade & The Implied Volatility Puzzle” de Ricardo Caballero (le MIT Ford International Professor of Economics et membre de la American Academy of Arts and Sciences). Au printemps, j’ai découvert la disponibilité et l’énergie des professeurs. Après des discussions stimulantes avec Antoinette Schoar (la Michael Koerner ’49 Professor of Entrepreneurial Finance) et Michael Greenstone (le 3M Professor of Environmental Economics et ancien Chief Economist du Council of Economic Advisers), j’ai lancé le projet  “Leverage & deadweight loss: Belgium’s allowance for corporate equity experiment.” J’aimerais quantifier la perte de bien-être/stabilité financière que les gouvernements causent en favorisant le financement par la dette. Pendant l’été, François Koulischer (ULB) et moi-même avons avancé initié projet “Central Bank Liquidity Auctions and Collateral Quality”. Ivan Werning (Professeur de macro-économie au MIT et cité comme 1 des 8 meilleurs jeunes économistes au monde par The Economist) et Estelle Cantillon (FNRS Research Associate at ECARES) nous accompagnent dans ce projet. François et moi examinons la quantité et qualité de collatéral ainsi que la prime de taux  optimales que la banque centrale devrait exiger aux banques privées en échange de liquidité.  Pour bénéficier de l’expérience des experts aux banques centrales, François et moi avons séjourné à Oxford (sous les auspices du Prof. Paul Klemperer qui est l’architecte de l’enchère mixte de la Banque d’Angleterre) ainsi qu’à  Francfort à la Banque Centrale Européenne.

Julie VAN BOGAERT – Docteur en linguistique – UGent – vers UC Santa Barbara – Prof. Dr. Sandra Thompson – Post-doc. res. in Linguistics – Passer un an à la University of California, Santa Barbara (UCSB) était une expérience énormément enrichissante qui va sans doute continuer à m’inspirer pendant les années à suivre. En participant à des séminaires doctoraux et des colloques, et en échangeant des points de vue avec d’autres chercheurs, professeurs, (en particulier Prof. Sandra Thompson), j’ai acquis beaucoup de nouvelles idées et méthodes. Je n’aurais pas pu me souhaiter un meilleur cadre académique pour m’occuper de mon projet postdoctoral sur l’évidentialité que la UCSB, une institution qui correspond parfaitement à mes propres intérêts et où j’ai découvert de nouveaux développements et approches scientifiques.

Bart VAN DER SCHUEREN – Doctor of Medical Sciences – KUL – vers University of Columbia, New York Obesity Research Center – Prof. dr. B. Laferrère – Post-doc. res. in Medical Sciences – Endocrinology

Ben VAN ROMPUY – Doctor in Law – VUB – vers Georgetown University – Law Center – Post-doc. res. in the area of comparative US/EC antitrust law

 

2009-2010

Cécile ABRAMOWICZ – Master en droit – ULB vers Harvard University – L.L.M. in Business Law

Jacques BENATAR – Master en  mathématiques – VUB vers UCLA – PhD in Mathematics

Thien DANG-VU – Dr. en Médecine – ULg vers Harvard Medical School, Professor J. Ellenbogen – Post-doc. res. in Sleep and Sleep Medicine

Julie FAVRIL – Master en droit – KUL vers NY University – L.L.M in International Legal studies – De août 2009 jusqu’à mai 2010, j’ai eu l’honneur d’étudier à NYU School of Law, où j’ai obtenu mon LL.M. in International Legal Studies. Cette université portait ma préférence particulière en raison de son excellente réputation en droit international. Dans le but de se familiariser avec le système du Common Law, et surtout l’enseignement de manière  socratique, on a d’abord été plongé pendant deux semaines dans un cours ‘Introduction to US law’. Ensuite, j’ai pu m’approfondir dans une offre illimitée de sujets en droit Européen et international. Pendant l’année, j’ai suivi des cours extrêmement intéressants sur ‘Humanitarian Law of Armed Conflicts’, ‘Public International Law’, ‘Human Rights’, ‘European Contract Law’ et ‘European Union Economic and Constitutional Law’, tous enseignés par les autorités les plus éminents dans leurs domaines respectifs. Dans le cadre des séminaires plus intensifs ‘Transitional Justice’ et ‘Law and Practice of the United Nations’, j’ai également écrit deux essais, titrés ‘Children’s right to remedies in post-conflict situations’ et ‘A six-prong evaluation of the Iraqi and Afghan sanction regimes’. En plus, grâce à la flexibilité du système, j’ai peu compléter mon LL.M. spécialisé avec des sujets de droit plus généraux comme ‘US Legal Methodology’ and ‘Alternative Dispute Resolution’, qui m’ont apportés beaucoup de compétences pratiques. A côté de mon programme obligatoire, j’ai aussi participé aux activités de ‘Law Students for Human Rights’ et ‘NYU Model United Nations Society’. En combinaison avec la riche gamme d’activités extrascolaires à NYU, et le programme culturel de ‘la ville qui ne dort jamais’, cela a été pour moi non seulement une expérience exceptionnellement éducatif, mais aussi unique. En conclusion de cette année inoubliable, je renforcerai la Représentation Permanente de la Belgique auprès des Nations Unis pendant la présidence Européenne.

Koen HOORNAERT – Master en droit – UGent vers Georgetown University – L.L.M. in International Legal Studies

Simon KNAPEN – Master en physique – KUL vers Rutgers University – PhD in Theoretical High Energy Physics

Erik QUAEGHEBEUR – Ingénieur civil en Physique – UG vers Carnegie Mellon, University of Pittsburgh, Professor Teddy Seidenfeld – Post-doc. res. in the domains of uncertainty modeling, probability theory.  Chercheur postdoctoral en modélisation de l’incertitude.  Ma recherche vise le développement et l’application des théories pour la modélisation de l’incertitude qui sont plus expressives que les théories de probabilité classiques. Le but est de créer des outils qui permettent des inférences probabilistes imprécises et des préférences partielles entre les choix d’un problème de décision quand l’information disponible est insuffisante pour obtenir des inférences précises et des décisions uniques. Au Département de Philosophie de Carnegie Mellon, j’ai pu bénéficier de l’expérience étendue de Teddy Seidenfeld en ce domaine et aussi en la théorie de la décision et les fondements de la statistique.  Les interactions avec les autres membres du Département m’ont permis de découvrir les liens avec la théorie du choix social et l’épistémologie formelle. Pendant mon séjour, ma recherche s’axait sur les caractérisations fini de cohérence pour les prévisions inférieures (résultant en un article présenté à la conférence sur l’Uncertainty in Artificial Intelligence), désirabilité (résultant en un chapitre de livre), la classification des états des chaînes de Markov imprécises et des approximations extérieures complètement monotones. Les autres activités professionnelles incluaient mes devoirs comme sécrétaire de la Society for Imprecise Probability: Theories and Applications, et la co-organisation d’un workshop à Columbia University, New York City.  J’ai obtenu une position comme chercheur postdoctoral à l’Université de Gand dès le 1er octobre 2010.

Joris VANDENDRIESSCHE – Master en histoire moderne – KUL vers University of Minnesota – MA in History of Science and Medecine – A l’University of Minnesota, il a etudié au département de History of Science, Medicine, and Technology. Il a participé à un nombre de seminairs, y compris le seminair des méthodes des recherches en l’histoire des sciences (prof. Sally Gregory Kohlstedt), de médecine en temps modernes (prof. Jole Shackelford), et du développement des idées bactériologiques en dix-neuvième siècle (prof. Susan Jones). Au cours de l’année académique, il a présenté les résultats de ses recherches à le Midwest Junto for the History of Science à Norman, Oklahoma, et il a participé au rendez-vous annuel de l’American Association for the History of Medicine (AAHM) à Rochester, Minnesota. Son mémoire de Master, supervisé par prof. Jennifer Gunn, se concentre sur les manuscrits du chirurgien français Antoine Pamard (1763-1827), qui sont préservés à la Wangensteen Library à Minneapolis. Ce projet étudie la construction d’une identité professionelle dans la culture savante du début du dix-neuvième siècle. En octobre 2010, il commence ses recherches doctorales comme Aspirant du Fonds de la Recherche Scientific – Flandre (FWO) à la Katholieke Universiteit Leuven (KUL), sous la supervision de prof. Kaat Wils. Dans son projet doctoral, il examine la médecine scientifique au dix-neuvième siècle dans un cadre urbain et étudie les pratiques scientifiques et l’encastrement urbain des sociétés de médecine en Belgique, de 1830 à 1914.

Olivier van der HAEGEN (Landon T. Clay Fellow)– Licencié en Droit – FUSL/UCL – vers University of Chicago – L.L.M. in International and Corporate law – Il a étudié durant l’année académique 2009-2010 à la faculté de droit de l’Université de Chicago, où il a obtenu le diplôme de “Masters of Laws” (LL.M.). Contrairement à d’autres facultés de droit aux Etats-Unis, celle de Chicago n’offre pas de LL.M. spécialisé. Les étudiants étrangers choisissent dans toute la gamme de cours offerts aux étudiants américains, et se constituent un programme individualisé et varié. Olivier y a suivi des cours de droit boursier américain, de droit commercial approfondi, ainsi que des séminaires sur la régulation financière internationale et les aspects juridiques de la crise boursière. Il a pu compléter cette formation par des cours ayant trait à la procédure et au contentieux, ainsi que des cours de théorie générale du droit et de la justice. Il a ainsi été initié aux règles gouvernant les class actions, continué des recherches entamées en Belgique sur le droit de l’arbitrage international, et étudié la jurisprudence anglo-saxonne (enseignée notamment par le professeur franco-américain Bernard Harcourt). Il est inscrit comme avocat stagiaire au barreau de Bruxelles et travaille au sein du département contentieux et arbitrage du cabinet Linklaters.

Vincent WENS – PhD in Theoretical Physics – ULB vers Princeton University – Group of Theoretical Physics – Professor C. Callan – Mes recherches se concentrent sur certains aspects théoriques et mathématiques des théories quantiques de jauge, qui sont d’importance cruciale non seulement en physique des particules des hautes énergies mais également en théorie des cordes et mathématiques pures. Ces relations offrent des perspectives et méthodes puissantes pour analyser chacun de ces domaines, et forment donc une direction de recherche particulièrement étudiée en physique théorique. Mes propres recherches effectuées durant cette année concernent la généralisation de l’approche microscopique aux théories de jauge supersymétriques, qui fut développée durant ma thèse de doctorat avec F. Ferrari. Il s’agit d’une approche basée sur la supersymétrie, la localisation et le calcul d’instantons (méthodes à l’origine de – et inspirées par – la connection avec les mathématiques) pour le calcul exact de certaines intégrales de chemin. Ce formalisme permet ainsi de déterminer des résultats exacts (incluant des effets non-pertubatifs et en couplage fort) dans les théories de jauge supersymmétriques, et de justifier la dualité avec la théorie des cordes dans certains cas.

 

2008-2009

Lena DE MOL – Licenciée en Langue et Littérature, – UG vers University at Buffalo, State University of New York  – PhD in Linguistics

Leslie HERMAN – Licenciée en Science Chimique – ULB  vers University of Wisconsin Post-doc. research in ultrafast Chemistry, in the field of the dynamics of chemical reactions in the femtoseconod time domain – Le post-doctorat effectué à l’Université de Wisconsin-Madison, où l’hiver est presqu’autant réputé que la recherche, m’a permis de rejoindre le laboratoire du Professeur F. Fleming Crim. J’y ai effectué des études fondamentales sur la dynamique de composés tels que le stilbène ou d’autres molécules photochromiques. Ceux-ci constituent effectivement d’excellents modèles dans le développement de « machines moléculaires ». La spectroscopie laser femtoseconde permet ici d’obtenir des informations cruciales sur la dynamique à temps très courts de ces molécules grâce à un dispositif expérimental « trois faisceaux » comprenant à la fois un pulse laser infrarouge, un pulse ultraviolet ou visible, et enfin un continuum. Cette expérience, appelée ViMP, « Vibrationally Mediated Photoizomerisation », et menée pour la première fois en phase liquide, pourrait mener au contrôle éventuel de l’excitation vibrationnelle sélective d’un lien sur la dynamique de l’état excité des molécules en solution.

Jean-Philippe LANSBERG – Docteur en Sciences – ULg vers Stanford University, SLAC Stanford Linear Accelarator Center – Post-doc. research in Particle Physics

Julien MARNEFFE – Licencié en Droit  – UCL vers Georgetown University – MA. or PhD in Conflict Resolution – En aout 2008, j’ai entamé un master de deux ans en résolution de conflit à l’Université de Georgetown. Le premier semestre fut dédié aux cours fondamentaux: Conflict Resolution Theory abordant les principaux auteurs et sujets de débats en matière de résolution de conflit au niveau international, tel que la restauration, le maintien et la construction de la paix, mais aussi le rôle des femmes, ainsi que la problématique des différences culturelles dans l’approche de la résolution des conflits; Introduction to Conflict Resolution Skills offrant une approche pratique de la résolution des conflits au travers de différentes approches et stratégies, tel que la médiation, la facilitation, mais aussi le développement d’outils d’analyses des conflits; Multiculturalism, Democracy and Intergroup Relations approchant du point de vue de la psychologie sociale la question des conflits entre groupes humains aux niveaux des individus, des groupes sociaux et des Etats; enfin, Negotiations au cours duquel divers principes et stratégies de négociations ont été explorés d’un point de vue théorique et pratique. J’ai aussi poursuivi un cours d’introduction à la langue arabe que j’ai continué lors du second semestre.
Le second semestre m’a permis d’explorer plus avant d’autres domaines de la résolution des conflits au travers de cours tels que: Managing Organizational Conflicts se focalisant sur les questions de conflits au sein d’“organisations” qu’il s’agisse de sociétés ou d’associations privées ou d’organisations internationales; Introduction to Humanitarian Crises au cours duquel j’ai étudié les questions des relations entre acteurs civils et militaires opérant dans le cadre d’une crise humanitaire; Evaluation and Conflict Resolution dédié à la difficile question de l’évaluation des progrès et succès d’opérations et de programmes visant à stabiliser un conflit et à rétablir la paix, et dans le cadre duquel je me suis focalisé sur la question de l’évaluation des missions de contre-insurrection en Afghanistan; enfin, Stability Operations qui m’a permis de me familiariser avec les défis majeurs liés aux missions militaires de stabilisation, de la Bosnie a l’Afghanistan.  Enfin, de septembre 2008 à septembre 2009, j’ai travaillé comme assistant de recherche du professeur Lise M. Howard du Département de Gouvernement de l’Université de Georgetown. Mes recherches ont touché principalement aux missions de la paix des Nations Unies, et aux relations entre les Etats-Unis et les Nations Unies.  J’entamerai bientôt la seconde année de mon master au cours de laquelle je me focaliserai sur les questions liées aux missions de la paix des Nations Unies qui constitueront le sujet de ma thèse de master. J’espère que cette dernière me permettra développer un niveau d’expertise sur ces questions m’ouvrant ainsi les portes d’un doctorat sur le même sujet et/ou de travailler pour le Département de Maintien de la Paix aux Nations Unies soit à New York, soit dans le cadre d’une mission sur le terrain.

Vincent MERCKX – Docteur en Biologie – KUL vers UC of Berkeley – Burns Lab. – Post.doc. research in the Molecular Ecology of Mycorrhiza and mycoheterotrophic plants

Nathalie RYCKAERT – Licenciée en Droit – UCL vers New York University – L.L.M. in Corporate law and Corporate governance.

An SAVEYN – Bio Ingénieur Agronomie – UG vers UC Berkeley, Center for Stable Isotope Biogeochemistry – Post-doc. research in Physiological plant ecology

Elke VANDENDRIESSCHE – Licenciée en Droit  – UG vers University of Chicago – L.L.M. in Corporate and Financial Market Law

Pieter VANHOVE – Licencié en Langue et Littérature  – KUL vers Columbia University – MA in Italian Studies – Le 20 mai 2009 Pieter Vanhove a obtenu son Master of Arts en littérature italienne à la Columbia University. Il y a assisté entre autres à la fameuse lectura Dantis du Professeur T. Barolini. De plus, il a suivi un séminaire d’écriture créative avec poète et critique P. Valesio ainsi qu’un séminaire théorique avec le célèbre chercheur A. Compagnon (actuelle chaire de littérature au Collège de France). Après avoir obtenu son diplôme, il a commencé son stage chez Nina Burleigh, écrivain et journaliste (Columbia School of Journalism). En ce moment il prépare avec elle un livre qui traîte d’une notoire enquête criminelle italienne. En octobre 2009 il commencera, en tant que boursier du FWO, à écrire sa thèse sur le théâtre de Pier Paolo Pasolini. Il examine la possibilité d’une dite “co-tutelle de thèse” entre Columbia et la KULeuven.

Alexandre ZENON – PhD in Medicine-Lab. of Neurophysiology – UCL vers Salk Institute for Biological studies, San Diego  – Post-doc. research in Neurosciences
2007-2008

Marco BENATAR – Licencié en Droit – VUB vers New York University School of Law, New York – Durant l’année académique 2007-2008, Il y a poursuivi un programme de maîtrise en droit international (“LL.M. in International Legal Studies”). Pendant son séjour, il dédie la majorité de ses cours à l’étude du droit international public ainsi qu’à la théorie du droit. Au cours du premier semestre, il a suivi deux cours. Le premier était une introduction au droit international monétaire enseigné par un spécialiste invité de la Suisse, le Professeur Mario Giovanoli. Il a aussi assisté au cours du Professeur Frank Upham. Ses enseignements discutaient de la relation entre le droit et le développement dans les pays du tiers-monde. Outre les cours magistraux, il c’est inscrit à deux séminaires. Dans le cours “Recourse to Force in International Law”, enseigné conjointement par les Professeurs Thomas Franck et Miriam Sapiro, il a étudié le rôle que jouent les normes internationales dans la limitation des conflits interétatiques. Par ailleurs, il a préparé un travail de session dans lequel il a analysé la légalité des attaques cybernétiques. Finalement, le séminaire “Chinese Attitudes toward International Law” organisé par le Professeur Jerome Cohen lui a permis de comparer les perspectives occidentales et chinoise sur le droit des gens. Son travail de rédaction traitait du conflit entre la Chine et Taïwan et des options de règlement pacifique qui pourraient être employés pour régler ce conflit.  Au cours du second semestre, il a suivi un cours avec le Professeur Liam Murphy. Les étudiants ont lu et discuté 8 œuvres classiques de la théorie politique et morale contemporaine allant de Hobbes à Nagel. Il a complété ses études théoriques avec un cours intensif du Professeur Jeremy Waldron dédié à la notion d’“État de droit”. De plus, il a participé à un cours général sur le droit international enseigné par le Professeur Benedict Kingsbury. Ce cours visait principalement à développer des outils méthodologiques afin d’analyser le droit des gens et de comprendre son application dans la pratique. Enfin,  il s’est inscrit au séminaire dirigé par le Professeur Santiago Villalpando. Les enseignements portaient sur le fonctionnement et les travaux de la Commission de Droit International de l’ONU. Dans le cadre de ce séminaire,  il a écrit  un exposé sur les effets des conflits armés sur les traités.  En sus des cours, il a aussi participé à plusieurs activités extracurriculaires. Par exemple, dans le contexte du “Research Associateship Program”, il a été jumelé au Professeur David Golove. Ce programme permet aux étudiants de communiquer avec un membre de la faculté de droit d’une manière significative et d’avoir un aperçu du monde académique. En outre, il a travaillé comme rédacteur du “NYU Journal of International Law & Politics”.  Ce journal juridique, géré par des étudiants,  publie des articles scientifiques sur une panoplie de sujets en droit international privé et public. Finalement, il a assisté à la rédaction de la deuxième édition du “NYU Guide to Foreign and International Legal Citation” en sa capacité de co-responsable du droit européen.

Ann Sofie CLOOTS – Licenciée en Droit – KUL vers Columbia University, Faculté de Droit à New York – Elle y a poursuivi un LL.M. (Master in Law). Ce programme a permis une spécialisation dans le domaine du Droit International et du Droit Humain, domaine dans lequel elle espère poursuivre un doctorat plus tard.  Durant le premier semestre, elle y a suivi les cours suivants : Global Constitutionalism, du Professeur Michael Doyle (sous-secrétaire générale des Nations Unies) ; United Nations Peacekeeping du Professeur Roy Lee (secrétaire de la conférence de Rome pour la Court Pénale Internationale) ; Transitional Justice, du Professeur Graeme Simpson (lié au Centre International pour la Justice Transitoire, New York) ; et un Colloque organisé par le Professeur George Fletcher, avec la participation de conférenciers renommés, notamment le  Professeur Antonio Cassese.  Au second semestre, elle y a suivi les cours et séminaires suivants : Global Governance, du Professeur José Alvarez ; le séminaire Transnational Business and Human Rights du Professeur Ewing ; le séminaire Globalization and Human Rights du Professeur Belge Olivier De Schutter, qui a été nommé Rapporteur Spéciale des Nations Unies pour le Droit d’Alimentation.  De plus, elle est membre du Human Rights Clinic du Professeur Peter Rosenblum. Elle participe activement à certains  projets pour le Congo, notamment celui de conseiller le gouvernement Congolais sur les renégociations des contrats miniers, pour s’assurer que le peuple Congolais profite plus des ressources naturelles du pays. Elle est Research Assisant du Professor Lee.  De plus, elle est membre du Graduation Committee, du Class Gift Committee, ainsi que du Comité d’étudiants de la Columbia International Law Society.

Liesbeth DE BLEEKER – Licenciée Littérature Romane – KUL vers New York University

Bruno FORMENT – Licencié Sciences de l’Art – UG – vers Thornton School of Music de l’University of Southern California – Los Angeles. D’octobre 2007 jusqu’à septembre 2008, en tant que chercheur postdoctoral, il y continue ses explorations sur l’opéra seria, le genre dominant d’opéra italien du dix-huitième siècle. D’abord, il raffine sa dissertation doctorale ‘La terra, il cielo e l’inferno.’ The representation and reception of Greco-Roman mythology in opera seria (Université de Gand, 2007) pour des publications (e.g. article dans Rivista italiana di musicologia, 2008; chapitre dans Ancient Drama in Music for the Modern Stage, Oxford UP, 2009)et conférences (New York, Portland et Los Angeles). En outre, il met les fondations pour une étude sur le rôle de la mémoire dans la production et réception des premiers opéras de Niccolò Jommelli (ca. 1740-57). Pour ses recherches il a récemment obtenu des prix de l’American Society for Eighteenth-Century Studies et le magazine Goldberg Early Music. Bruno Forment a aussi été nommé Fulbright-Hays Fellow par la Commission for Educational Exchange between the USA, Belgium, and Luxembourg.

François GERARD – Licencié en Sciences Economiques et de Gestion – UCL vers University of California, Berkeley, Department of Economics – Il y suit le programme de Doctorat en Economie.  Cette première année du programme consiste principalement en l’approfondissement des connaissances économiques et l’acquisition des techniques (mathématiques et statistiques) qui permettront aux doctorants de se lancer ensuite éfficacement dans leurs propres recherches.  Néanmoins, au-delà de cette dimension purement scolaire, j’ai pu profiter de la disponibilité des Professeurs du département pour commencer à délimiter un futur projet de thèse. Ainsi, avec le soutien du Professeur George Akerlof (Prix Nobel 2001) et l’intérêt suscité par les travaux du Professeur Matthew Rabin (Clark Medal) en Economie Psychologique, j’ai rédigé un projet intitulé« Contribution to the micro-foundations of the decision making process for environmental issues: social norms and procrastination ».  En résumé, il s’agit d’incorporer certaines dimensions psychologiques et sociales, trop souvent négligée par la théorie économique, dans la théorie économique appliquée aux problématiques environmentales.  Dans le cadre d’un cours d’Histoire Economique, je me suis aussi attelé à l’étude de la compétition fiscale entre pays européens, cherchant à identifier les raisons qui ont poussé ceux-ci a entrer, au début des années 80, dans cette logique de nivellement par le bas des taux de taxation des entreprises. Cette première année m’a également permis de rencontrer le Professeur Edward Miguel, un Professeur passionné d’Economie du Développement (membre du Poverty Action Lab) et d’Economie Politique, pour lequel je travaillerai cet été au Kenya et l’an prochain a Berkeley comme assistant.

Filip OOSTERLINCK – Ingénieur Civil Chimie – KUL vers Yale University Department History of Medecine and Science – Durant son séjour (Août 2007-Juin 2008) il à été inscrit à un programme de Master d’un an dans l’histoire de la Science et de la médecine.  Avant son arrivée, il avait fait un PhD dans « Chemical Engineering ».  Il avait également travaillé dans le « Material Science Center du DSM », une entreprise globale dans les performances matérielles. Pendant ce temps-là, il avait développé un intérêt pour la façon dont la politique scientifique et le contexte socio-économique (e.g. le trend environnemental contemporain) déterminent partiellement quelle science est développée. Afin de mieux comprendre ce phénomène il voulait se familiariser avec l’histoire de la science. En ce moment, il travaille à une publication concernant l’histoire de la politique scientifique aux Etats-Unis et à un master thesis sur l’histoire du Green Chemistry.

Nicholas SERGEANT – Ingénieur Civil Electrotechnique – KUL vers University of Stanford for a PhD in Nanotechnology

Michiel VANHOUTTE – Ingénieur Civil Physique – UG vers Massachusetts Institute of Technology (MIT), Dept. of Materials Science and Engineering (DMSE) – Il y a commencé un PhD en Sciences des Matériaux en septembre 2007.  Dans le cadre de ce programme doctoral, il suit l’option « Matériaux Electroniques, Photoniques et Magnétiques ».  Cette option porte sur la conception et la fabrication de nouveaux matériaux et systèmes à travers la compréhension et le contrôle de l’interaction entre les propriétés électroniques, magnétiques et optiques des matériaux, leur structure aux niveaux micro- et manométrique et leurs méthodes d’élaboration.  Ce programme mène à un PhD en cinq ans.  Il fait partie du Electronic Materials Research Group (EMAT) dirigé par le Professeur Lionel C. Kimerling.  EMAT étudie le domaine de la microphotonique silicium, une technologie qui permet l’intégration de systèmes électroniques et optiques pour des applications comme les telecommunications, l’informatique et l’imagerie.  Il travaille sur un projet de développement d’un laser au silicium.

Bart VAN WASSENHOVE – Licencié Histoire – UG vers l’Université de Chicago au département d’études classiques, depuis Septembre 2007, il est actif comme doctorant où il participe dans le programme interdisciplinaire nommé ‘Program in the Ancient Mediterranean World’, qui combine l’étude et la recherche dans le domaine de l’histoire, la littérature, l’art et la philosophie de l’antiquité. A présent, il s’occupe principalement de l’accomplissement des cours et projets de recherches, nécessaires à obtenir le degré de Master. Parmi ses cours et séminaires de recherche, il peut déjà mentionner ‘Roman Stoicism’, ‘State and Subject in the Roman Empire’, ‘Herodotus book V’, ‘Survey of Greek Literature: Prose’ et ‘Boethius’. En plus, en Décembre de l’année passée, il a présenté un essai qu’il avait écrit pour son cours ‘Roman Stoicism’ (titre: ‘Shameful Grief: Emotional Rhetoric in Senecan consolation’) pendant une conférence à Londres, intitulée ‘Acts of Consolation: Approaches to Loss and Sorrow from Cicero to Shakespeare’. Une version révisée de cette pièce apparaîtra normalement l’année prochaine, dans les actes publiés de la conférence.

Eva WUYTS – Ingénieur Civil Physique – UG vers University of Chicago for MS-PhD in Astronomy

 

2006-2007

Isolde BELIEN – Lic. en Géologie – UG vers University of Oregon, Dept. of Geological Sciences, Volcanology Lab. of Professor Katharine Cashman – Elle a pu y entamer un doctorat en volcanologie. Sous la direction du Professeur Katharine Cashman, une autorité éminente parmi les volcanologues du monde, elle étudie notamment la dynamique des liquides des systèmes volcaniques. Son examen se concentre sur les interactions physiques entre les états solide, liquide et gazeux du magma et la façon dont celles-ci influencent le déplacement du magma dans le tube volcanique et le degré explosif de l’éruption. Ses recherches lui ont valu – avant le terme de la deuxième année de son doctorat – un présentation invité à une conférence scientifique internationale. Son examen a par ailleurs donné naissance à une coopération inter-universitaire, et attire en outre l’intérêt de la part des savants volcanologues et des chercheurs en modélisme mathématique.

Koen DE TEMMERMAN – Licencié linguistique et littérature : Latin & Grecque – UG vers Stanford University, Department of Classics (octobre 2006 – septembre 2007). La construction narratologique, rhétorique et physiognomique des personnages dans les textes antiques fictifs et biographiques.

Grégory DRIESSENS – Licencié en Sciences Biomédicales – ULB vers University of Chicago – Recherche sur le Cancer

Pieter EVERAERTS – Ingérnieur Civil Physique – UG vers Massachusetts Institute of Technology

Sofie POLLIN – Ingénieur Civil Electrotechnique ) KUL vers UC Berkeley

Patrick REYNAERT – Ingénieur Electricien – KUL s’est rendu au Berkeley Wireless Research Center, unité de recherche du département Electrotechnique de l’Université de Californie à Berkeley, d’août 2007 jusqu’en juin 2008. Pendant cette période il était chercheur post-doctoral dans le groupe du Prof. Ali Niknejad où il a fait des recherches sur les circuits intégrés analogiques électroniques pour 60 GHZ, une bande de fréquence importante pour les futurs systèmes de  télécommunication sans fil. Un amplificateur de puissance différentiel de fréquence 60GHz a été développé dans une technologie CMOS 90 nm. Comparé aux autres amplificateurs de puissance 60 Ghz CMOS, l’amplificateur  réalisé atteint une puissance de sortie plus grande (+12 dBm) et fonctionne avec une tension d’alimentation plus faible (1V). Grâce à l’utilisation de transformateurs intégrés, la surface nécessaire pour le chip a été réduite au strict minimum. Le chip a été présenté à la conférence de renommée internationale ISSCC à San Francisco, en février 2008. Actuellement Patrick Reynaert travaille comme professeur associé à K.U. Leuven, Département Electrotechnique, ESAT-MICAS. Il dirige la recherche relative aux circuits intégrés analogiques pour des applications mm-onde et des amplificateurs de puissance RF.

Hans SAVEYN – Bio Ingénieur Chimie – UG vers Delaware University – Adsorption et désorption des polymères cationiques dans le traitement des boues.
Les polymères cationiques synthétiques sont largement répandus dans le traitement des boues provenant du traitement des eaux usées. Une classe importante de ces polymères, basée sur des copolymères d’acrylamide et l’acrylate quaternisé de dimethylaminoethyl (DMAEA-Q), est connue pour être susceptible à l’hydrolyse, une réaction où le chlorure de choline est libéré. La cinétique d’adsorption et de désorption des polymères, ainsi que l’évolution des caractéristiques physico-chimiques et le comportement de la déshydratation des boues, a été étudiée dans une étude prolongée basée sur une suspension modèle de boue. Les résultats de cette étude ont suggéré que l’hydrolyse du polymère adsorbé favorise au commencement l’adsorption additionnelle du polymère de la solution, améliorant la force de réseau et augmentant de ce fait la filtrabilité. Cependant, l’hydrolyse du polymère adsorbé mène finalement à l’affaiblissement du réseau de floculation des boues et à une filtrabilité détériorée.

Ellen SIMON – Licenciée Langues Germaniques – UG vers University of Massachusettes

Lieven VANDERVEKEN – Docteur Neuroscience/Neurobiologie – KUL

 

2005-2006

Christian BEHRENT – Licencié en Droit – ULg – A séjourné, d’Août 2005 à Juin 2006 à New Haven, Connecticut, pour effectuer des études postdoctorales à la Yale Law School (Faculté de Droit de l’Université de Yale).  Ses études y ont essentiellement portées sur le droit constitutionnel américain et le droit public comparé. Ayant reçu, à la Yale University, le titre de Master of Laws le 1er juin 2006, Christian Behrendt est rentré en Belgique à la fin du même mois. Au 1er Octobre 2006, l’intéressé a été nommé Chargé de cours (en néerlandais : Docent ) à la Faculté de droit de l’Université de Liège, où il enseigne depuis la théorie générale de l’État et le droit constitutionnel comparé. 

Annekatrien LENAERTS – Licenciée en Droit – FUNDP vers Harvard Law School de Septembre 2005 à Juin 2006 dans le cadre du programme LL.M. Durant la première partie de son séjour, elle s’est concentrée sur le droit constitutionnel américain (professeur M. Klarman), en particulier sur les points de comparaison entre le modèle américain du fédéralisme et son contre-pied dans l’Union européenne. En outre, elle a suivi une introduction au système juridique américain (professeur P. Murray), ainsi que la philosophie juridique américaine (professeur David Kennedy). Durant la deuxième partie de son séjour, elle s’est spécialisée en droit international (professeur O. Hathaway), en droit de l’OMC (professeur J. Scott) ainsi qu’en droit comparé (professeur Duncan Kennedy).Comme la matière juridique fut abordée selon la ‘case law method’, au centre de laquelle se situe la ‘policy argumentation’, ce programme a eu une grande plus-value non seulement quant au fond du droit, mais aussi quant à l’apprentissage de la méthodologie juridique.  Annekatrien a fait partie d’un groupe d’environ 170 étudiants LL.M. provenant d’une soixantaine de pays différents. Elle a suivi ses cours avec les étudiants de droit américains. Cet environnement multiculturel était très enrichissant. La devise européenne ‘unité dans la diversité’ s’appliquait en l’occurrence: en dépit d’une grande diversité culturelle, un sentiment d’appartenance commune régnait entre étudiants formant une véritable communauté internationale.

An PAENHUYSEN – Licenciée Histoire – KUL vers UC Berkeley

Min REUCHAMPS – Licencié en Sciences Politiques – ULg vers Boston University en Septembre 2005 il est entré au programme de Master’s of Arts en sciences politiques.  Il a suivi huit séminaires doctoraux en sciences politiques offerts par la Graduate School of Arts and Sciences. En Octobre 2006, il a réussi les « comprehensive exams » en politiques comparées, théorie politique et intégration européenne. Lors de son séjour à Boston, Min a soumis deux articles à publication dans des revues scientifiques. Le premier, « La parité linguistique au sein du conseil des ministres », a été soumis à la revue belge Res Publica. Ce texte est une version révisée de son mémoire de licence. Le deuxième article traite des juridictions gacaca au Rwanda et a été soumis à la revue internationale Human Rights Quarterly. Il s’intitule « What Justice for Rwanda ? Gacaca versus Truth Commission ? ». Un troisième article explorant la relation entre référendum et identité européenne, « Referendum as a Tool for Building European Identity. The Case of Belgium, Luxembourg, and The Netherlands », sera bientôt soumis à publication à la revue électronique European Integration Online Papers. Depuis Octobre 2006, Min est aspirant du Fonds National de la Recherche Scientifique au département de sciences politiques de l’Université de Liège où il prépare une thèse comparant les fédérations belge, canadienne et sud-africaine.

Bernard SWARTENBROEKX – Licencié en Sciences Economiques, Sociale et Politiques UCL vers Université d’Harvard (L.L.M.) durant l’année académique 2005-2006.  Il y a obtenu un diplôme de master en droit  délivré par la faculté de droit afin de compléter sa formation en droit, en sciences économiques et en éthique acquise au préalable à l’Université catholique de Louvain (U.C.L.).  Le séjour à eu lieu entre le 15 Août 2005 et le 6 Juillet 2006, l’année académique commençant le 22 Août 2005 et se terminant le 8 Juin 2006. Il y a suivi des cours en droit économique international (Prof. D. Tarullo), pensée juridique américaine (Prof. D. Kennedy), droit des sociétés (Prof. J. Hanson)  et droit des biens (Prof W. Fisher) ainsi qu’en économie politique (Prof S. Berger et M. Piore), en sociologie économique (Prof. F. Dobbin) et philosophie des sciences sociales (Prof C. Jolls et A. Sen).  Il a mis à profit cette année pour écrire un papier de recherche sur les différentes approches institutionnelles des phénomènes de marché et des relations entre droit et économie dans l’histoire intellectuelle américaine, sous la supervision du Prof. D. Kennedy. Ce diplôme de master lui a permis de préparer un projet de thèse et de solliciter avec succès son admission au programme doctoral en droit d’Harvard ainsi qu’un mandat d’aspirant du Fond National de la Recherche Scientifique (F.N.R.S.) et de poursuivre ainsi une vocation de recherche.

Matthias TROFFAES – Ingénieur Physique – UG vers Carnegie Mellon University

Cedric VOLANTI – Licencié en Sciences Biologiques Animales – ULg vers Harvard University

Kris VAN DEN BOGAERT – Licenciée Sciences Biologique – UA vers Stem Cell Institute de l’Université du Minnesota du 1 Juin 2005 au 10 Décembre 2005 dans le cadre d’un projet de recherche scientifique. Pendant cette période, elle a participé à un projet déjà en place portant sur les applications de thérapie génique des cellules souches adultes multipotentes (MAPCs). Etant donné qu’elle n’avait pas encore d’expérience avec ce type de cellules, elle a commencé par apprendre les techniques de base telles que l’isolation des MAPCs à partir de mœlle de souris, la culture des MAPCs in vitro et leur différentiation vers différents types de tissus (mésoderme, endoderme et neuroectoderme). Après cette période d’apprentissage, elle s’est attelée au projet de thérapie génique. Les buts de ce projet comprennent: (I) la correction in vitro du gène FANCC (Fanconi Anemie C) par recombinaison homologue dans des cellules MAPCs isolées à partir de souris FANCC knock-out; (II) la transplantation de ces cellules corrigées dans des souris FANCC knock-out; (III) l’isolation de MAPCs à partir de moelle osseuse de patient souffrant de FANCC et leur correction in vitro par recombinaison homologue.  Avant d’étudier l’importance de la contribution des cellules MAPCs manipulées génétiquement à l’hématopoïèse générale après transplantation chez les souris FANCC-/-, elle a d’abord testé la faisabilité du modèle en utilisant des MAPCs provenant de souris non-porteuses de cette mutation. Ces MAPCs étaient prélevées de souris transgéniques porteuse de GFP, et transplantées dans des souris FANCC-/- après une irradiation sub-létale. Elle a ensuite analysé le pourcentage de cellules GFP+ CD45+ (correspondant aux souris donneuses) huit à dix semaines après transplantation. Elle a du effectuer quelques modifications au protocole expérimental de manière à optimaliser les résultats de ces transplantations. Ceux-ci forment maintenant la base de futures expériences de transplantations dans le but de corriger génétiquement les cellules MAPCs FANCC-/- dans les souris FANCC-/-, qu’elle poursuit depuis fin 2005 au stamcelinstituut de la K.U.Leuven.

Koen VERMEIR – Licencié Physique – KUL

Henk WYMEERSCH  – Ingénieur Civil Informatique – UG vers Laboratory for Information and Decision Systems (LIDS) du Massachusetts Institute of Technology (MIT) d’Octobre 2005 à Septembre 2006.  Tant au cours du premier que du second semestre de cette année académique, il a enseigné, dans le cadre d’un cours post-graduat “Statistics for Scientists and Engineers”.  Ses activités de recherche ont porté sur l’accompagnement d’étudiants préparant leur thèse de doctorat à LIDS.  Sa propre recherche a porté sur des algoritmes pour la communication digitale portant sur (a) des canaux non linéaires utilisés dans la communication avec des satellites, (b) détection de plusieurs utilisateurs dans des systèmes OFDMA, en collaboration avec Qualcomm Inc, San Diego, et (c) la localisation d’utilisateurs dans des réseaux sans fil.  Cette recherche a abouti jusqu’à present à un certain nombre de publications dans des journaux scientifiques, et à deux brevets provisoires.  Pendant cette période il a écrit “Iterative Receiver Design”, livre dont la publication chez Cambridge University Press est attendue pour Septembre 2007.  Il est impliqué en outre dans plusieurs projets d’implémentation et d’évaluation de projets scientifiques tant dans le cadre du MIT qu’en collaboration avec d’autres universités (e.a. Princeton et UC.Berkeley).  Ses études en matière d’algoritmes itératifs ont été couronnées par le prix Alcatel.  Il est à present postdoctoral associate auprès de MIT.

Demmy VERBEKE  – Lic. Langues et Littérature – KUL vers Harvard University – Department of History


2002-2003

Arne DE BOEVER – Licenciée Littérature – KUL vers Columbia University, New York – English and Comparative Literature

Laurent DEMANET – Ingénieur Civil en Mathématiques Appliquées – UCL vers California Institute of Technology – Sa recherche est au confluent des mathématiques et de l’informatique, et porte sur le développement de méthodes numériques rapides pour la simulation de problèmes de propagation d’ondes sismiques en vue de cartographier l’intérieur de la Terre. En 2006-2009, il sera Professeur assistant à  l’Université de Stanford, département de Mathématiques.

Tine HEREMANS – Licenciée en Droit – KUL vers Cornell University – Bénéficiaire d’une bourse “BA.E.F.”/Fondation Francqui” ainsi que d’une bourse partielle de la “Cornell University” Ithaca, NY, U.S.A., elle a pu poursuivre, en  2002 et 2003, ses études de droit à la « Cornell University ».  Elle a pu approfondir ses connaissances acquises tant à la « KUL (Katholieke Universiteit Leuven) » qu’à la « Queen Mary University » of London.  Elle figurait parmi une trentaine d’étudiants étrangers inscrits au « Masters of Law Programma » à Cornell.  Elle a suivi ces cours en 2002 et 2003, d’Août à fin Décembre.  Son Programme LLM comprenait entre autre : « torts, products liability, contracts in global society, law and social change, cyberspace law and American legal theory ».  Elle a également beaucoup apprécié la méthode d’enseignement “Socrate”, l’approche critique avec mise en question permanente envers le “rationale” et l’efficacité.  Elle a ainsi pu continuer sa formation interdisciplinaire de « law & economics ».  Elle a également entrepris un « supervised  writing » sous la supervision du Professeur James Henderson, autorité dans ce domaine, et un des rapporteurs de « Restatement (Third) on products liability ».  Elle a en outre  obtenu le « Cali Excellence for the future Award » pour « excellent achievement in the Study of Law and Social Change ».De Janvier à Juin 2003, elle participait au programme Erasme “Law & Economics”.  En Janvier 2004, elle obtint son titre LLM.  Grâce à cette formation LLM, suivi d’un séminaire européen en droit environnemental et un stage auprès d’un bureau d’avocats, elle pourra entamer dès le 1er Octobre 2004 ses travaux scientifiques comme doctorante à la KUL

Jan Maarten LEENKNEGT – Ingénieur Civil – KUL vers Columbia University – Urban design

Joris MORBEE – Ingénieur Civil électrotechnicien – UG vers Stanford University, California Il est titulaire des diplômes d’ingénieur civil et de candidat en sciences économiques de l’Université de Gand, qu’il a obtenus avec la plus grande distinction.  Désirant de réconcilier ses intérêts pour l’ingénierie et l’économie en appliquant les méthodes analytiques de l’ingénierie sur les problèmes économiques, il a suivi le programme de Master of Science in Management Science and Engineering au sein de la School of Engineering de Stanford. Ce programme était orienté vers les problèmes de décisions dans les secteurs privés et publics moyennant des techniques analytiques, et contenait des cours comme Public Policy Analysis, Risk Analysis et Competitive Strategy.  Après ses études aux Etats-Unis il est retourné en Belgique pour rejoindre en tant que consultant le bureau Bruxellois de la société de conseil Amérique McKinsey & Company. Chez McKinsey, il a travaillé entre autres pour le projet Prospero, une étude avec comme but de proposer un ensemble cohérent de solutions pour les défis futurs pour la Belgique.

Lieve TEUGELS – Licenciée en Chimie – KUL vers University of Chicago – Elle commençait le programme PhD in Chemistry à l’université de Chicago au mois de septembre 2002. Pendant la première année académique elle a suivi six cours dans des domaines différents de la chimie, particulièrement la chimie physique. Elle a reçu une moyenne (grade point average) de 3.7. Le programme demande des étudiants qu’ils donnent des cours en chimie générale pendant trois semestres, condition qu’elle a aussi satisfaite. En faveur de ses résultats favorables, elle a obtenu au mois d’août 2003 le titre de Master of Science. Pendant l’année académique 2002-2003 elle a simultanément préparé l’épreuve d’admission pour le PhD in Chemistry en choisissant pour le laboratoire du Professeur Steven Sibener. Elle a écrit un projet de recherche sur l’étude de l’addition cyclique de diènes sur une 100-(2×1) surface silicium reconstrué en utilisant la microscopie à effet tunnel. Après avoir passé cet examen elle a été acceptée dans la deuxième partie du programme PhD.

Isabelle VAN DAMME – Licenciée en Droit – UG vers Georgetown University Law, Washington D.C. –  Pleine d’espérances, elle est partie en juillet 2002 à Washington D.C. pour entamer un LL.M. en International Legal Studies à Georgetown University Law Center (‘GULC’).  Au cours de cette année, elle s’est surtout penchée sur l’International Trade Law et Antitrust/Competition Law.  Le Professeur John H. Jackson est considéré comme l’autorité mondiale dans ce domaine; pendant son année d’études à GULC elle a eu le privilège de travailler avec lui en tant que Fellow à son Institute of International Economic law (www.iiel.org) et research assistant.  Elle avait l’intention de retourner en Belgique après avoir achevé son LL.M., mais pendant le spring semester, elle apprenait que l’Organisation Mondiale du Commerce lui donnait l’occasion de faire à Genève pendant l’été 2003 un legal internship au sein du WTO Appellate Body, l’instance d’appel pour les litiges internationaux sur le droit de l’OMC.  Pour elle c’était une opportunité formidable; quelques semaines plus tard, le Professeur Jackson lui proposait de rester encore un an à Washington afin de travailler pour lui comme editor du Journal of International Economic Law (Oxford University Press, www.jiel.org) et comme son assistante.  Ces deux propositions formaient pour elle un défi unique, lui permettant de s’approfondir encore davantage dans l’International Trade Law.  Son stage à Genève et sa collaboration avec le Professor Jackson ont surpassés toutes ses espérances.  Après une année fantastique, enrichissante, de travail intense, elle a fini ses études au GULC en mai 2003 avec ‘distinction’, le ‘Dean’s Certificate for Outstanding Services to the Georgetown Legal Community’, et le WTO Certificate.  Son prochain défi se trouve à l’University of Cambridge, où elle commence en octobre un Ph.D. in Law sur la relation entre la Court Européenne de Justice et le WTO Dispute Settlement Méchanisme.  Elle est admise au Gonville & Caius College en tant que W.M. Tapp Scholar et Honorary Fellow of the Cambridge University European Trust.  Son LL.M. au GULC.

Wim VANDENBERGHE – Docteur de Médecine (Obstétrique) – KUL vers University of California, San Francisco – Stargazin en het neuronaal transport van ampa-receptoren

Klaas VANSTEENHUYSE – Licencié en Archéologie – KUL vers Temple University, Philadelphia – Il a pu compléter sa dissertation doctorale dans les meilleures conditions et elle a été défendue avec succès le 21 Avril 2004 à l’Université Catholique de Louvain.  Au cours de son séjour sa recherche était concentrée sur les structures sociopolitiques du Minoen Récent I en Crète (c. 1600-1400 av. J.C.).  Grâce à la combinaison unique de chercheurs et bibliothèques renommées dans la région de Philadelphie la recherche a entamée de nouvelles voies dans ce domaine de la recherche scientifique.  Il a assisté pendant son séjour à trois congrès internationaux.  Deux séminaires ont été préparés sur place et trois communications pour des autres congrès étaient développées de son travail.  Il a aussi assisté à une dizaine de communications présentées par des collègues renommés.  En plus, il avait la possibilité d’étudier le processus de publication des livres archéologiques à l’office d’édition du Institute for Aegean Prehistory (INSTAP).

Frederik J.VERVAET – Licencié en Histoire – UG vers University of California, Berkeley, Department of Ancient History and Mediterranean Archaeology – Herdefinitie van de publiekrechtelijke natuur en de volmachten van Julius Caesar als dictator, de triumvirirei publicae constituendae (Octavianus, Marcus Antonius en Aemilius Lepidus) en Keizer Augustus en zijn opvolgers tot en met Flavius Vespasianus.

 

2004-2005

Goedele DE CLERCK – Licenciée Langues Germaniques – UA – UG vers Gallaudete University, Washington DC. – Etudiante qui passe sa thèse de doctorat à l’université de Gand, demeurait de janvier jusqu’à décembre 2005 à Gallaudet University, la seule université mondiale pour Sourds, à Washington DC.  Pour son doctorat, elle examine “Deaf empowerment, identy and agency” chez les dirigeants de la communauté flamande des sourds.  Par son séjour aux Etats-Unis, elle peut interviewer et comparer  les dirigeants de la communauté internationale des Sourds pour élargir ce thème.  Par examen aux ressemblances transnationales, les expériences de la vie des dirigeants Sourds mondiaux, peuvent approfondir et enrichir une perspective transnationale.  L’Examen à Deaf Studies peut accomplir et diriger au développement des programmes d’entraînements adéquats, que peuvent parfaitement aider les jeunes Sourds à leur processus d’émancipation.  Pour son projet d’examen, elle à reçu le “Gallaudet Research Institute Small Research Grant”.  Le feed-back des experts internationaux en “Deaf Studies” a augmenté cet examen à un niveau international.  Ces conclusions ont résulté à la publication en décembre 2005 de “MEET MEET, VISIT VISIT: Nomadic Deaf Identities, Deaf Dream Worlds and the Imagination Leading to Translocal Deaf Activism.  Preliminary Research Findings and Reflections”par l’université de Gand.  Pour le moment, elle détermine sa thèse de doctorat à Gallaudet University par une bourse de N.V.S.G.-Rotary.  Son but est de « promover » au printemps 2008.  Elle sera la première personne Sourde en Belgique avec un doctorat en Culture des Sourds.  Elle espère aussi de contribuer à établir un “Master in  Deaf Studies” en Belgique.

Sylvie DENUYT – Ingénieur Civil en Mécanique – VUB vers Harvard University

Dagmar DIVJAK – Dr. en Littérature section Langues Slaves – KUL vers University of Carolina

Charles-Henri MASSA – Licencié en Droit – ULg vers Harvard University

Abdul G. NOURY – Licencié en Sciences Economiques – Dr. en Economie – ULB vers University of California, Berkeley – Pendant son séjour, il y a travaillé avec le Professeur Gérard Roland (UC Berkeley) et le Professeur Simon Hix (London School of Economics) sur le comportement de vote au parlement Européen.  Les résultats de ses recherches sont les suivants :
– Enlargement and the European Parliament, 2004 (avec Gérard Roland), in Campos N. et J. Fidrmuc (eds.), Political Economy of Transition and Development : Institutions, Politics and Policies, ZEI Studies in European Economics and Law, Boston/Dordrecht/London : Kluwer Academic Publishers.
– Politics not Economic Interests : Determinants of Migration Policies in the European Union (with Simon Hix), 2007, International Migration Review.
– Dimensions of Politics in the European Parliament (avec Simon Hix et Gérard Roland), American Journal of Political Science, 2006.
– Democratic Politics in the European Parliament, 2007 chez Cambridge University Press (avec S. Hix et G. Roland).

Ce livre a obtenu le Richard F. Fenno Award 2008, décerné par l’American political Science Association.  En outre, il a organisé une conférence internationale à la University of California, Berkeley « Legislative Behavior in Europe, US, and Beyond, le 25 et 26 février 2005.

Karen PAULEWYN – Dr. en Sciences Médicales – KUL vers Université de Minneapolis – Elle y a séjourné du 8 juin 2004 jusqu’au 23 décembre 2005. Ce séjour se déroulait dans le cadre d’un doctorat en Sciences Médicales, qu’elle avait commencé en octobre 2003 à la faculté de Médecine de l’Université Catholique de Louvain. Pendant son séjour aux Etats-Unis, elle était supervisée par le Professeur C. Verfaillie de l’Université du Minnesota. En temps que médecin, elle est surtout intéressée par la recherche scientifique portant sur le potentiel des cellules souches et plus particulièrement par leur utilisation thérapeutique dans les maladies congénitales du foie. A l’Université de Minnesota, elle a eu la chance de découvrir différents aspect de la recherche sur les cellules souches, étant donné que les chercheurs du laboratoire travaillaient sur la différentiation des cellules souches en plusieurs types cellulaires, tels que les  cellules sanguines, les neurones, les cellules cardiaques, endothéliales, musculaires  etc. Son propre travail a démontré que les cellules souches adultes peuvent se transformer en cellules hépatiques immatures. Ceci est actuellement testé par de nouvelles expériences de transplantation chez des animaux atteints d’une maladie hépatique. En plus, elle pouvait observer les consultations du département d’oncologie de l’hôpital universitaire. A côté de l’expérience professionelle, ce séjour lui aura aussi donné la chance de faire connaisance avec beaucoup de collègues de nationalités différentes.

Bart RAEYMAEKERS – Ingénieur Industriel – Ingénieur Civil en Mécanique – UG et VUB vers University of California, San Diego – La  « Jacobs School of Engineering »  se situe parmi les 10 principales « Engineering Schools » des Etats-Unis et est traditionnellement l’université la plus jeune sur la liste, ce qui souligne les ambitions de cette université. il était affilié au « Center for Magnetic Recording Research », plus spécialement le laboratoire de « Tribology and Mechanics » du Professeur Frank E. Talke.  Son travail  s’est concentré sur la tribologie et la dynamique de supports à bandes magnétiques flexibles, utilisés pour le stockage en masse de données ainsi que des applications de back up/restore. A la fin de l’année académique 2004-2005 il a obtenu, summa cum laude (GPA 4.0/4.0) son degré de « Masters in Mechanical Engineering », avec un mémoire intitulé « Study of Lateral Tape Motion and Tape Tension Transients ».  En plus, en juin 2005, il a présenté une étude intitulée « Correlation of Lateral Tape Motion and Tape Tension Transients » à la  « Information Storage and Processing Systems Conference » de Santa Clara.  A l’instant, il est « Research Assistant » au laboratoire du Professeur Talke et prépare son doctorat (PhD). Ses prévisions sont de présenter son mémoire en juin 2007.

Johannes SPINNEWIJN – Licenciée en Sciences Economiques – ULB vers MIT, Boston

Mathieu STIENON – Licencié en Sciences Mathématiques – ULB vers Penn State University

Geert VERMEULEN – Ingénieur Civil en Mécanique/Electrotechnique – KUL

Nathalie WAHL – Licenciée en Mathématiques – ULBvers University of Chicago

 

2003-2004

Stéphanie BIJTTEBIER – Licenciée langue/littérature : langues germanique – UG vers Boston University

Laurent BLAVIER – Licencié en Droit – ULg

Sofie COOLS – Licenciée en Droit – KUL vers Université de Harvard – D’août 2003 à juin 2004, elle y à suivi un Master of Laws (LL.M.) à la faculté de droit (Harvard Law School). Elle a été admise dans la concentration en droit des sociétés, sous la direction du Professeur Mark Roe. Sous la supervision de ce dernier, elle a rédigé une étude sur la protection des actionnaires et la structure de l’actionnariat en droit anglo-saxon et en droit européen continental, qu’elle a présentée lors d’une conférence à la faculté de droit de l’Université Cornell et pour laquelle elle a obtenu le Irving Oberman Memorial Award de la faculté de droit de Harvard. Elle a également été l’assistante du Professeur Howell Jackson dans le cadre d’une étude de droit comparé sur la sanction du délit d’initié et des abus de marché.  Immédiatement après l’obtention de son diplôme en juin 2004 et jusqu’en août 2004, elle a travaillé pour la Banque Mondiale à Washington DC (Département juridique – Corporate Finance). Elle est ensuite retournée pour deux semaines à Harvard, où elle était invitée pour présenter son étude précitée. Elle y a aussi approfondi ses recherches en vue de la publication de l’étude en question.  En septembre 2004, elle est rentrée en Belgique et a rejoint le bureau bruxellois du cabinet d’avocats Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP.  Elle est également assistante du Professeur Hans Van Houtte, au département de droit étranger et international de la faculté de droit de la Katholieke Universiteit Leuven.  En 2004, elle a reçu le Ius Commune Prize pour son étude réalisée à Harvard, qui a été publiée en 2005 au Delaware Journal of Corporate Law.

Nicolas GALOPPO von BORRIES – Ingénieur Civil Electrotechnique – KUL

Sabrina INOWLOCKI – Licenciée en Philologie Classique – ULB vers Harvard Divinity School

Valérie MATAGNE – Licenciée en Sciences Biologiques orientation animale – ULg – Titulaire d’un doctorat en sciences Biomédicales vers Primate Research Center (Centre National de Recherche des Primate /ONPRC), Portland Oregon – Elle travaille dans le laboratoire du Professeur Sergio Ojeda en tant que chercheur post-doctorant. Le sujet de recherche du Dr. Matagne comprends l’identification de gènes potentiellement impliqués dans le développement du Syndrome de Rett en utilisant le système d’analyse du profil d’expression de gènes dans des échantillons de tissus cérébraux provenant de patients souffrant du syndrome de Rett par le système de microarray. Le projet a mis en évidence l’existence, chez l’humain, d’un gène appelé FXYD qui pourrait être à l’origine d’une partie des caractéristiques neuropathologiques observées chez les patients souffrant du syndrome de Rett. Le gène FXYD est exprimé de façon anormale au niveau du cortex pré-frontal de patient souffrant du syndrome de Rett. Une partie de son travaille, en collaboration avec d’autres laboratoires de l’ONPRC a été de compléter le travail de recherche du Dr. Deng concernant l’étude de l’expression du gène fxyd chez la souris. D’autre part, en utilisant par la même méthode d’étude, 5 autres gènes (SOX-2, WIF-1, NKX2.2, VOPT, TULP3) ont été identifiés comme candidats potentiels dans le développement du syndrome de Rett, et le Dr Matagne est actuellement en train de vérifier le profil d’expression de ces gènes en utilisant un modèle de souris présentant les symptômes caractéristiques du syndrome de Rett.

Bob NAGLER – Ingénieur Civil Eletrotechnique (option photonique) – VUB vers Berkeley University – Lawrence Berkeley National Laboratory

Willem VAN DE WIELE – Licencié en Droit – UG vers New York University, Law School Il y a poursuivi le programme de Master of Laws.

Cedric VAN DEN BORREN – Licencié en Droit – ULB vers Harvard University – D’août 2003 à juin 2004, il y a poursuivi un troisième cycle à la faculté de droit et a obtenu le diplôme de Master of Laws (LL.M.). Il a été admis dans la concentration en droit financier international, sous la direction des Professeurs Hal Scott et Howell Jackson. Dans le cadre de ce programme, il a rédigé une étude sur la concurrence entre marchés boursiers, et plus spécifiquement entre marchés de produits dérivés. Il a également été l’assistant du Professeur Howell Jackson dans le cadre d’une étude de droit comparé sur la sanction du délit d’initié et des abus de marché.  Immédiatement après l’obtention de son diplôme, il a présenté avec succès l’examen d’admission au Barreau de New York. Il a ensuite travaillé au sein du cabinet new-yorkais de Cleary Gottlieb Steen & Hamilton LLP, et a prêté serment au Barreau de New York le 17 juin 2005.  Depuis août 2005, il travaille pour le bureau Belge de ce même cabinet, et a repris ses activités d’enseignement à l’Université Libre de Bruxelles, où il est assistant auprès du Professeur Valérie Simonart, pour le cours d’Introduction au Droit Privé.

Korneel VAN DEN BROEK – Ingénieur Civil Physique – UG vers Rutgers University – Pendant la première année de ce programme de cinq ans, on suit essentiellement les cours de base des sciences physiques.  Ceux-ci ont comme objectif l’approfondissement de la compréhension des connaissances de la science déjà acquises pendant l’enseignement précédent et de fournir à l’étudiant le bagage essentiel à la recherche nécessaire pour le doctorat.  Ces cours mettent surtout l’accent sur la résolution d’un grand nombre d’exercices afin de pratiquer les diverses méthodes mathématiques de résolution de problèmes.  A côté des cours fondamentaux, il s’est également enregistré pour quelques cours de spécialisation, afin de se préparer à la recherche en physique théorique.  Dans le cours de la Relativité Générale du Professeur Douglas mettait l’accent sur les constructions et les idées qui jouent un rôle principal dans la théorie des cordes moderne et dans un cours d’étude autonome, il a étudié l’ouvrage de référence du Professeur Polchinski sur la théorie des cordes.  A la fin de la première année, il a participé aux examens de qualification.  Ceux-ci ont l’objectif de tester la compréhension obtenue en matière de cours de base.  Il a obtenu des bons résultats et a donc pu entamer la phase du programme où la recherche est centrale.

 

2001-2002

Mohammed BENTIRES-ALJ – Lic. en Sciences pharmaceutiques – ULg vers Harvard University – Role of Gab2 in breast cancer molecular biology – cancer – signal transduction

Paul-Olivier DEHAYE – Lic. en sciences mathématiques – ULB vers Princeton University – Pure mathematics

Eva-Maria ERAUW – Lic. en droit – UG vers Harvard University Corporate Law

Karina MARTINS GISTELINCK – Lic. en droit KUL vers Harvard University –Antitrustlaw

Maureen HEYMANS – Ir. Civil en Mathématiques UCL vers Stanford University Computer science

Ruth LOOS – Lic. en Educaton Physique – KUL vers Human genomics laboratory duPennington Biomedical Research Center, sous la direction du Dr. C. Bouchard – L’objectif de son étude était l’identification des gènes responsables de l’inactivité physique, et ainsi indirectement responsables de l’obésité.  Elle a fait usage des données de l’étude Québec Family Study (QFS) où pendant 3 jours, l’intensité de l’activité physique de 720 individus (18-64 ans, plus de 200 familles) a été enregistrée.  L’ADN génomique de tous les sujets fut disponible.  Avec ces données, elle a accompli un génome-scan en utilisant la méthode de cartographie de liaison.  Ceci est une technique statistique qui permet de localiser, d’abord une région chromosomique puis d’identifier les gènes liés à l’inactivité physique.  Une analyse primaire a démontré que 3 régions sont liées à l’inactivité; sur les chromosomes 2, 7 et 13.  Actuellement, la région sur le chromosome 2 est étudiée plus précisément en étudiant des marqueurs polymorphiques supplémentaires.  Ceci permettra de rétrécir la région et de localiser les gènes responsables de l’inactivité physique.  D’autre part, elle a étudié la relation entre des gènes candidats et l’inactivité physique.  Le choix des gènes candidats est basé sur la connaissance actuelle de la biologie et de la physiopathologie de l’inactivité physique et pour la plupart des résultats des expérimentations animales.  Par exemple, le melanocortin-receptor 4 (MC4R), le cocaine-amphetamine-regulated transcript (CART) et le dopamine receptor 2 (DRD2) pourraient être liés à l’inactivité physique.  Pendant son séjour, elle a appris des analyses statistiques avancées et des techniques moléculaires qui lui permettent d’accomplir des études génétiques indépendamment.  Elle travaille toujours (2003) au Pennington Biomedical Research Center et essaie d’identifier des gènes qui sont responsables de la dépense énergétique.

Thibaut PARTSCH – Lic. en Droit – ULg vers Harvard University – Financial field

Tom SCHOUWENAARS – Ir. Civil Electricien – KUL vers Massachusetts Institute of Technology (MIT) à Cambridge – Field of autonomous spacecraft and scientific space missions –Il a fini ses études d’Ingénieur Civil Electricien en Juin 2001 à la KUL.  En Septembre 2001, il a commencé des études doctorales en génie aéro- et astrospaciale (Aeronautics and Astronautics).  Depuis Juin 2002, il a un poste d’assistant de recherche.  Il est affilié au Laboratory for Information and Decision Systems (LIDS) et au Space Systems Laboratory (SSL)  Sa recherche y est supervisée par les Professeurs Eric Feron et Jonathan How.  Il étudie la navigation et le contrôle automatique de systèmes à plusieurs véhicules autonomes.  Ses algorithmes sont basés sur une combinaison de techniques d’optimisation du domaine de la recherche opérationelle et de méthodes de contrôle automatique moderne.  Ils peuvent être appliquées dans le contrôle de systèmes de satellites distribués et dans la régulation du trafic aérien.  Pendant l’été 2002, il a travaillé au NASA Ames Research Center à Mountain View, Californie.  Il y a expérimenté une nouvelle technique de calcul de trajectoires robustes pour des mini hélicoptères.  Jusqu’à présent, ses travaux ont été publiés dans le « AIAA Journal of Guidance, Control and Dynamics » (Juillet 2002) et dans deux articles de conférence (2001 European Control Conference et 2002 Allerton Conference).  En outre, il est co-auteur de trois autres publications.  En dehors de ses travaux de recherche, il a suivi des cours en systèmes dynamiques linéaires et non-linéaires, en programmation dynamique et non-linéaire, en contrôle automatique classique et moderne, et en communication digitale.  Il espère obtenir son doctorat en Juin 2005.  Dans le cadre de ses activités extra-scolaires, il est le trésorier du MIT European Club.

Bart VAN COMPERNOLLE – Ir. Civil Physicien – UG vers University of California, Los Angeles, Department Physics and Astronomy – Il a terminé ses études d’ingénieur civil physicien à l’UG avec la plus grande distinction.  Il a commencé son séjours aux Etats-Unis comme graduate student au Physics and Astronomy department en Septembre 2001.  Son intention est d’obtenir un doctorat en sciences physiques.  Le 18 Août 2001, il est arrivé à Los Angeles.  La première semaine, il a participé au programme DICOP pour les étudiants internationaux afin de les aider et à s’acclimater au niveau social et académique.  Puis il a suivi un cours d’anglais de trois semaines pour pouvoir s’exprimer plus couramment en anglais.  Le 25 Septembre 2001, il a entrepris sa formation scientifique.  Avand de pouvoir se concentrer sur son doctorat, il devait suivre un nombre de cours obligatoires pour obtenir le degré de Masters in Science.  En Avril 2002, il a commencé à travailler comme « Research Assistant » au LAPD (Large Plasma Device) sous la direction du Professeur Walter Gekelman.  Pour le moment il travaille dans ce laboratoire à une expérience d’impact d’un « microwave beam » à haute puissance dans un plasma très dense, entouré d’un plasma d’hélium à basse densité.  L’objectif est de toucher la résonance upper hybrid et de mesurer l’absorption et la réflectivité dans le plasma très dense.  En été il s’est aussi préparé au Written Comprehensive Exam pour le titre de Masters of Science.  Le 19-20 Septembre 2002, il a passé cet examen avec un résultat excellent : 242/280 (le premier de 16 étudiants).  En ce moment, il travaille et il étudie toujours à UCLA et il se prépare à sa thèse doctorat (Ph.D. Physics).

Jan VRANCKX – Chirurgien reconstructif – KUL vers l’Hôpital Brigham/Harvard Medical School à Boston – Sa recherche cadre dans un projet doctoral couvrant le domaine de la « Tissue Engineering and Gene Therapy for Wound Repair », un domaine qui lie la recherche de biologie moléculaire aux facettes cliniques de cultures de tissu, la guérison de plaie et la reconstruction de tissu.  La Harvard Medical School a été un environnement spécialement inspirant : il a eu l’opportunité de collaborer avec les pionniers de la transplantation de tissu et de la culture de cellules et les cliniciens de renommée internationale.  Les exposés et workshops dans lesquels il a pu participer étaient d’une qualité extraordinaire.  Dans ce même cadre, il a pu participer à des discussions avec le Prix Nobel de chirurgie plastique et transplantation Joseph Murrey, et à la première présentation des conclusions du projet de Genome Humain dirigé par Francis Collins.  Ces événements étaient particulièrement inspirants conforme à ses expectations de l’Institut Harvard.  Depuis le 1er Octobre, il est devenu membre cadre du service de chirurgie plastique et reconstructive à l’Hôpital Universitaire de Louvain.  Il y intégrera sa recherche dans le domaine de la « Tissue Engineering and Gene Therapy for Wound Repair » au sein de son projet de thèse MD-PhD.

 

2000-2001

Pieter ABBEEL – Ir. Civil électrotechnique option électronique computer systèmes – KUL 

Jan DE MOT – Ir. Civil Mécaniciens (Robotique) – KUL vers Massachussets Institute of Technology (M.I.T.), Boston Laboratory for Information and decision systems (LIDS) – Il y a entamé son doctorat au sein du département de génie mécanique où il soutiendra sa thèse probablement en Juin 2004.  En Janvier 2002, il a réussi aux examens d’entrée qui donnent accès au doctorat.  Il fait de la recherche dans le laboratory for information and decisions sytems (LIDS), une subdivision multidisciplinaire du School of Engineering, en collaboration avec Professeur E. Feron, son directeur de thèse.  La recherche porte sur l’étude de groupes de véhicules autonomes et sans pilote qui opèrent en étroite collaboration les uns avec les autres.  En exécutant une tâche bien précise, ces véhicules opèrent dans un environnement inconnu.  Chaque véhicule dispose d’information locale sur son environnement, en employant des senseurs visuels par exemple, et transmet cette information aux autres véhicules de sorte que chaque véhicule ait l’information captée à sa disposition.  La recherche porte plus précisément sur la description théorique de certaines caractéristiques relevant de la stratégie optimale des groupes de véhicules.  Ainsi peut-on démontrer que la distance maximales mesurée entre deux véhicules qui communiquent d’une façon optimale est limitée.  Ceci peut mener ensuite à l’identification du numéro optimal de véhicules aptes à exécuter une tâche particulière.  Il consacre une bonne partie de son temps libre à l’organisation du MIT European Club, une association d’environ trois mille étudiants et jeunes professionnels européens à Boston.  Durant l’année universitaire 2001-2002, il était le trésorier et en ce moment il préside le club, qui est d’ailleurs un des plus actifs à MIT.

Hans DOOMS – Docteur en Sciences groupe biologie moléculaire – UG vers University of California, San Francisco

Sigrid LAMBERT – Lic. sinologie – KUL

Erika RUBOSEVA – Doct.en médecine, Chirurgie et accouchements – ULB vers Stanford University – Magnetic resonance imaging monitoring of chemotherpeutic drug delivery

Alain VANDERPOORTEN – Ir. Agronomie – FSAGX

Els VERBRAKEL – Ir. Civil architecture – KUL vers Graduate School of Architecture Columbia University, New York – Elle a complété fructueusement les douze mois du curriculum et a achevé ses études avec le degré le plus élevé (« High pass »).  Au cours de ces études elle a été engagée comme assistant académique pour le programme et a reçu le prix « Lucille Smyser Lowenfisch » pour le meilleur projet final.  Ce même projet, avec autres, a reçu le Prix National d’Architecture sur le Biennale de Venezuela.  Elle a été invitée aussi pour une conférence au sujet de son projet final « Stretched Cities » à la convention « World Forum on Urbanizing World and UN Human Habitat II June 4-6-2001 – New York, 2002 » organisé par « International Research Foundation for Development ».

Annelies VERDOOLAEGE  – Lic. en langues et cultures Africaines – UG vers State University of New York at Albany – Elle désirait obtenir un diplôme de Masters en Etudes Africaines à une université américaine et décidait de se rendre à la State University of New York at Albany.  Elle y avait déjà passé une année d’études en 1998-1999 ayant participé à un programme d’échange universitaire et par conséquent elle connaissait bien cette université et son Department of African Studies.  Elle obtint son diplôme de « maters of Arts in the African Studies début Mai 2001.  Au cours de cette année son objet d’études principal était l’Afrique du Sud car elle avait l’intention, à son retour en Belgique, de préparer un doctorat au sujet de l’Afrique du Sud.  Elle a considéré cette année d’études aux Etats Unis comme extrêmement fructueuse du point de vue académique et intellectuel : la bibliothèque de SUNY Albany dispose d’une collection impressionnante au sujet des langues et civilisations africaines, l’U.E.R. entretenait beaucoup de contacts avec l’Afrique du Sud, les Professeurs étaient sévères et mettaient surtout l’accent sur l’étude personnelle et elle a même eu l’occasion d’assister un des Professeurs.  Ce qui l’a frappé surtout au cours de cette années aux Etats Unis se situe à deux niveaux : universitaire et social.  Au sein de l’université elle était impressionnée par la façon dont les étudiants étrangers étaient accueilli, par les rapports peu formels entre Professeurs et étudiants, par la bonne organisation et les larges facilités offertes.  Sur le plan social, elle était frappée par la cordialité des américains, la solidarité entre les étudiants étrangers, par la riche nature qui entoure Albany et l’atmosphère rayonnante dégagée par des villes telles que New Yorok, Boston, New Orleans et San Francisco, mais elle était également touchée par les grandes inégalités sociales et le matérialisme au sein de la communauté américaine.

1999-2000                 

Carl D’HALLUIN – Ir. Civil Electronique – KUL vers University of California, Berkeley – Mathematics

Florence LEBON – Lic. en Sciences Chimiques – Docteur en Sciences – FUNDP vers University of California, San Francisco, Laboratoire de Biochimie et Biophysique du Professeur Stroud – Ses recherches l’on conduite à étudier l’inhibition de l’intégrase du virus de l’immunoéficience humaine du type I.  L’intégrase (IN), enzyme viral essentiel au développement du virus est une cible de choix pour enrayer la progression de l’infection virale.  Elle s’est basée sur la structure cristallographique de l’IN pour proposer des inhibiteurs du site actif de l’enzyme.  L’analyse de ce site lui permet de définir deux poches d’interaction, reliées par un canal comprenant les résidus catalytiques D64, D116 et E 152.  Les molécules reprises dans la banque de données ACD (Available Chemical Directory) ont alors été testées in silico quant à leur interaction avec le site cible, à l’aide du programme de docking DOCK, développé au sein même de l’Université.  Les molécules sélectionnées on été classées par familles (clusters) selon un critère de similarité, de façon à obtenir un échantillonnage de composés de nature aussi différente que possible.  Ces composés (commerciaux), au nombre de 135, on été testés quant à leur activité inhibitrice.  Dix possèdent un IC50 situé entre 1 et 100 µM et peuvent être considérés comme des chefs de file pour un développement ultérieure.  De nombreux essais de cristallisation lui ont permis d’obtenir une nouvelle structure cristallographique du coeur de l’IN (1.7 A), présentant deux ions CD2+ au sein du site actif de l’enzyme.  Le groupe spatial obtenu (C222) n’avait pas encore été observé auparavant et permet un agencement compact des molécules au sein de la maille, par l’intermédiaire du second ion CD2+.  La présence de deux ions métalliques est requise au sein du site actif pour le bon fonctionnement de l’IN.  Néanmoins, seul un des ions a été observé dans le différentes structures répertoriées dans la banque de PDB.  La présence de ce second ion métallique, qui permet de juxtaposer deux sites actifs, pourrait fournir des informations quant à l’agencement de différentes unités IN dans le complexe actif.

Roemer LEMAITRE – Lic. en Droit – KUL vers Harvard University – International Law, human law rights and comparative constitutional law

Curt SCHURGERS – Ir. Civil en électronique – KUL vers University of California, Los Angeles – Il a commencé ses études doctorales à UCLA en Avril 1999, sous la supervision du Professeur Mani Srivastava.  Sa recherche se concentre sur les systèmes de communication et les réseaux ad-hoc peu coûteux en énergie, et a abouti à 15 publications scientifiques dans des journaux et conférences.  Pendant ses études, il a aussi pris une part active dans l’organisation des étudiants internationaux à UCLA et a représenté ce groupe à l’assemblée des « graduate students » (élève de troisième cycle).  Il devrait finir ses études doctorales en Novembre 2002.

Robby STOKS – Lic. en Biologie – UA vers Dartmouth College New Hampshire – Il y était associé au laboratoire du Professeur Mc Peek.  Pendant cette période il y effectuait de la recherche évolutionnaire-écologique sur les Zygoptères.  Il y suivait des sessions de discussion spécialisées sur l’écologie et l’évolution et y apprenait différentes techniques moléculaires (isoler, amplifier et séquencer de l’ADN mitochondrial).  Plus spécifiquement se recherche regardait l’étude des différences intercontinentales de populations de la libellule holarctique Enallagma cyathigerum.  Le genre Enallagma est originaire de l’Amérique du Nord, et comprend à peu près quarante espèces.  La région paléarctique ne comprend que quatre espèces, dont E. cyathigerum est la seule présente sur les deux continents.  En Amérique du Nord elle se trouve exclusivement dans des lacs dépourvus de poissons tandis qu’en Eurasie elle se trouve également dans des lacs avec poissons.  Une analyse morphométrique ne démontrait aucune différence entre les larves des deux continents, tout comme une analyse des appendices des mâles (que les femelles utilisent pour reconnaître les mâles de la même espèce à la copulation).  Cependant, une étude éthologique démontrait que les larves de populations néarctiques n’étaient pas capables de distinguer entre des traitements avec et sans poissons comme prédateur, contrairement aux populations eurasiatiques.  Ceci pourrait expliquer la différence de la distribution des habitats entre les deux continents.  Une étude fylogénique a démontré que les populations eurasiatiques de E. cyathigerum tout comme trois autres espèces paléarctiques du genre Enallagma forment un groupe monofylétique parmi les espèces américaines du genre.  A base d’une montre moléculaire les ancêtres de ce groupe ont colonisé l’Eurasie il y a 850.000 ans.  Ceci indique que les populations américaines et européennes de E. cyathigerum appartiennent à deux espèces différentes, toutefois, cryptiques.  La ressemblance intrigante des larves tout comme des adultes des deux espèces forme la première preuve d’évolution convergente et indépendante au stade larvale et adulte.

Kris TIRI – Ir. Civil électronique microélectronique – KUL vers University of California, Los Angeles – Depuis 1999, il est assistant scientifique au département d’Electrotechnique, où il poursuit un doctorat.  En 1999, il a réussi les cours de ses deux mineurs « Traitement des Signaux » et « Communications et Télécommunications » avec un GPA de 3.94 ainsi que le test d’entrée de sa majeur « Circuits Intégrés et Systèmes ».  Sa recherche, sous la supervision du Professeur dr. I. Verbauwhede, concerne des méthodes de conception pour résoudre des problèmes de bruit de substrat dans des circuits intégrés analogiques-numériques et de fuite des informations secrètes dans des modules cryptographiques.  Le deuxième trimestre de l’année 2001, en dehors de sa recherche, il a été l’assistant responsable du cours de maîtrise d’Advanced Digital Integrated Circuits.  Lors de l’année académique 2001-2002, il a travaillé sur la médélisation et la réduction du bruit de substrat à IMEC (Interuniversitair Micro-Elektronica Centrum), Belgique.  Actuellement, il participe à un projet de recherche commun avec UCSD (University of California San Diego) dont le but est de développer une technique au niveau du circuit et de sa conception assistée, afin de protéger les cartes à puce contre les Side Channel Attacks.  Il est auteur et co-auteur de deux articles scientifiques et a participé à divers conférences dans le domaine de sa recherche.  Il a reçu une bourse d’études de UCLA au cour de l’année 2000.

Ivo VANDEN BERGHE  – Docteur spec. pathologie – KUL vers Brigham and Women’s Hospital Harvard University, Boston Human pathology

Gaëtan VERHOOSEL – Lic. en Droit – KUL vers Columbia University International – Economic Law

Pieter VERMEERSCH – Lic. en Géologie – VUB et UG vers Massachussets Institute of Technology (M.I.T.) Cambridge – Il y a acquis le grade de M.Sc. en « Geosystems » au département « Earth, Atmospheric and Planetary Sciences » sur un mémoire intitulé « Thermal Evolution of Compositionally stratified Earth, including plates ».  Après son séjour à M.I.T., il a travaillé un an comme ingénieur chez Schlumberger Wireline en Egypte.  Après ce séjour, il est revenu au monde académique et a Stanford University, où il travaille depuis l’année académique 2001-2002 à un doctorat dont le sujet est la thermochronologie du Nord-Tibet.

 

1998-1999                 

David DAEMS – Docteur en Sciences Chimiques – ULB vers Rutgers University – La modélisation des états stationnaires de non-équilibre de systèmes physico-chimiques par des systèmes dynamiques fermés non-Hamiltoniens mais réversibles a récemment permis de dériver la loi d’Ohm dans un modèle mécanique déterministe de conduction électrique dans un métal.  Sa recherche postdoctorale a été effectuée dans le groupe du Professeur J.L. Lebowitz, coauteur de ces résultats, au sein du Département de Mathématiques de l’Université Rutgers.  Il s’agissait d’abord d’étudier loin de l’équilibre ce modèle où une particule se déplaçant sous l’effet d’un champ électrique sur la surface d’un tore bidimensionnel entre des disques fixes a une énergie maintenue par un thermostat Gaussien.  En particulier, il a été montré que la formule de Green-Kubo diffère de la formule de Kawasaki donnant le courant électrique stationnaire, autrement dit ne possède pas hors d’équilibre d’extension directe (Journal of Statistical Physics 101, 35(2000).  Les états stationnaires de non-équilibre ont ensuite été étudiés pour un sytème de N particules ponctuelles où l’énergie cinétique totale est maintenue constante par un thermostat Gaussien qui produit une interaction entre les particules dépendant des vitesses.  Le courant et la fonction de distribution de vitesse à une particule ont été calculés numériquement et comparés pour des petites valeurs du champ aux solutions analytiques d’une équation de Boltzmann obtenue en traitant les collisions avec les obstacles comme des événements aléatoires indépendants tout en préservant le couplage de champ moyen entre N particules.  L’accord est remarquable tant N petit que grand.  Ce dernier cas a également été modélisé par une équation auto-consistante à une particule de type Vlassov, valable à la limite o/’u N tend vers l’infini.  Les distributions stationnaires obtenues pour ces trois modèles se confondent mais différent d’une Maxwellienne, solution d’équilibre,  à la limite d’un champ nul même lorsque N est très grand.  Ceci signifie qu’il n’y a pas d’équivalence d’ensembles lorsqu’il s’agit de modéliser comment l’énergie est extraite d’un système maintenu hors d’équilibre, du moins lorsqu’il n’y a pas d’interactions directes entre les particules en dehors de celles induites par le thermostat (Physical Review E 65, 051204 (2202)).

Karen MACOURS – Bio-Ir. en Agriculture – KUL vers l’Université de Californie à Berkeley – Durant cette année, elle compléta les cours obligatoires de son programme en théorie micro-économique, micro-économie appliquée et économétrie.  L’année suivante, elle se spécialisa dans trois domaines : économie du développement, économie des politiques agricoles et économétrie appliquée.  Durant cette période, elle a continué de collaborer avec le « Policy Research Group » (ou groupe de Recherche en Politiques) à la KUL sur des recherches portant sur le développement rural dans les pays en transition de l’Europe Centrale et de l’Est, de l’ex-Union Soviétique et de l’Asie de l’Est.  Plusieurs publications dans des périodiques académiques internationaux ont découlé de cette collaboration.  Elle a commencé la recherche pour sa thèse de doctorat en troisième.  Cette recherche est axée sur l’accès à la terre par les fermiers pauvres en Amérique Latine, et sur le besoin d’une nouvelle génération de politiques pour attaquer les inégalités et le manques d’opportunités pour les pauvres.  La recherche analyse les caractéristiques structurelles des marchés de location de la terre, et identifie les obstacles pour le développement de tels marchés.  Elle a développé et validé une méthodologie d’enquête pour cette recherche qu’elle a par la suite utilisé pour des enquêtes en République Dominicaine et au Guatemala.  Elle soumettra sa thèse en Mai 2003.

Séverine RENARD – Lic. en Psychologie et Science de l’Education – UCL vers Biology Department of the Georgia State University – Neurobiolgy program

Arnout SCHURMANS – Lic. en archéologie – KUL vers Arizona State University – Anthropology

Jan TAVERNIER – Lic. en Histoire Ancienne et Histoire du Proche-Orient antique – KUL vers University of Chicago Department Near Eastern Languages and Civilisations – Pendant l’année académique 1998-1999, il a eu la possibilité d’y étudier l’Assyriologie.  Cette année représentait le début de sa recherche doctorale qu’il a continué et terminé (29/05/02)à la KUL.  Son doctorat était consacré à l’histoire linguistique de l’empire achéménide, en Etat territorial qui contrôlait le Proche-Orient ancien entre 550 et 330 av. J.-Chr.  Le département des langues et des civilisations du Proche-Orient ainsi que l’Institut Oriental (« Oriential Institute »; la distinction entre les deux n’est pas toujours très claire) de l’Université de Chicago sont mondialement reconnus dans l’étude de l’ancien Proche-Orient.  Plusieurs projets y sont localisés (par exemple « Chicago Akkadian Dictionary »), l’institut possède la plus grande bibliothèque au monde concernant l’Assyriologie et organise plusieurs fouilles achéologiques en Syrie et en Iran.  De plus, il y a un musée très riche.  Il est évident que son séjour à l’Université de Chicago, une des universités les plus renommées au monde, a été très productif, à la fois socialement, personnellement et académiquement.  Ceci est justifié par les relations intenses qu’il entretient encore avec des collègues et amis de Chicago.

Bjorn TUYPENS – Lic. en Sciences Economiques – UCL vers Yale University – Monetary economics and finance

Anne VERHULST – Ir. Civil électronique – KUL vers Stanford University, California – Elle y a commencé un doctorat.  Après le première année, elle a été supporté par des fonds locaux.  Ces études se continuent encore et elle prévoit de les terminer en 2003.  La première année de ces études, elle a passé l’examen d’entrée pour le doctorat, elle a suivi la majorité des cours obligatoires, et elle a commencé la recherche elle-même.  La recherche se concentre sur la réalisation expérimentale d’un quantum computer, basé sur des principes de « nuclear magnetic resonance (NMR) ».  Plus en détail, elle fait de la recherche sur l’initialisation des quantum computers a l’aide de techniques optiques.  La première partie de son doctorat était une collaboration avec le centre de recherche de IBM à San Jose (IBM Almaden) et était concentré sur les quantum computers dans un état liquide.  La deuxième partie se passe complètement à Stanford University, et est basée sur des quantum computers dans un état solide.

1997-1998                 

Christophe COUVREUR – Ir. Civil Electricien – UCL vers University of Illinois, Urbana-Champaign – Statistical Signal and Array Processing (SSAP)

Martin DERAUX – Lic. Mathématiques – ULB vers University of UtahSalt Lake City –Department Mathematics.

Dirk ELEWAUT – Docteur en Médecine – Docteur en Sciences Médicales – UG vers University of California, San Diego – Il a travaillé au Laboratoire d’Immunologie Mucosale.  Son sujet de recherche était l’interaction entre les enteropathogènes et les cellules épithéliales de l’intestin humain.  Ces bactéries, les souches entéroinvasives, sont une cause importante de morbidité dans notre société : souvent elles induisent une diarrhée infectieuse mais elles peuvent également être la cause de manifestations bactériennes extra-intestinales comme par exemple une arthrite.  L’interaction entre les souches bactériennes et l’homme se réalise au niveau des cellules épithéliales.  Cette interaction induit l’expression d’un groupe de gènes, dont les produits résultent dans une réponse immunitaire et inflammatoire dans l’intestin et interagissent avec les fonctions de l’épithélium intestinal.  En plus, certaines peptides antimicrobiennes (les « défensives ») sont libérées et jouent un rôle très important dans la protection contre les bactéries.  Nos recherches ont démontré qu’un facteur de transcription, NF-kB, est extrêmement important pour la régulation de la réponse induite par l’infection des bactéries enteroinvasives.  Les études in vitro ont indiqué que l’inhibition de NF-kB est capable de supprimer complètement cette réponse.  Ce rôle de NF-kB dans l’induction inflammatoire de l’intestin a été confirmé par d’autres études.  C’est pour cela qu’actuellement le facteur NF-kB est une cible potentiellement très importante dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

Luc MACHIELS – Ir. Civil en Mathématiques Appliquées – UCL vers Massachusetts Institute of Technology, Cambridge

Luc MERTENS – Lic. Philologie Germanique – KUL vers Mayo Clinic in Rochester

Dominique VANWIJNSBERGHE – Lic. Philologie germanique – UCL et KUL versPrinceton University, Department of Art and Archaeology – Il y a travaillé sous la direction du Professeur James H. Marrow, éminent spécialiste de l’art des anciens Pays-Bas au XVe siècle et chercheur de réputation internationale dans le domaine de l’enluminure.  Basé à Princeton, il a pu étudier en profondeur la plupart des manuscrits flamands conservés sur la côte est des Etats-Unis.  Les bibliothèques visitées furent : New York (Pierpont Morgan Library, Public Library), Philadelphie (Free Library, Museum of Fine Arts, Rosenbach Museum, Library Company of Philadelphia), Baltimore (Walters Art Museum), Boston (Isabella Gardner Museum), Princeton (Art Museum, University Library).  A l’invitation du Dr. Thomas Kren, conservateur des manuscrits occidentaux au Musée Getty de Los Angeles, il a poursuivi ses recherches sur la côte ouest, profitant de son séjour pour travailler à la Huntington Library de San Marino.  Tous les manuscrits étudiés ont fait l’objet d’une description.  Parfois, des photographies ou des photocopies de microfilms ont pu être obtenues.  Cette riche documentation a été déposée au « Studiecentrum Vlaamse Miniaturisten » à Leuven.  Ce séjour lui a aussi permis de préparer pour publication la première partie de sa thèse, parue en 2001.  D’autres articles ont pu être ébauchés ou finalisés.  L’un d’entre eux, une étude sur le frontispice d’un cartulaire de l’hôpital Saint-Jacques de Tournai, a été conçu dans le cadre d’un séminaire donné par le Professeur Marrow.  Des contacts pris à Philadelphie ont résulté dans une participation au catalogue de l’exposition Leaves of Gold (Philadelphia Museum of Fine Arts, 2001).

Didier VERMEIREN – Ir. Civil en Electronique et Télécommuniations – ULB vers Stanford University – Scientific Computing & Computational Mathematics

Katelijn VLEUGELS – Ir. Civil Electronique (Micro-életronique) KUL vers Stanford University

 

1996-1997            

Thierry ARNOULD – Docteur en Sciences – FUNDP vers Département de Néphrologie, Beth Israel Deaconess Medical Center, Harvard Medical School, Boston – Le sujet de recherche vise à mieux comprendre le développement et l’origine au niveau moléculaire de « l’Autosomal Dominant Polycystic Desease » (ADPKD) encore appelée polykystose rénale.  La recherche sur cette maladie génétique très fréquente affectant environ une personne sur mille, n’en est encore qu’à ses débuts.  Des mutations dans deux gènes (PKD1 et PKD2) dont les fonctions sont encore inconnues, semblent responsables de la formation des kystes rénaux.  Ces deux gènes ont été clonés respectivement en 1994 et 1995.  On étudie et cherche à comprendre les signaux de transduction induits par les deux protéines codées par ces gènes, la polycystine-1 et la polycystine-2.  En effet, si l’on sait que des mutations dans ces deux protéines, probablement responsables de leur perte de fonction, sont impliquées dans le développement de la maladie, rien n’est encore connu quant à leur(s) fonction(s).  L’approche du laboratoire est donc de rechercher des protéines qui interagissent avec les polycystine-1 et 2, de les caractériser et d’étudier la ou les voies de transduction activées par ces deux molécules.  Les réponses cellulaires en terme de prolifération, de différentiation et d’apoptose, sont étudiées.  Le résultat de recherches est présenté ci-après.  La polykystose rénale est une maladie héréditaire responsable pour 8 à 10 % de la perte de fonction du rein nécessitant un traitement de dialyse et/ou une transplantation de l’organe.  Des mutations dans au moins deux gènes semblent maintenir les cellules épithéliales des tubules rénaux dans un état de différentiation incomplète caractérisé notamment par leur prolifération et la secrétation de fluide conduisant à la formation de kystes.  Le gène PKD1 code pour le polycystine-1, une glycoprotéine qui pourrait jouer un rôle dans les interactions entre les cellules ou entre les cellules et les protéines de la matrice extracellulaire.  Le gène PKD2 quant à lui, code pour une protéine qui présente une homologie avec un canal calcique.  Cette recherche a permis de montrer que ces deux protéines interagissent physiquement par leur domaine carboxy-terminal tant dans levure qu’in vitro après transfection.  Ceci suggère que ces molécules pourraient partager une voie de transmission de signal en commun, notamment dans la tubulogenèse rénale.  Il a également été montré que le produit du gène PKD1 interagit avec une « Regulatory G-Protein Signaling » (RGS), une protéine qui stimule l’activité GTPasique des sous-unités ai des protéines-G hétérotrimétriques.  La polycystine pourrait donc moduler la voie de transduction du signal initiée par les récepteurs couplés aux protéines-G.  Enfin, il est montré que la polycystine module l’activité transcriptionnelle de la cellule en activant une cascade de protéines kinases et ultimement le facteur AP-1.  Ces études visent à mieux comprendre le rôle que les polycystines jouent dans le développement du rein et la situation pathologique de la polykystose rénale.

Valérie BADA – Licenciée en philologie germanique, D.E.1. en études anglaises – ULg vers l’Université de Harvard – Sa thèse de doctorat se concentre sur représentation de l’esclavage dans le théâtre antillais et africain francophone et anglophone, ainsi qu’afro-américain.  Les séminaires auxquels elle a participé et les échanges intellectuels qu’elle a eus, notamment lors du colloque hebdomadaire de l’Institut Du Bois de Recherche Afro-Américaine, ont considérablement nourri sa réflexion.  Elle a pu travailler au projet de CD-Rom sur la traite négrière transatlantique, qui sera bientôt publié par « Cambridge University Press » et dont l’équipe de travail est réunie à l’Institut Du Bois.  Cette collaboration inattendue lui a permis de participer à l’un des projets de recherche les plus importants soutenus par Harvard, où 27.224 voyages transatlantiques ont déjà été répertoriés.  Son nom sera aussi associé à un projet annexe de publication sur les insurrections d’esclaves pendant le « passage noir », le voyage terrifiant des esclaves africains vers les Amériques (« the middle passage »).  Elle continue actuellement la rédaction de sa thèse à l’Université de Liège, grâce à un mandat d’aspirant FNRS.

Gisèle DEBLANDRE – Docteur en sciences chimiques – ULB vers Salk Insitute for Biological Studies, San Diego – La génération de divers types cellulaires à partir d’une cellule unique est un processus essentiel au cours du développement d’un organisme.  Deux mécanismes sont utilisé pour spécifier le destin de cellules-soeurs : l’un est intrinsèque et implique des déterminants transmis seulement à l’une des deux cellules-filles lors de la division cellulaire, l’autre est extrinsèque et requiert des interactions avec les cellules voisines.  Chez la Drosophile (la mouche du fruit), les protéines Notch et Delta, récepteur et ligand, participent à un mécanisme de différentiation extrinsèque qui contrôle le formation d’un grand nombre de tissus et notamment du système nerveux.  Si l’une de ces deux protéines est mutée, le nombre de neurones produit est drastiquement augmenté aux dépens des cellules épidermales.  Une autre protéine, Numb, est, elle, un déterminant intrinsèque transmis uniquement à la cellule destinée à devenir neurone lors de la division de la cellule précurseur.  En l’absence de Numb, aucun neurone n’est produit.  Numb s’est avérée réguler négativement le signal transmis par Notch.  Chez les vertébrés, la diversité de types cellulaires produits dans le système nerveux est à l’échelle de son immense complexité.  Le développement du système nerveux primaire du Xénope, est le modèle étudié par l’équipe du Dr. Kintner pour tenter délucider les mécanismes menant à la  différentation en neurones chez les vertébrés.  Tout d’abord, il a pu être montré que le mécanisme impliquant les homologues vertébrés de Notch et Delta est conservé chez le Xénope.  Le processus peut être influencé, dans les embryons en développement, par l’injection d’ARN codant pour divers facteurs impliqués dans ce mécanisme.  Des neurones surnumériaires sont produits si l’on inhibe le système Notch-Delta, et les neurones sont supprimés si l’on active le système.  Le présent projet visait à déterminer s’il existait un homologue vertèbre de num qui remplirait la même fonction lors du développement du système nerveux des vertébrés, que numb chez la mouche.  La protéine de Xénope homologue à Numb (X-Numb) a été clonée dans le cadre de cette étude : elle est similaire à 69 et 34 % à ses homologues murins et Drosophile, et le domaine fonctionnel impliqué dans la liaison à Notch est hautement conservé.  Le profil d’expression établi par hybridation in situ montre que X-numb est exprimé forcément à la frontière entre la plaque neurale et le tissu ectodermal.  Quand la plaque neurale se ferme pour donner le tube neural, X-Numb vient le border dorsalement, mais reste toutefois confiné dans une région ectodermique non-neurale.  A un stade ultérieur, X-num est exprimé dans diverses glandes antérieures, dans la colonne vertébrale, dans les yeux, les vésicules auditives et dans la peau.  Des essais in vitro ont montré que X-Numb est capable de se fixer à X-Notch, ce qui suggère que X-Numb est capable, comme son homologue chez la Drosophile, d’inhiber la fonction de Nocht.  In vivo, l’effet de la surexpression de X-Num a été étudié dans des embryons en développement.  La surexpression de X-Numb n’affecte pas le nombre total de neurones primaires ni diverses sous-populations de neurones identifiables par différents marqueurs de différentiation.  Une forme tronquée de X-Numb conservant seulement le domaine de fixation à Notch est étudiée à présent car elle semble se comporter comme un dominant négatif, c’est-à-dire une protéine capable de supprimer la fonction de la protéine endogène.  L’effet de la suppression de l’activité X-Num est maintenant étudié sur le développement des différents tissus et organes qui expriment X-Numb.

Mireille DELHASE – Docteur en Sciences Médicales – ULg et VUB vers University of California, San Diego, School of Medicine, La Jolla –
1. Contrôle de l’expression tissu spécifique des gènes codant pour l’hormone de croissance et la prolactine
L’hormone de croissante (GH) et la prolactine (PRL) sont synthétisées respectivement dans les cellules somatotropes et lactotropes situées dans la partie antérieure de l’hypophyse.  La production de ces hormones est sous le contrôle du facteur de transcription spécifique de l’hypophyse GHF-1 (Pit-1) qui active deux gènes.  GHF-1 joue en plus un rôle important au cours du développement embryonnaire de l’hypophyse, dans la prolifération, la différenciation et la survie des cellules précurseurs de la lignée somatotropique.  GHF-1 étant pourtant exprimé dans les 2 types cellulaires, il n’active le gène GH que dans les cellules somatotropes et le gène PRL est uniquement activé dans les cellules lactotropes.  Une question reste toujours sans réponse : comment ce seul facteur de transcription peut-il activer des gènes différents dans des types cellulaires différents ? Une des hypothèses est qu’il existe des coactivateurs dans chaque type cellulaire qui agissent en synergie avec GHF-1 pour cibler l’expression d’un seul gène par type cellulaire.  Pour étudier cette possibilité, le clonage de gènes exprimés de manière différentielle entre les lignées cellulaires GC (somatotropes) et 235-1 (lactotropes), a été entrepris en utilisant une technique récente, la RDA (« Representational Difference Analysis »)Cette technique est basée sur l’hybridation soustractive de population  d’ADNs complémentaires (cDNAs) générés à partir des ARNs messagers de 2 types cellulaires proches, combinée à l’amplification par PCR (Polymerase Chain Reaction) des cDNAs.  Cette technique a permis de cloner 15 cDNAs exprimés préférentiellement dans les cellules lactotropes et 16 cDNAs exprimés dans les cellules somatotropes.  L’analyse des séquences a montré qu’un certain nombre de ces cDNAs dérivent de gènes déjà connus.  Les cDNAs dérivant de gènes non encore identifiés vont être étudiés plus avant et leur rôle dans le contrôle de l’expression des gènes GH et PRL va être investigués.
2. Purification et caractérisation du complexe IkB kinase (IKK) impliqué dans l’activation du facteur de transcription NF-kB
Les facteurs de transcription de la famille NF-kB/Rel jouent un rôle central dans les réactions immunitaires et inflammatoires induites en réponse à la stimulation cellulaire par des agents tels que les cytokines, les esters de phorbol et les agents viraux bactériens.  NF-kB est régulé par interaction avec des protéines inhibitrices (IkBs) qui empêchent sa translocation nucléaire.  En réponse à divers stimuli, les protéines IkBs sont rapidement phosphorylées et dégradées, libérant NF-kB qui peut ensuite migrer dans le noyau cellulaire et activer la transcription de gènes spécifiques.  Récemment, un complexe protéique induit par les cytokines et impliqué dans la phosphorylation des protéines IkBS a été identifié et deux de ses sous-unités, les protéines kinases IKKa et IKKont été purifiées.  Ces deux protéines ont été clonées au niveau moléculaires et leur rôle dans l’activation de NF-kB est à l’étude.  Ce travail a donné lieu à une publication (Zandi et al., 1997, Cell 91, 243-252).

Pierre VANDERHAEGHEN – Docteur en médecine, chirurgie et accouchement – ULB versHarvard Medical School Dept of Cell Biology, Boston, Massachusetts – La genèse des connexions neuronales constituent l’un des problèmes les plus complexes de la biologie du développement.  Il est communément admis que la spécificité topographique des connexions s’établit sous l’influence de molécules de reconnaissance neurale : c’est l’hypothèse de la chémoaffinité. L’identité de ces molécules est longtemps restée totalement inconnue, jusqu’à ce que des études récentes suggèrent que des récepteurs membranaires appelés Eph, et leurs ligands les ephrines constituent entre autres ces marqueurs topographiques chez les vertébrés inférieurs.  Les mécanismes moléculaires de la genèse de connexions neuronales spécifiques restent par contre obscurs chez les mammifères, en particulier pour ce qui est des structures qui leur sont spécifiques, telles que le thalamus ou le néocortex.  Au cours de son séjour il a caractérisé le rôle des ephrines et leurs récepteurs dans le système visuel embryonnaire de la souris, par hybridation in situ, études de liaison in sity et tests de guidance axonale in vitro.  Il a ainsi pu être mis en évidence l’expression des ephrines dans chacun des centres visuels de la souris, en particulier au niveau de corps genouillés latéraux, qui constituent le principal relais de la vision consciente.  Il a en outre détecté les récepteurs correspondants dans la rétine et montré des effets topographiquement spécifiques des ephrines recombinantes sur la guidance des axones rétiniens in vitro.  Ces données suggèrent donc fortement l’implication des ephrines dans le développement des connexions du système visuel des mammifères.  Ces observations constituent en outre la première indication de l’implication de molécules de guidance axonale dans le développement de structures spécifiques des mammifères.

Lieven VANDERSYPEN – Ingénieur Civil Electromécanicien – KUL vers l’Université de Stanford – Il a eu l’occasion d’y étudier pendant trois trimestres et d’y obtenir le diplôme de « Master of Science in Electrical Engineering » le 15 Juin 1997.  Parallèlement aux cours de Master, il a saisi l’opportunité de participer au travail de recherche de deux groupes à Stanford.  Au cours de l’hiver, il a étudié les limites fondamentales de la détection de forces extérieures faibles, en utilisant des « microcantilevers », dans le groupe du Professeur Y. Yamamoto.  Au cours du printemps, il a rejoint le groupe du Professeur J. Harris pour commencer son travail de recherche en « Bulk Spin Resonance Quantum Computation ».  En Janvier 1997, il a réussi les examens d’entrée du programme de Ph.D. du Département d’Electronique.  Il lui a été décerné un « Stanford Graduate Fellowship », qui couvre l’inscription et un salaire mensuel pour 12 trimestres.  Entre-temps, il a décidé de rester dans le groupe du Professeur Harris pour un doctorat, et aussi de continuer la recherche commencée au printemps.  Dans le cadre de ce projet, il a été co-auteur d’un article de conférence (ISSCC), et d’un article scientifique (Nature).

Kris WAGNER – Licencié en Droit – KUL vers Harvard Law School, Cambridge, Massachusetts – Il y a obtenu un « Master of Laws ».  Il y a suivi les cours suivants : « Criminal Law » (Alan Dershowitz), « Introduction to American Law » (Abram Chayes); « Moral Reasoning 32 »; « Justice » (Michael Sandel); « Moral Reasoning 22 »; « Reason and Evaluation » (Thomas Scanlon); « Jurisprudence »; « Legal Ideals » (Lewis Sargentich); « Constitutional Democracy » (Roberto Unger & Frank Michelman).  Il a participé au « Thesis Writing Workshop » (Helen Hartnell) et il a écrit une thèse (sous supervision de Joseph Singer).

Benoît WALTREGNY – Licencié en Droit – ULg vers Harvard University – International Commercial Law

 

1995-1996

Michiel DEHAENE – Ingénieur Civil architecte – KUL vers Harvard University Graduate School of Design – Cette année était la première d’un cycle de deux ans dans le cadre d’une formation pour l’obtention d’un Master.  En juin 1997, il a terminé la deuxième année de formation et obtenu le diplôme de « Master of Architecture » en « Urban Design ».  Ces études constituent une formation spécialisée en projets urbanistiques.  Cette formation comprend, outre des études théoriques, une importante partie de travaux de groupe.  Chaque semestre, une Professeur fixe ou un Professeur visiteur étranger, dirige un « workshop » ayant un projets spécifique.  Le niveau international des étudiants et des Professeurs visiteurs attirés par Harvard, donne un grand dynamisme à cette collaboration.  Il a dans ce cadre, eu l’occasion de collaborer avec David Childs (« headdesigner Skidmore and Merril », New York), Philippe Robert et Adriaan Gueuze (West 8).  Il a entrepris cette formation complémentaire en urbanisme en préparation à la recherche doctorale qu’il commencera au début de 1998 sous la direction du Professeur Marcel Smets à la Katholieke Universiteit Leuven.

Bruno FUKS – Licencié en sciences botaniques – ULB vers l’Université de Rutgers, U.S.A. – La biogenèse des organites intracellulaires (Noyau, mitochondrie, chloroplaste, etc…) est similaire sur un point : la majorité des protéines des mitochondries et des chloroplastes, et toutes les protéines du noyau, sont synthétisées hors de ces organites sur les ribosomes libres du cytoplasme.  Ces protéines émergeantes possèdent une séquence supplémentaire à l’extrémité amino-terminale qui les cible spécifiquement dans le compartiment subcellulaire approprié.  L’import des protéines dans chaque organite dépend de l’interaction de la séquence « d’aiguillage » et de récepteurs à la surface de l’organite.  Une équipe de chercheurs de l’Université de Rutgers aux Etats-Unis, a montré récemment que le chloroplaste des cellules végétales possède plusieurs récepteurs à sa surface qui reconnaissent, parmi les protéines circulant dans le cytoplasme, celles participant aux fonctions du chloroplaste (par exemple la photosynthèse) et facilitent leur translocation dans l’organite.  Au cours de l’année 1996, cette équipe (Université de Rutgers) a identifié deux récepteurs supplémentaires dans l’enveloppe de l’organite.  Leur mode d’association dans la membrane et leur rôle dans le mécanisme d’import ont été élucidés à l’aide d’une stratégie qui consiste à piéger dans la membrane de chloroplastes isolés, les protéines en voie de translocation, et à identifier les récepteurs associés à leur séquence « d’aiguillage » marqués d’une molécule radioactive.  La fixation des protéines à ces récepteurs requiert l’énergie produite durant la photosynthèse sous forme d’adénosine triphosphate.  L’effort entrepris pour caractériser les constituants de la machinerie d’import des protéines du chloroplaste, a mené également au clonage moléculaire de certains d’entre eux et à leur expression dans des micro-organismes.  L’utilisation des outils de la génétique permettra notamment d’élucider la relation entre la fonction et la structure de chaque constituant pris isolément ou associé aux autres récepteurs purifiés.

Florence JAUMOTTE – Licenciée et Maître en sciences économiques et sociales – FUNDP vers l’Université de Harvard, département d’économie – Elle y a suivi des cours doctoraux en macroéconomie, en microéconomie et en économétrie, dont elle a présenté les épreuves avec succès.  Grâce à ces cours, elle a pu acquérir une connaissance approfondie de la théorie économique ainsi que des instruments analytiques et économétriques nécessaires à sa recherche doctorale.  Sur base de cet acquis, elle poursuit actuellement ses recherches en théorie de la consommation, de l’épargne et de la croissance.

Philip JOOS – Licencié en sciences économiques – Maître en finances – UG vers la Graduate School of Business de l’Université de Stanford – Le programme de doctorat comprend des cours et des séminaires spécifiques au doctorat durant les deux premières années et un travail de recherche élaboré pour l’obtention de la thèse de doctorat en troisième et quatrième année.  Durant la première année, il s’est consacré à l’étude des matières suivantes : micro-économie, économétrie, modèles statistiques, économie financière, algèbre linéaire, analyse réelle, rapports financiers, modèles théoriques de gestion et aspects empiriques de la finance.  Le département « accounting » de GSB a été sélectionné l’année dernière comme étant le meilleur aux Etats-Unis, tant au niveau de la recherche qu’au niveau de la qualité des cours.  Il travaille en collaboration avec les Professeurs William Beaver, Mary Barth et Maureen Mc Nichols.  A la fin de sa première année académique, il a commencé ses activités de recherche qui l’ont amené à développer un « working paper » dans le domaine des prévisions financières.  Dans ce document, il analyse les prévisions de rendement des fonds propres d’une entreprise grâce à des facteurs tels que la concurrence du secteur, le risque, l’intensité du capital et les caractéristiques des procédures comptables.  Il a présenté cette étude le 4 décembre 1996 à Stanford, et le 24 avril 1997 à Graz en Autriche, à la « European Accounting Association Conference ».  Il espère obtenir une publication dans un des meilleurs journaux spécialisés en « accounting ».

Géraldine NOLENS – Licenciée en Droit – KUL vers l’Université de Chicago – Elle y a obtenu un « Master in Laws » à la Faculté de Droit.  Elle a choisi cette localisation au vu de la tradition de « Law and Economics » pour laquelle l’Université est réputée.  Afin d’obtenir une introduction générale au système du « Common Law », elle a décidé de suivre « Torts » (Professeur Sykes) durant le premier trimestre.  Dans le cadre de ce cours, elle a écrit une dissertation comparative au sujet de la responsabilité du fait des produits.  Fidèle à la tradition de Chicago, elle a aussi suivi « Law and Economics » (Professeur Landes) et « Game Theory » (Dean Baird).  En outre, elle a surtout choisi des cours permettant une analyse économique, comme le droit des sociétés (Professeur Ramseyer), le droit de la bourse (Professeur Choi) et le droit de la concurrence (Professeur Rosenfield).  Par intérêt, elle a aussi suivi un cours sur les droits d’auteur (Professeur Landes) et sur les relations commerciales internationales (Professeur Sykes).  Elle était membre du comité organisateur du « European Student Association ».  A la fin de son séjour, elle a participé, avec succès, à l’examen du barreau de New York.

Catherine SADZOT – Docteur en sciences – ULg vers Stanford University, CA – Le virus de la varicelle et du zona (VZV) présente, comme les autres Herpesvirus, la capacité de rester latent dans l’organisme : suite à la primo-infection (varicelle), le virus gagne les ganglions sensoriels de l’hôte et y reste latent pendant de nombreuses années avant d’être réactivé (zona).  Les mécanismes conduisant à cet état quiescent et à son maintien sont loin d’être compris, mais les données épidémiologiques indiquent que l’immunité et plus particulièrement l’immunité à médiation cellulaire, joue un rôle considérable : la fréquence de réactivations augmente significativement chez les patients immunodéficients.  Récemment, plusieurs équipes ont démontré l’expression pendant la latence d’une protéine virale appelée IE63 « Immediate Early protein 63 ».  Bien que le rôle exact de cette protéine, exprimée tant pendant l’infection aiguë que pendant la latence n’est connu, sa mise en évidence permet d’émettre de nouvelles hypothèses quant aux mécanismes impliqués dans la latence virale.  De plus, il est possible que cette protéine fortement exprimée pendant la latence, constitue une cible importante du système immunitaire.  Son séjour aux Etats-Unis, dans le laboratoire du Professeur Ann Arvin, lui a permis d’investiguer le caractère immunogène de cette protéine chez des patients adultes sains, ayant un antécédent varicelleux.  Il y a été démontré la présence dans le sérum de ces personnes d’anticorps reconnaissant spécifiquement la protéine IE63.  D’autre part, des tests de prolifération lymphocytaire in vitro, en présence de cette protéine purifiée, révèlent l’existence dans le sang de lymphocytes- T mémoires, dirigés spécifiquement contre cette protéine.  Cette stimulation in vitro est accompagnée d’une production d’IFN-y, indiquant que la réponse est principalement de type Th-1.  Les tests de cytotoxicité réalisés au moyen de cellules cibles autologues exprimant la protéine IE63, conduisent à la lyse de ces cellules avec une efficacité comparable à celle décrite dans la littérature pour des cellules cibles exprimant une autre protéine du VZV dont le caractère immunogène est clairement démontré.  L’ensemble des travaux réalisés à Stanford et publiés dans « The Journal of Immunology » (1997, 159:2802-2806) a donc permis de documenter le caractère immunogène de la protéine IE63 du VZV.  Cette protéine d’un intérêt majeur en raison de son expression pendant la latence, stimule le système immunitaire, conduisant à une réponse humorale et cellulaire comparable à celle observée vis-à-vis d’autres protéines virales.  Il serait particulièrement important de préciser cette réponse immune et de chercher une éventuelle corrélation entre la fréquence de réactivation et une diminution ou un dysfonctionnement de la réponse immune vis-à-vis de cette protéine IE63.

Frederik VERMEULEN – Master of Science in electrical engineering – KUL vers Stanford University – Pendant son séjour d’études, deux objectifs ont été poursuivis et réalisés : obtenir le diplôme de « Master of Science in Electrical Enigineering », et une participation active à la recherche du « Computer Systems Lab » du département d' »Electrical Engineering ».  L’ensemble des cours suivis s’appliquait à la conception assistée par ordinateur des circuits intégrés (G. De Micheli, M. Horowitz, D. Dill), les langages de descriptions de systèmes (G. De Micheli, D. Luckham), l’architecture d’ordinateurs (J. Hennesy, N. Saxena), et la conception de circuits numériques.  Ces cours étaient complétés par des séminaires aux « Computer Systems Lab » et par la conception d’un « chip micro-controller » (M. Horowitz).  Le travail de recherche a été exécuté dans le groupe du Professeur G. De Micheli, qui se concentre sur la synthèse de systèmes numériques à puissance réduite et la conception concurrent du matériel et du logiciel.  Un premier projet impliquait la conception d’un traducteur d’une description fonctionnelle d’un circuit vers une description logique.  Dans le deuxième projet, une nouvelle méthode a été développée pour décomposer des machines d’état complexes en sous-machines plus simples afin de réduire la consommation de puissance.

Johannes VAN BIESEBROECK – Licencié en sciences économiques – KUL

 

1994-1995

Bert DEBUSSCHERE – Ingénieur Civil – KUL vers l’Université du Wisconsin à Madison – Il a eu l’opportunité d’y étudier pour l’obtention de diplôme de « Master of Science in Mechanical Engineering.  Pour son projet final, il a fait des recherches en coopération avec le ProfesseurK.W. Ragland dans le domaine de la production d’énergie favorable à l’environnement, par la combustion de troncs d’arbre.  Pendant cette combustion, beaucoup de gaz s’échappent du bois, ce qui affecte négativement le transfert de chaleur et de matières, et ainsi la combustion, à la surface du bois.  Il a examine le transfert de chaleur et de matières entre un ensemble de tubes et un courant d’air.  De l’eau s’évaporait de la couche limite autour des tubes afin de modéliser le transport de chaleur et de matières à la surface des bûches.  Après qu’il ait obtenu son diplôme de « Master » en décembre 1995, il a continué ses études à Madison pour obtenir un doctorat (Ph.D. in Mechanical Engineering).  Actuellement, il recherche, par la technique de simulation numérique directe, le transport de chaleur et la combustion de diffusion en courants turbulents.  Cette recherche se fait en coopération avec le Professeur C.J. Rutland à « l’Engine Research Center » à l’Université du Wisconsin.  Il espère obtenir son doctorat en mai 1999.

Kristin HENRARD – Licenciée en Droit – KUL vers Harvard University – Les étudiants LL.M. étrangers étaient attendus mi-août 1994 sur le campus afin de participer à une semaine d’orientation.  Durant cette semaine, ils reçurent toutes les explications concernant la vie estudiantine à Cambridge, les différents cours, etc…Les organisateurs consacrèrent également beaucoup d’attention aux organisations estudiantines et conseillèrent vivement aux étudiants LL.M. d’y participer.  Kristin Henrard siégea au Conseil de deux de ces organisations, le « Islamic Law Forum » et le « European Law Association ».  Lors du premier trimestre, elle a suivi le cours de droit constitutionnel du Professeur Mansfield, ainsi que « Introduction to American Law » et le cours de « Law of War » du Professeur Andersen.  Un cours de « Legal writing » était également prévu tout au long de l’année.  Durant le deuxième trimestre, elle a suivi un cours complémentaire en droit constitutionnel avec un Professeur visiteur.  Ce cours approfondissait la question de la liberté d’expression.  Pendant le troisième trimestre, elle a suivi un cours de droit international de l’homme avec le Professeur Andersen et le cours de « Foreign Investment in Natural Ressources » donné par le Vice-Doyen Smith.  Elle participa également à un séminaire à la « Fletcher School of Law and Diplomacy » sur le « forced migration » dirigé par le Professeur Rogers (le « cross registration » était admis).

Alain JOUSTEN – Licencié en sciences économiques – ULg vers Massachusetts Institute of Technology à Cambridge – il a entamé en septembre 1994, des études doctorales en sciences économiques.  Le cycle d’étude est composé de deux années de cours ainsi que d’environ deux années de recherche.  Sa première année à Cambridge fut essentiellement consacrée à des cours théoriques de base, et ce aussi bien en microéconomie, en macroéconomie qu’en économétrie.  En microéconomie, il a suivi des cours de théorie des jeux, d’équilibre général et d’économie de l’information imparfaite.  En macroéconomie, les cours de première année étaient consacrés à la théorie de la consommation et de l’investissement, ainsi qu’à la théorie de la croissance économique.  Il a eu le privilège d’avoir le titulaire du Prix Nobel Robert Solow comme enseignant pour le cours de croissance, ce qui fut une expérience inoubliable.  A côté de ces enseignements théoriques de base, il a suivi des cours approfondis dans son domaine de spécialisation actuel qu’est la finance publique.  Les cours de recettes et de dépenses publiques furent très stimulants, ce qui est sans aucun doute dû au large éventail de thématiques étudiées, tout particulièrement dans le domaine de l’assurance et de l’assistance sociale.  Mais le rôle des enseignants a aussi été non négligeable puisqu’ils n’ont pas cessé de faire le lien entre les modèles théoriques et la réalité économique et sociale.

Philippe MONTFORT – Docteur en sciences économiques – UCL vers Harvard University, Littauer Center, Departement of Economics – Les principaux résultats issus de ce séjour sont les suivants : 1. Spécialisation dans les domaines du commerce et de l’économie internationale au travers de l’assistance aux cours du programme doctoral, de la participation aux séminaires ou encore des contacts avec les Professeurs et chercheurs actifs dans ce domaine, et ce, tant à Harvard qu’à MIT (Massachusetts Institute of Technology).  2. Recherche portant sur « l’Exchange Rate Pass-Through » (sensibilité du sytème de prix aux variations du taux de change).  Cette recherche a bénéficié de l’environnement scientifique particulièrement stimulant de la « Harvard University ».  Elle fut l’objet de nombreuses discussions avec les chercheurs compétents dans le domaine à Harvard et déboucha sur une collaboration avec le Professeur M. Knetter « Dartmouth College » qui est un spécialiste de ces questions.  3. Nombreuses prises de contact avec des membres d’Universités Américaines (Harvard, MIT, Princeton, Dartmouth College….) qui, pour la plupart, sont toujours entretenus.  Par ailleurs, cette formation complémentaire ainsi que ces contacts, ont contribué à l’élaboration de projets de recherche à moyen et à long terme qui sont actuellement en cours de réalisation.  En particulier, ceux portant sur les problèmes de coordination des politiques macroéconomiques en Europe, ont largement bénéficié des discussions avec le Professeur J. Sachs ainsi que de ses commentaires.

Herman VAN DE STRAETE – Ingénieur Civil de mécanique et électronique – KUL versMassachusetts Institute of Technology à Boston – Il y a étudié de septembre 1994 à août 1995 et y a obtenu le grade de « Master of Science ».  Outre un cours obligatoire de mathématiques, il a choisi des cours dans le domaine de la théorie des sytèmes, du contrôle H, du contrôle digital et de la robotique.  Ces disciplines ont constitué un enrichissement de ses connaissances en mécatronique, l’orientation des dernières années de ses études d’ingénieur civil en mécanique à la Katholieke Universiteit Leuven.  Elles établissaient également les bases de son mémoire intitulé « Physical Meaning of Zeros and transmission Zeros from Bond Graph Models' », qu’il a effectué sous la direction du Professeur Kamal Youcef-Toumi.  Simultanément à la recherche pour ce mémoire, il a suivi un cours au département de linguistique du M.I.T. sur les techniques de rédaction des textes et rapports scientifiques.  Après l’obtention du grade de « Master » en juin 1995, le Professeur Youcef-Toumi lui a suggéré d’écrire un article sur les résultats de son mémoire.  Cet article a été accepté pour la conférence triennale de la Fédération Internationale du Contrôle Automatique (IFAC).  Invité par le Professeur Youcef-Toumi, il a présenté cette publication à la conférence organisée en juillet 1996 à San Francisco.

Véronique ARNOULD – Docteur en médecine (Ophtalmologie) – UCL

Nicole HUYGHE – Bio-ingénieur en agriculture – UG

Karlien VANDERHEYDEN – Licenciée en psychologie – UG

 

1993-1994

Frank BRISARD – Licencié en philologie germanique – UA vers l’Université de San Diego – Il s’est inscrit à un grand nombre de cours du département Linguistique, et également au département de Sociologie et de Science Cognitive.  Ses ambitions n’étaient pas d’obtenir un diplôme (maîtrise en doctorat) de l’UCSD puisqu’il était déjà inscrit à la Universiteit Antwerpen depuis un an, pour y préparer un doctorat.  Il ressortissait alors (jusqu’en 1996) du Fonds National pour la Recherche Scientifique.  Pourtant, il lui était impossible de suivre l’enseignement de l’UCSD en tant qu’étudiant libre; il s’est alors inscrit officiellement comme étudiant de troisième cycle dans le programme de doctorat (de linguistique).  Il a passé la majeur partie de son séjour à suivre des cours proposés à l’UCSD. En outre, il a réussi à poursuivre des recherches complémentaires théoriques, en vue de son doctorat, qui se concentrent sur la problématique de l’expression grammaticale du temps.  Ces recherches se situent essentiellement dans le domaine de la grammaire cognitive, sujet développé par Ronald Langacker, Professeur de linguistique à l’UCSD (ce qui fut la motivation principale de son départ en Californie).  Pendant l’année universitaire, il a pu recueillir le fruit des nombreuses discussions avec le Professeur Langacker, qu’elles soient personnelles ou qu’elles se situent dans le cadre du programme de lectures suivies.  Au cours de l’hiver, il a organisé, au sein du département de Science Cognitive, les rencontres régulières d’un groupe de lecture qui se proposait d’étudier en détail le modèle des Espaces Mentaux du Professeur Gilles Fauconnier, qui participait lui-même aux réunions.  Enfin, il a participé, tout au long de l’année, à des forums informels, tels que les rendez-vous hebdomadaires autour de la linguistique cognitive, domaine interdisciplinaire, où chacun, étudiant en doctorat ou Professeur, pouvait présenter ses travaux.  Dans le courant de l’année universitaire, il y a lui-même donné quatre conférences parmi lesquelles « The English tense-system as an epistemic category : A study in cognitive grammar » (une présentation des recherches effectuées dans le cadre de se thèse de doctorat) et « Schematic constructions and (re)categorization » (un exposé qui, plus tard, dans une version remaniée, serait présenté à la « 5th International Cognitive Linguistics Conference » à Amsterdam, et qui paraîtra sous la forme d’un article en 1998).  La plupart des travaux qu’il a préparés et présentés (dans des versions provisoires) lors de son séjour à l’UCSD, ont déjà fait l’objet de publications dans des revues internationales ou dans des volumes rédigés.  Il est revenu en Belgique en Août 1994, après avoir passé le premier mois de l’été à San Diego presque exclusivement à mettre par écrit ses recherches de l’année écoulée, tout en participant aux rendez-vous hebdomadaires autour de la linguistique cognitive.  Il a également évalué quelques articles pour le « Handbook of Pragmatics (Instrumentarium), qui ont été publiés entretemps par « l’International Pragmatics Association (UIA) » à laquelle il collabore encore comme chercheur.  Enfin, il s’est particulièrement investi à rapprocher (dans le domaine de la linguistique cognitive) les équipes de recherche européennes et américaines et surtout celles de l’UCSD et de la Universiteit Antwerpen.  Un de ses résultats, les plus probants a été le projet d’échanges de publications entre les revues « Linguistic Notes of La Jolla » et « Antwerp Papers in Linguistics », dont il était le directeur de la rédaction.

Jonas DEROO – Licencié en Droit – UG vers Harvard Law School – Il y a obtenu le titre de « Master of Laws » (LL.M.).  Son étude s’est essentiellement concentrée sur le développement du droit américain dans le domaine des systèmes de paiement.  Sous la direction du Professeur Hal S. Scott, dont il a par ailleurs suivi le séminaire « Payment Systems », il a rédigé une thèse portant le titre de « Loss Allocation for Funds Transfer Error under Article 4A of the Uniform Commercial Code » portant sur le règlement de la responsabilité contenu dans la législation américaine récente en la matière.  Une attention particulière fut également consacrée à l’étude critique des institutions sociales et des modèles économiques (plus particulièrement la transformation et l’étendue géographique de ceux-ci) dans le cadre des cours « Alternative Pluralisms » du Professeur R.M. Unger et « The Market Economy : Diffusion or Reinventation » des Professeurs G. Sachs et R.M. Unger.  Il fit également partie d’une délégation qui entreprit un voyage d’étude en Thaïlande et au Vietnam.  Dans ces pays, connaissant une évolution considérable tant économique que sociale, des contacts ont été pris au travers de rencontres avec, notamment, des facultés de droit, des avocats et des autorités et institutions administratives, judiciaires et financières.  Un cours en droit américain des contrats, enseigné par feu le Professeur P. Areeda, offrit enfin l’occasion de développer une sensibilité particulière avec les spécificités du « Common Law ».

Didier JACOBS – Licencié en sciences économiques – UCL vers Harvard Kennedy School – Le programme de « Master in Public Policy » (MPP) s’étend sur deux ans et mène à des carrières dans le secteur public, politique ou associatif.  Il inclut des cours d’économie, de statistique, de « management » public et d’analyse politique, auxquels s’ajoutent des cours à option dans touts les domaines de la politique.  On peut suivre des cours très pratiques de négociation, « leadership », voire même « comment gagner votre première élection », ainsi que des séminaires d’expression orale et écrite.  Pour les cours quantitatifs, l’accent est mis sur l’utilisation pratique des techniques plutôt que sur la théorie dont elles sont issues.  Les autres cours comprennent des discussions en classe, de la lecture, la rédaction de textes courts et persuasifs, et des travaux de groupe qui peuvent être très enrichissants grâce à la présence d’étudiants « mid-career ».  Tout cela dans un environnement de recherche unique : des conférences données par des personnalités de tous bords, l’accès à tous les cours, centres de recherche et bibliothèques d’Harvard du MIT qui se trouvent à une demi-heure de marche.

Marianne MEDOT – Docteur en médecine – Aspirant-spécialiste en chirurgie plastique et reconstructrice – ULg – Durant la première partie du « fellowship », les travaux ont été réalisés dans le département de chirurgie plastique et colorectale.  Il s’agissait de mettre au point des reconstructions du sphincter anal par transfert du muscle semitendineux de la cuisse réinnervé par le nerf honteux interne.  Cette technique, qui implique une microanastomose du nerf du muscle semitendineux sur la branche rectale du nerf honteux interne, permet de restaurer une fonction sphinctérienne normale sans électrostimulateur, ce qui représente un avantage considérable par rapport aux techniques utilisées jusqu’alors.  Dans la deuxième partie du « fellowship », les travaux se sont déroulés dans le laboratoire de « Wound Healing and Reparative Biology » et ont porté sur le rôle de l’oxyde nitrique sur la réponse antitumorale des lymphocytes T cytolytiques.  Ces études, réalisées chez la souris, ont montré que l’oxyde nitrique sécrété par les macrophages activés durant la réponse antitumorale, avait pour effet d’inhiber les lympohotytes T cytolytiques in vivo.  En outre, il a été possible d’augmenter l’activité T cytolytique in vivo en inhibant sélectivement la synthèse de l’oxyde nitrique par les macrophages.  Ces travaux ont donné lieu à plusieurs présentations nationales et internationales et ont été publiés.  L’étude concernant les reconstructions de sphincter se poursuit actuellement en Belgique, dans l’espoir d’une application clinique prochaine.

Koenraad NORGA – Docteur en médecine – Chirurgie-Obstétrique – KUL vers Boston, MA, Division of Pediatric Oncology, Dana-Farber Cancer Institute – Après ses études médicales à la Katholieke Universiteit Leuven, il est parti pour Boston pour y travailler dans le laboratoire du Dr. B. Mathey-Prevot.  Son projet de rechecher portait sur la catactérisation moléculaire et biologique du récepteur d’interleukine-3, une glycopeptide qui règle la production des cellules sanguines.  Il s’est également intéressé à une étude comparative des effets aux cellules hématopoiéniques de la stimulation des récepteurs d’interleukine-3 (IL-3), d’interleukine-5 (IL-5), du granulocyte-macrophage colony stimulating factor (GM-CSF) et d’érythropoiétine (EPO).  L’activation de différentes combinaisons de ces récepteurs résulte en la maturation ou bien la multiplication des cellules hématopoiéntiques de la moelle osseuse.  Durant l’année 1994-1995, il a continué ce projet et depuis, il est résident en pédiatrie à « The Children’s Hospital-Harvard Medical School », Boston, MA, ce qui constitue la prochaine étape de sa formation comme médecin-chercheur en hémato-oncologie pédiatrique.

Stefaan SONCK – Ingénieur Civil (électrotechnique-mécanique) – KUL vers l’Université de Stanford en Californie – A la fin de l’été de 1994, il a obtenu le diplôme de « Master of Science in Mechanical Engineering ».  Son travail académique consistait principalement en à peu près douze cours.  Comme le programme dans lequel il se trouvait, est très flexible, il a pu assembler sa propre série de cours orientée vers la robotique, l’intelligence artificielle et la théorie avancée des systèmes automatiques.  En outre, il a eu l’occasion de faire des recherches sur la manipulation robotique dans le laboratoire du Professeur Khatib.  Après avoir obtenu le « M.S. », il a commencé un doctorat à Stanford comme Assistant de Recherche dans le « Aerospace Robotics Laboratory » avec les Professeurs Cannon et Rock.  Il anticipe obtenir son doctorat, sur les logiciels réutilisables pour les applications robotiques, en été 1998.

Kathleen VERELST – Licienciée en Droit – UA et Katholieke Universiteit Leuven vers l’Université de Michigan à Ann Arbor – En 1994, elle a obtenu le diplôme « Master of Laws » (LL.M.).  Le programme « LL.M. » est principalement destiné aux étrangers, diplômés en droit, afin d’avoir la possibilité d’étudier le droit américain Anglo-Saxon en une année académique.  A l’Université de Michigan, le nombre d’étudiants est réduit à environ 35 personnes, afin d’encourager l’intégration à la culture américaine et aux étudiants américains.  Le groupe « LL.M. » de l’année 1993-1994 se composait d’un Avocat-Juge japonais, un Professeur politicien d’Afrique du Sud (un collaborateur de Nelson Mandela) d’avocats et assistants d’Université venant du Mexique, de la Corée, du Costa-Rica, du Brésil, de l’Inde, de la Suisse, de l’Allemagne, de la Suède, de la Nouvelle Zélande, de l’Australie, des Phillipines et de Belgique, ce qui fait que non seulement on y étudie le droit américain au cours « Introduction to Constitutional Law » qui était obligatoire, mais on compare les systèmes des autres pays au cours de discussions et de séminaires.  Pendant son séjour, elle s’est concentrée sur l »étude des branches suivantes : « Commercial Transactions », « Property Law », « Intellectual Property Law », « Business Transactions », « Trust and Estates » et « European Community Law ».  Durante le second semestre, elle a fait une étude approfondie et une recherche scientifique pour le Professeur Eric Stein sur la comparaison du droit constitutionnel.  Après avoir obtenu son diplôme, elle a réussi l’examen qui lui a permis d’être inscrite au Barreau de New York.  Elle travaille actuellement pour la banque d’investissements « Morgan Stanley Dean Wittge ».

Gert MORREEL – Licencié en philologie germanique – UG

 

1992-1993

Stefaan DECKMYN – Licencié en Droit – KUL vers University of Chicago, Law School – Il y a obtenu le diplôme de « Master of Lawsé (LL.M.)  Il a choisi les cours suivants parmi un éventail riche et attrayant : actes délictuels (« torts ») Professeur R. Epstein, droit constitutionnel (Professeur D. Sunstein), droit des sociétés (Professeur G. Miller), « corporate finance » (Professeur D. Fishell), marques déposées et pratiques de commerce (Professeur W. Landes), droit de la concurrence (Professeur A. Rosenfield), « law and economics » (Professeur D. Baird), et enfin « law and literature » (Professeur R. Posner).  Etant donné l’étendue plutôt limitée du programme LL.M. – une trentaine d’étudiants du monde entier – tous les cours étaient suivis simultanément par les étudiants américains et internationaux, ce qui conduisait souvent à des discussions et des échanges de vues juridiques très intéressants entre les diverses cultures représentées.

Jacques LASUDRY – Docteur en médecine – ULB vers Department of Ophtalmology and Visual Sciences, University of Wisconsin, Madison – Medical School – Oû sous la direction du Professeur D.M. Albert, il a été intégré à un programme de recherche du traitement du rétinoblastome expérimental chez la souris transgénique, par des analogues synthétiques de la vitamine D3.  Deux nouvelles lignées de souris transgéniques, avec des tumeurs oculaires, semblables au rétinoblastome humain, ont dès lors été décrites.  Ce programme de recherche s’est poursuivi pendant 2 ans, parallèlement à une nomination en qualité de « Ophtalmic Pathology Fellow » à la University of Wisconsin Hospital and Clinics.  Ce séjour a été prolongé par une « visiting Fellowship » de 6 mois dans le service de « Ophalmic Plastic and Reconstructive Surgery » du même département, sous la direction des Professeurs B.N. Lemke et R.K. Dortzbach.

Claire MARTIN – Ingénieur électricien – Faculté Polytechnique de Mons vers l’Université de Stanford, Département Electrical Engineering – Elle y a effectue son Master of Science, s’y spécialisant dans les télécommunications.  Quarante-six unités de cours et de travail expérimental lui ont permis d’allier connaissances théoriques et applications concrètes dans ce monde de haute technologie, avec des cours avancés dans les domaines des lasers et des communications par fibres optiques, mais aussi une étude des systèmes de transmission voix, vidéo et données, et commutation digitale.  Elle a acquis cette expérience au sein d’une infrastructure universitaire exceptionnelle et de haut niveau pédagogiques et logistique.  La formation théorique y côtoie les expériences concrètes d’écriture de rapports techniques, de présentation orale de résultats expérimentaux, de communication au sein de classes interactives (comme par exemple le cours de « business management ») et de contacts hebdomadaires avec les entreprises.  Ces contacts multiculturels et l’acquis hautement technique qui ont pu y être développés, dans une ambiance studieuse et décontractée propre aux campus des grandes universités américaines, constituent encore aujourd’hui un atout dans la fonction qu’elle exerce au sein du département de recherche d’Alcatel.

Johan MEEUSEN – Docteur en Droit – UA vers University of California, Berkeley – Il y a suivi un certain nombre de cours afin d’y obtenir le diplôme de « Master of Laws » LL.M et a écrit une thèse.  Cette période d’étude lui a permis d’acquérir une connaissance approfondie du droit américain des contrats, de famille, des réfugiés et des conflits de lois.  Ce dernier aspect a été très utile lorsque, de retour en Belgique, il a écrit sa thèse doctorale, sur le droit international privé.  Outre, ses études, il a essayé de s’engager également d’une autre façon dans la vie académique de Berkeley; étant Président de la « Association of Graduate Students », il était le représentant à la faculté de droit, des 25 étudiants LL.M.

Piet VAN NUFFEL – Licencié en Droit – KUL vers Harvard Law School, Cambridge, Massachusettes – Il y a obtenu un « Master of Laws » LL.M..  Dans sa thèse LL.M., il a fait une étude du système de règlement de conflits dans l’accord récemment conclu de libre échange, en Amérique du Nord (« The Settlement of Trade Disputes in a North American Free Trade Area : How International Trade Rules Can Be Enforced », promoteur, J. Weiler).  Outre certains cours de droit américain (Corporations, Antitrust avec le regretté Professeur Areeda) et international, notamment les séminaires sur le conflit Israélo-Palestinien (Professeur Weiler) et sur le droit  et la littérature (Professeur Parker), ont fait grande impression.  La façon stimulante dont on applique et étudie le droit (spécialement les « Critical Legal Stides ») n’ont cessé de former une riche source d’inspiration pour la recherche qu’il a commencée lors de son retour à la Katholieke Universiteit Leuven dans le cadre de sa thèse doctorale en droit européen.

Hendrik BOURGEOIS – Licencié en Droit – UG

Siska VANDENDRIESSCHE – Licenciée en philologie orientale – UG

Rudi VANDER VENNET – Licencié en sciences économiques – UG

 

1991-1992

Anne-Françoise ART-DELWAIDE – Licenciée en Droit – ULg vers Harvard Law School (LL.M.) – Elle y a suivi le programme LL.M. (Master of Laws).  Ce programme regroupe approximativement 135 étudiants, venant d’une cinquantaine de pays différents.  Orienté principalement vers la finance et le droit du commerce international, son programme comprenait les cours suivants : introduction au droit Américain, droit des sociétés, corporate finance, finance internationale, aspects juridiques des transactions commerciales internationales et philosophie du droit.  En outre, elle a eu l’occasion de suivre deux groupes de séminaires, l’un relatif à l’enseignement du droit et l’autre, abordant divers aspects de la pratique juridique.  Diplôme obtenu : « Master of Laws » en Juin 1992.

Miguel COTTON – Licencié en Droit – UCL vers Columbia Law School – Son LL.M. à la Columbia Law School fut particulièrement enrichissant tant au point de vue intellectuel qu’au point de vue humain.  Columbia Law School offre une série d’excellents enseignements, principalement dans le domaine du droit des affaires.  L’encadrement des étudiants étrangers est très bon, vu la taille modeste du LL.M. Etudiants étrangers et Américains sont traités de la même façon, dans la mesure où tous participent aux mêmes cours.  La quantité de travail est certes importante mais apparaît tout à fait supportable au bout de quelques mois et laisse même aux étudiants un temps libre très appréciable.  En termes d’emploi, étudier à New York offre l’avantage de la proximité d’un grand nombre de « Law Firms ».

Eric DE BIE – Licencié en Droit et en Notariat – UA vers Université de Michigan – L’intéressé à obtenu un « Master of Laws (LL.M.) » à la Faculté de Droit.  Son séjour aux Etats-Unis fur une expérience enrichissante, tant au point de vue humain, qu’intellectuel.  Malgré le nombre limité d’étudiants (25 ou 30) ayant opté pour ce programme, il a eu l’opportunité d’établir des contacts agréables et fertiles avec des personnes de nationalités et de cultures des plus diverses.  Durant le premier semestre, il a suivi des cours de droit constitutionnel, de la concurrence, de la propriété intellectuelle et des contrats.  Durante le deuxième semestre, il a étudié le droit des sociétés, la philosophie politique et le droit et la politique de l’environnement.  Enfin, il a rédigé un mémoire portant sur le droit des sociétés.  Un stage de quelques mois dans un Cabinet d’avocats à New York lui a permis de compléter son expérience universitaire aux E.U., lui permettant d’approcher la pratique Américaine.

Hilde DE WEERDT – Licenciée en Sinologie – KUL  L’année universitaire 1991-1992 était la première année de l’intéressée, première année d’un programme de six ans pour obtenir un doctorat en Langues et Civilisations d’Extrême-Orient (Ph.D. in East Asian Languages and Civilizations).  Les candidats à ce programme doivent suivre des cours pendant deux années au minimum.  Après cette période, ils doivent passer des examens généraux concernant trois domaines.  Pendant les deux semestres passées, elle a donc suivi des séminaires en rapport avec les trois domaines généraux dont elle présentera des examens en 1993 : l’histoire chinoise prémoderne, l’histoire intellectuelle en Chine (prémoderne et moderne) et la poésie Chinoise.  L’un des essais que l’intéressée à écrit pour ces séminaires, a été présenté pour publication à un journal sinologique.  La connaissance d’une seconde langue extrême-orientale étant une condition pour l’obtention du diplôme, elle a donc aussi appris le Japonais.

Christine JACOBS – Candidate en Sciences biologiques – Licenciée en Biochimie – ULg versWashington University, School of Medicine à Saint-Louis – La première année de doctorat en Biochimie qui correspond à l’année académique 1991-1992, s’est poursuivie à la Washington University, School of Medicine à Saint-Louis, sous la direction du Dr. Staffan Normark, directeur du département de Microbiologie Moléculaire, et également chef de laboratoire.  Le but de ce séjour était d’étudier par les techniques de la biologie moléculaire, le système d’induction des B-lactamases de classe C.  Le laboratoire du Dr. Normark constituait l’endroit idéal pour une telle étude, étant donné sa supériorité incontestable dans ce domaine précis.  Au moins trois séminaires par semaine étaient organisés, permettant aux jeunes doctorants et post-doctorants d’agrandir leur savoir dans des domaines parfois très différents des leurs.  L’esprit était à la compétition, ce qui imposait aux doctorants d’acquérir la meilleure éducation.  Cette ambiance très stimulante ainsi que l’aisance financière dont bénéficiait le laboratoire du Dr. Normark, ont permis à l’intéressée de participer à l’annuel « American Scientific Meeting » à la Nouvelle Orléans, en Mai 1992.

Frederik MAES – Ingénieur Civil Electrotechnicien – KUL vers Leland Stanford Junior University, California – Stanford jouit d’une réputation internationale dans plusieurs domaines de recherche académique, mais est tout d’abord un centre de recherche scientifique et technologique fondamentale et appliquée.  Sa situation au coeur de Silicon Valley implique une coopération intense avec les entreprises de technologie avancée y situées, ce qui est sans doute l’une des raisons principales du succès de la School of Engineering.  C’est l’Université elle-même qui est à la base du développement de l’industrie microélectronique : le Professeur William Schockley développa le premier transistor dans son laboratoire à Stanford.  L’entreprise de Hewlett-Packard (HP) a été fondée dans le garage de deux anciens étudiants de Stanford et plusieurs entreprises doivent leur existence à la recherche scientifique de l’Université.  L’industrie, à son tour aide Stanford à maintenir sa réputation de Center of Excellence en soutenant les plans scientifique et académique, mais surtout par une support financier, en subsidiant généreusement de nouveaux projets.  Une autre source inépuisable de revenurs est l’affection des « anciens » pour leur Université, ce qui s’exprime en réunions régulières et donations généreuses.

Stéphane PALLAGE – Licencié en Administration des Affaires – ULg vers Carnegie Mellon University, Pittsburgh – En sa qualité de Francqui Fellow, il a obtenu un « Master of Science in Financial Economics ».  Au cours de cette année, il y a poursuivi ses recherches sur les économies d’échelle et de gamme dans le secteur bancaire, et concrétisé son intérêt pour l’économie de l’environnement et des ressources renouvelables.  Il a rédigé un article intitulé : « A Two-Country Model of Renewable Resource Sharing, working paper, Carnegie Mellon University », 1992.

Jan VAN LANCKER – Licencié en Droit – UG vers University of Michigan Law School – L’intéressé a eu l’opportunité d’y étudier pendant un an, où il a obtenu le diplôme de « Master of Laws ».  Un niveau académique élevé, un programme varié, d’excellents Professeurs, une très riche bibliothèque et de surcroît, la tradition estimée de cette Law School, l’ont beaucoup stimulé pour entreprendre une étude sérieuse.  L’efficacité, la vitesse, la précision et le zèle des Américains ont fait une énorme impression qui inspirera beaucoup l’intéressé dans la suite de sa carrière.

 

1990-1991

Bart EECKHOUT – Licencié en Philologie Germanique – UG vers Columbia University, New York – Il y a fait des études de littérature anglaise et comparée où il a obtenu un « Master of Arts ».  Il a fait ces études supplémentaires comme aspirant d’honneur, au Fonds National de la Recherche Scientifique, dans l’intention d’étendre et d’approfondir sa thèse de doctorat, qui traite de la poésie Américaine.  A cette fin, il a non seulement suivi des cours directement dans sa spécialité, mais il a aussi élargi son horizon en étudiant, entre autres, Shakespeare, ainsi que les développements les plus récents en théorie littéraire.  Quelques textes qu’il a écrits pour ces cours, ont depuis lors été publiés.  Les suites écrites de ses impressions ont été publiées dans le « Nieuw Wereledtijdschrift », dont il était le correspondant à New York pendant cette année là.

Alain FRANCOIS – Licencié en Droit – VUB vers University of Michigan – Il y a entrepris des études qui ont mené au grade de « Master of Laws ».  Le programme était principalement axé sur le droit Européen, le droit des sociétés et le droit financier.  Sa recherche a mené à une thèse LL.M. sur le « Resisting squeeze-outs in American (and Belgian) Law.  Rule 10b-5 as a remedy for corporate mismanagement » ce qui forme une excellente base de préparation pour sa thèse doctorale sur le sujet « De inhoud en de functies van het vennootschapsbelang in het Belgische vennootschaps- en financieel recht » qu’il développera comme aspirant (N.F.W.O.) à la Vrije Universiteit Brussel.

Laurent GARZANITI – Licencié en Droit – ULg vers Université de Columbia (LLM), New York – Il a pu y poursuivre ses études et y parachever sa formation juridique en obtenant une maîtrise en Droit (LL.M.).  Cette expérience a été extrêmement enrichissante puisqu’elle a permis à l’intéressé de découvrir, et de se familiariser avec un système juridique complètement différent du système juridique Belge.  Il est également intéressant d’apprendre à connaître une autre méthode d’enseignement avec notamment, une participation directe des étudiants à l’organisation des cours.

Iris SMORODINSKY – Licenciée en langue et linguistique – ULB vers Université de Yale – Durant l’année académique 1990-1991, elle y a suivi des cours de linguistique et y a obtenu une maîtrise en linguistique.  Ces cours lui ont permis d’acquérir une fondation solide à la fois théorique et pratique dans les différentes branches de cette discipline, c’est-à-dire, en phonétique, phonologie, syntaxe et linguistique historique.  L’enseignement à Yale se basant principalement sur la résolution de problèmes, lui a offert un excellent complément à sa formation Belge.  Outre son enseignement de tout haut niveau, Yale offre également un environnement exceptionnel pour la recherche par ses bibliothèques très riches, en références ainsi que par son équipement technique de pointe.  De plus, la présence du Laboratoire Haskins, un laboratoire de phonétique expérimentale réputé mondialement pour sa recherche sur la parole, lui permet de poursuivre sa recherche sur les différents modèles de production de la parole dans les meilleurs conditions possibles.  C’est le généreux soutien financier de la Fondation Francqui qui a rendu possible l’acquisition de cette base, indispensable qui lui permet maintenant de continuer le programme de doctorat.  C’est ensuite le soutien financier de l’Université de Yale ainsi qu’un poste d’assistant au Laboratoire Haskins l’année dernière et un poste de Professeur de Français dans le département de Français cette année, qui lui permettent de poursuivre sa recherche.

Johan STOOP – Ingénieur agronome – KUL vers North Carolina State University – Il a pu y commencer ses études doctorales (Ph.D.).  La NCSU jouit d’une réputation internationale dans le domaine de la recherche sur l’agronomie et la biotechnologie et dispose d’excellentes facilités de recherche.  La première année d’étude de ce doctorat était consacrée d’une part à agrandir la connaissance théorique et pratique de l’intéressé par la participation à des cours spécialisés, des laboratoires et des séminaires.  D’autre part, et surtout, l’accent était principalement mis sur la recherche scientifique.  L’objet de cette recherche scientifique se situe dans le domaine de la physiologie-biochimie des plantes et consiste en des études fondamentales des mécanismes qui contrôlent le métabolisme du polyol, mannitol.  Quoique les polyols constituent les plus importants produits de photosynthèses d’une grande partie des plantes d’une valeur économique, peu d’informations existent concernant leur importance et leur fonction dans les plantes.  Plusieurs expériences scientifiques ont été réalisées : les résultats en ont été communiqués sous forme de posters ou lectures, durant des séminaires et congrès scientifiques internationaux.

Jan TYTGAT – Docteur en Sciences Pharmaceutiques – KUL – Le clonage et l’expression des cDNAs des canaux potassiques activés par le voltage ont confirmé que ces canaux sont composés de quatre sous-unités, contenant chacune un domaine sensible au voltage (voltage sensors).  Il est généralement bien admis que les domaines sensibles au voltage doivent atteindre un état permissif via une ou plusieurs transitions conformationnelles avant l’ouverture du canal.  Pour savoir si chaque sous-unité fonctionne de façon indépendante, un cDNA a été construit sur une seule chaîne polypeptidique permettant le codage de quatre sous-unités.  Ceci a permis de déterminer la stoichiométrie des sous-unités.  Le « gating » (= le mouvement de charges dans la membranes cellulaire) des hétérotétramères, suggère fortement une coopérativité des « gatings » des sous-unités, plutôt qu’un mécanisme indépendant.  La coopérativité est en accord avec les mesures de cinétique des mouvements de charges des canaux potassiques et aussi conforme avec la coopérativé observée pour de nombreuses protéines composées de plusieurs sous-unités.

Peter VANDENBERGHE – Docteur en Médecine – KUL – La construction d’une réponse immunitaire par les lymphocytes T, ou les cellules T, se déroule en plusieurs étapes.  La stimulation d’une cellule T induit la synthèse de cytokines, ces dernières conduisant à une prolifération clonale des cellules T activées, et dans une phase finale, à l’acquisition de fonctions effectrices et à une mémoire immunitaire.  Cette cascade complexe débute lorsqu’un lymphocyte T reconnaît un antigène (Ag) par le biais d’un récepteur spécialisé : le récepteur T pour l’antigène.  l’Ag en question doit être présenté, associé au complexe majeur d’histocompatibilité (MHC) par des cellules du système immunitaire, spécialisées dans la présentation des antigènes.  De cette façon sont assurées deux caractéristiques essentielles du système immunitaire : d’une part, la spécificité d’une réponse immunologique pour un antigène donné; d’autre part, la restriction MHC.  Il est aujourd’hui admis que le signal donné par le complexe Ag/MHC, est une condition nécessaire mais insuffisante pour faire démarrer le processus.  En effet, un second signal provenant également des cellules présentatrices de l’Ag, détermine le résultat final de la reconnaissance de Ag/MHC : en sa présence se produit une prolifération clonale, alors qu’en son absence, les cellules T deviennent tolérantes pour l’Ag en question.  CD28 est une molécule se trouvant sur des cellules T matures, qui fonctionne comme récepteur pour le second signal, mais on ne savait pas de quelle manière cette molécule transmettait ce signal au compartiment intracellulaire de la cellule T.  Les résultats de nos expériences indiquent que le récepteur CD 28 induit un mécanisme de phosphorylation protéique sur les résidus de tyrosine.

Amaryllis VERHOEVEN – Licenciée en Droit – UA et KUL vers Harvard Law School à Boston, Massachusets – Elle y a suivi un « Master of Laws ».  Ce programme LL.M. rassemblait environ 120 étudiants du monde entier.  La plupart d’entre eux avaient eu des expériences intéressantes, de sorte que les échanges d’idées furent souvent passionnants.  Le programme offrait la possibilité de suivre, selon les intérêts et la choix des étudiants, des cours et conférences donnés par des Professeurs de renom international.  Elle s’est surtout intéressée au droit constitutionnel et fédéral ainsi qu’à la philosophie politique.  Ce séjour aux Etats-Unis a été complété par une année d’expérience pratique chez les avocats internationaux Clearly, Gottlieb, Steen et Hamilton à New York.

 

1989-1990

François-Xavier RENARD – Ingénieur Civil Electricien – Faculté Polytechnique de Monsvers Case Western Reserve University – Après une années de travail en simulation et conduite des procédés industriels au sein de la division Automatique du groupe Solvay, il entamé un programme de spécialisation au département Systems Engineering.  Le programme des cours a été axé sur l’étude d’outils et de modèles optimisé de systèmes complexes aussi divers que le muscle humain, une colonne de distillation ou encore la gestion des ressources énergétiques sur le territoire Américain.  Les travaux de recherche, menés en collaboration avec les départements de chimie et d’informatique, ont porté sur la mise en oeuvre combinée des techniques de l’intelligence artificielle et des techniques classiques de contrôle des procédés industriels.  Ils ont été financés par la société Américaine Dow Chemical et ont abouti à la rédaction d’une thèse appliquée au générateur de système expert le plus répandu dans le monde industriel.

Jan VAN MIEGHEM – Ingénieur Civil Electrotechnicien – KUL vers Stanford University – Il a obtenu un « Master of Science ».  D’une part ses études en électronique à la Katholieke Universiteit Leuven lui ont permis de mener à bien son « Master of Science » à Stanford, sur les foyers techniques des quantités électroniques en procédés stochastiques.  D’autre part, il a eu l’occasion d’élargir ses connaissances techniques à la « Graduate School of Business » où il a pu étudier la comptabilité, la finance, la gestion stratégique, le marketing, la science de décision, et les systèmes stratégiques d’information.  Ce travail d’échange entre technologie et gestion fut un programme intéressant bien qu’inhabituel, dans la mesure où l’intéressé a été incité à poursuivre plus avant ses travaux dans ce domaine, en travaillant à l’obtention d’un doctorat au sein de la « Graduate School of Business » à Stanford.

Koen VAN ROMPAY – Docteur en Médecine Vétérinaire – UA et UG vers Comparative Pathology en Californie – Après ses études de Vétérinaire à la Universiteit Gent, l’intéressé a eu l’opportunité de commencer des études universitaires de Ph.D. au Comparative Pathology.  Il y a suivi tous les cours prescrits, ce qui lui a permis de faire ses premiers pas dans la recherche.

Jan WOUTERS – Licencié en Droit – UA vers Yale Law School, New Haven – L’intéressé à participé au programme visant à obtenir un « Master of Laws ».  Il y a continué sa spécialisation en droit commercial, droit des sociétés et droit financier (cours suivis : antitrust law, bankng law, commercial law, contracts, international institutions, law & economics of corporate tekeovers, legal aspects of finance, securities regulation).  En outre, il a réédité une thèse sur « Harmonization of corporate and securities law in the EEC – a comparison with the American model ».  Il a également collaboré à la rédaction de la « Yale Journal on Regulation ».  Autres activités : participation active au séminaire « Law & Economics »; discours au « Yale College » sur « the liberalization of European capital markets »; recherche pour le département de Justice au Canada à la U.S. Library of Congress à Washington D.C.

Koen COPPENHOLLE – Licencié en Droit – KUL

 

1988-1989

Françoise  BEAUFAYS – Ingénieur Civil Mécanicien et Electricien – ULB vers Université de Stanford, Californie – Elle y a étudier en tant qu’étudiante plein temps au département Eletrical Engineering.  Après avoir suivi des cours de télécommunications , de traitement du signal et de contrôle linéaire, elle a obtenu en Juin 1989, le titre de « Master of Science in Electrical Engineering » et s’est inscrite au programme de doctorat.  L’intéressée termine actuellement son doctorat à Stanford et poursuit les activités de recherche qu’elle a entammée en 1989.

Gert CAUWENBERGHS – Ingénieur Civil – VUB vers California Institute of Technololgy– L’intéressé y a commencé des études universitaires avancées.  Après un an d’études, il a obtenu un « Master Degree in Electrical Engineering en Juin 1989.  Il poursuit ses études à « Caltech » pour y accomplir son doctorat, guidé par le Professeur Amnon Yariv, et partiellement en collaboration avec les « Jet Propulsion Laboratories de la NASA ».  Cette recherche inclut la conception et la vérification de systèmes VLSI analogues et digitaux pour le traitement de signaux et le convertissement d’informations, des procès adaptifs pour les réseaux de neurones artificiels, et la rétention interne d’informations analogues en format VLSI.

Marc FYON – Licencié en Droit (1987) – Licencié en Sciences Economiques (1988) – UCL vers Université de Californie (LL.M.) à Los Angeles – Il y a suivi le programme de « Masters of Laws (LL.M.) » à la Faculté de Droit.  Ce programme, réservé à des étudiants étrangers, est destiné à prodiguer à ceux-ci une introduction au système juridique Américain par le biais notamment, de cours de base (tels le droit des contrats ou le droit de la responsabilité civile) et l’organisation de nombreuses conférences données par des représentants du monde juridique.  Le programme vise également à permettre aux étudiants d’acquérir une connaissance plus spécialisée dans un secteur spécifique de leur choix.  Ce deuxième objectif est réalisé grâce, d’une part, à l’assistance à des cours spécialisés choisis par l’étudiant, et, d’autre part, à la présentation par celui-ci d’un rapport de séminaire.  Il avait axé son programme sur le droit des sociétés et le droit financier (en suivant notamment des cours de droit des sociétés approfondi, droit financier, règlementation en matière d’OPA et d’émission d’effets mobiliers, etc…).  Son travail de fin d’études était consacré à une étude comparative en matière de défense anti-OPA.  La participation au programme LL.M. a directement préparé le travail qu’il effectue désormais en tant qu’avocat au Barreau de Bruxelles.

Frank SMETS – Licencié en Sciences Economiques – UG vers Yale University – Il a pu entamer un programme d’études en Sciences Economiques, en vue d’obtenir un Ph.D.  Le programme portait sur les cours suivants : Premier semestre : Macroeconomis 1 (Prof. W. Buiter); Microeconomics 1 (Prof. Brainard et H. Scarf); Econometrics 1 (Prof. D. Andrews); Economic History of Europe (Prof. D. Weir).  Seconc semestre : Macroeconomics 2 (Prof. M. Shapiro); Microeconomics 2 (Prof. T. Bewley); Econometrics 3 (Prof. P. Phillips); Economic History of the U.S.(Prof. D. Weiman).  Ces cours visaient à l’obtention d’un doctorat en Sciences Economiques, dont le titre sera « Topics in Foreign Direct Investment ».

Yves VAN GERVEN – Licencié en Droit – KUL vers Harvard Law School – Il y a obtenu, en 1988-1989, le grade de « Master of Laws ».  Durant cette année, il s’est principalement consacré à une étude approfondie sur le droit des sociétés et le droit bancaire Américains.  Dans son mémoire LL.M., il a analysé le phénomène des reprises sauvages d’entreprise.  Il s’agissait d’analyser d’abord les théories économiques sur les avantages et les inconvénients des reprises sauvages, ensuite l’appréciation juridique des tribunaux Américains concernant l’admissibilité des mesures de protection prises par le conseil d’administration de l’entreprise assaillie.  Il s’est également intéressé de près au droit administratif Américain, et en particulier, au contrôle juridique de la légalité des pratiques gouvernementales.

Catharina VAN SANTVLIET – Licenciée en Droit – KUL vers Harvard Law School – Durant l’année académique 1988-1989, elle a suivi le programme de « Master of Laws ».  Au cours du premier trimestre, elle a asssité aux cours « Corporations », donnés par le Professeur R. Clark et « Economic Analysis of Law » données par le Professeur S. Shavell.  Ces deux Professeurs sont parvenu à transmettre leurs connaissances à leurs étudiants d’une façon exceptionnellement captivante et intéressante.  Le mois de Janvier fut entièrement consacré à un séminaire intensif de négociation sous la direction du Professeur R. Fisher.  L’intéressée a également eu l’opportunité de suivre le cours « debt restructuring », traitant du problème de la redistribution des dettes du tiers-monde, à la Harvard Business School.  Sa thèse supervisée par le Professeur R. Clark, était consacrée à une étude concernant « The abuse of minority shareholders in close corporations ».

 

1987-1988

Axel CLEEREMANS – Licencié en Sciences Psychologiques et Pédagogiques – ULB vers l’Université Carnegie Mellon (Pittsburgh, PA) – Au cours de l’année académique 1987-1988, il a entamé un programme d’études de doctorat au sein du département de Psychologie, à la suite duquel il a obtenu, en 1989, le titre de « Master of Science », et ensuite le titre de Ph.D. en 1991.  Ses recherches sont consacrées aux processus élémentaires d’apprentissage dans des systèmes naturels et artificiels.  Les divers cours et séminaires dont il a bénéficié, lui ont permis de se familiariser avec de nouvelles techniques de modélisation des processus cognitifs, inspirées du fonctionnement du cerveau (les réseaux neuronaux).  Les recherches qu’il a mené au cours de son doctorat ont eu notamment pour résultats, de nombreuses publications et un ouvrage en cours de parution chez MIT Press.  Il poursuit actuellement ses recherches à l’Université Libre de Bruxelles, en tant que Chargé de Recherches du Fonds National de la Recherche Scientifique.

Michel GOEMANS – Ingénieur Civil – UCL vers Massachusetts Institute of Technology (MIT), Cambridge, U.S.A – En Septembre 1987, il a entamé un doctorat en recherche opérationnelle.  Il a pu concentrer toute son attention sur les nombreux cours nécessaires à l’obtention du doctorat.  Au moins de Janvier 1988, il est officiellement devenu candidat doctorant après avoir réussi l’un des deux examens qualificatifs pour le doctorat.  A la fin de cette première année au MIT, il a également débuté sa recherche de thèse dans le domaine de l’optimisation combinatoire.  En 1990, il a terminé son doctorat.  Sa thèse a été primée de deux prix internationaux.  Il a accepté une place de chargé de cours au MIT et, en 1992, il a été promu Professeur assistant.

Thomas SCHRANS – Ingénieur Civil Electrotechnicien – UG vers California Institute of Technology – Il y a obtenu un « Master of Science ».  Après avoir suivi des cours en opto-élétronique, quantités électroniques, éléments électroniques semi-conducteurs, il a conduit des recherches, tant en théorie qu’en expérience et fabrication de lasers semi-conducteurs.  Il prépare actuellement un doctorat en ingénierie électrique, portant plus précisément sur les « distributed feedback lasers » et les « modelocking » en lasers semi-conducteurs pour la génération de pulsions optiques subpicoseconde.

Marianne VOS de WAEL – Licenciée en Sciences Economiques – ULg vers Université de Californie à Berkeley – Elle y a suivi des cours de spécialisation.  Les cours et séminaires suivis s’inscrivaient principalement dans le champ de la théorie de la finance et la finance internationale, et étaient dispensés par le « Graduate Department of Economics » et la « Business School ».  Sur base de ces acquis, elle a pu développer des recherches, principalement sur la diversification des placements et le risque de change, recherches qui ont débouché sur la publication d’articles.

Anne-Sophie CREMERS – Docteur en Philologie Romane – KUL

Guy LIPPENS – Ingénieur Civil Physicien – UG

 

1986-1987

Pierre ETIENNE – Ingénieur Civil en Mathématiques appliquées – UCL vers l’Université de Chicago – L’intéressé y a obtenu en 1987 un « Master in Business Administration ».  Le programme a été principalement axé sur la finance, plus précisément sur la description et l’évaluation d’outils financiers très sophistiqués tels que les « Future Contracts » et les « Options ».  Tant les aspects techniques qu’institutionnels des marchés ont été largement couverts.  La formation d’Ingénieur Civil qu’il possède fut idéale pour entreprendre cette spécialisation très quantitative et lui a permis de développer des modèles mathématiques très performants concernant l’évaluation d’options dans le cadre d’une « individual study » avec le Professeur enseignant cette matière.

Bruno HOLTHOF – Docteur de Médecine – KUL vers l’Université de Harvard, Harvard Business School – Il y a poursuivi des études en vue d’obtenir un « MBA » (Master of Business Administration).  Son intérêt va spécialement aux études de l’économie médicale et de l’administration des soins de santé.  Les études dans ce domaine lui ont permis de développer un plan pour l’introduction de nouvelles technologies médicales.

Alexis HOUSEN – Licencié en philologie germanique (linguistique anglaise) – VUB versUniversity of California, Los Angeles – Il y a pendant l’année académique 1986-1987 effectue un travail de post-graduat au département « Teaching English as a Second Language/Applied Linguistics ».  Il y a entre autres, suivi des cours ayant trait aux thèmes suivants : procédés de l’apprentissage d’une langue, problèmes de bilinguisme, méthodologie de l’enseignement du langage, enseignement bilingue et plurilingue, aspects socio- et psycholinguistiques des problèmes des immigrants.  Par ailleurs, il a assisté à différents congrès et séminaires ayant les sujets repris ci-dessus pour objet.  Les connaissances ainsi acquises permettront à l’intéressé de conduire des recherches à la Vrije Universiteit Brussel dans le cadre d’un programme de doctorat.

Koen VANHAERENTS – Licencié en Droit – KUL vers Boalt Hall School of Law à Berkeley– Il a pu y effectuer pendant l’année universitaire 1986-1987, des travaux de post-graduat;  Il y a suivi un certain nombre de cours ayant trait au droit économique et fiscal et il a participé à deux séminaires.  Il a rédigé différents mémoires pour l’International Business Transaction Seminar et, dans le cadre du séminaire International Development Policy and Law, un autre mémoire sur la réaction législative américaine face à l’endettement du Tiers Monde.  Dans une thèse pour l’obtention du grade de Master of Law (LL.M.), sous la supervision du Professeur Stephan RIESENFELD, il a analysé comment des normes de droit international (e.a. GATT) peuvent être appliquées par le biais de procédures de plainte aux Etats-Unis et à la Communauté Européenne, afin de supprimer des barrières aux échanges internationaux.

Paul WAER – Licencié en Droit – UA vers Harvard Law School – Il y a suivi des cours à la suite desquels il a obtenu en Juin 1987, le titre de « Master of Laws ».  Ses études et recherches ont surtout porté sur le « East Asian Legal Studies Program » et le droit international privé, et ont donné lieu à plusieurs publications.  Sa Thèse de « Master » avait pour sujet les conflits d’intérêts et la collaboration internationale en droit international privé, considérés comme problèmes politiques.

1985-1986

 

Yves DEVILLE – Licencié et Maître en Informatique – FUNDP vers l’Université de Syracuse– Il y a accompli une année d’étude et de recherches.  L’objectif de ce séjour fur double.  D’une part, il désirait obtenir le diplôme de « Master of Science in Computer Science »; d’autre part, il entendait poursuivre ses propres recherches entamées précédemment en Belgique.  Afin de réaliser ces objectifs, il a rédigé une thèse de « Master » sous la direction du Professeur J.A. ROBINSON.  Le sujet de cette thèse porte sur les aspects méthodologiques de la programmation logique.  Parallèlement à cette thèse, l’intéressé a suivi avec succès un ensemble de cours consacrés principalement à l’informatique théorique.  Les cours suivis ainsi que sa thèse lui ont permis d’obtenir le diplôme de « Master of Science » au terme de ce séjour.  Cette année d’étude fut non seulement intéressante sur le plan académique, mais également enrichissante d’un point de vue humain.  Un tel séjour aux Etats-Unis offre une occasion unique de rencontres et d’échanges culturels.  Suite à ce séjour d’études, il a pu préparer et défendre avec succès une thèse de doctorat en informatique aux Facultés Universitaires de Namur.

Katia FERRIERE – Ingénieur Civil Electricien – ULg vers l’Université du Colorado, à Boulder – Elle a eu l’occasion d’y commencer un doctorat en Astrophysique.  La première année, elle y a essentiellement suivi des cours en physique, astrophysique, mécanique des fluides et de plasmas, afin d’élargir son champ de connaissances.  A partir de la deuxième année, l’Université lui a proposé un poste d’assistante lui permettant de se consacrer au travail de recherche qui doit conduire à la rédaction d’une thèse.  L’objet de sa recherche porte sur la propagation et le dissipation d’ondes électromagnétiques dans le milieu interstellaire.

Anne FREMAULT – Licenciée en histoire moderne (spécialisation socio-économique) – UA et KUL vers l’Université de Pennsylvanie – Cela lui a permis de commencer des études doctorales en sciences économiques en Septembre 1985.  Suivant le programme obligatoire du département, la première année fut entièrement consacrée à la microéconomie et à la macroéconomie, à l’économétrie et aux mathématiques, et fut sanctionnée par les examens en économie théorique.  Au cours de l’année 1986-1987, elle suivit des cours de spécialisation, notamment en finance et en économétrie.  Elle obtint le diplôme de maîtrise et fut admise à l’épreuve de spécialisation en finance.  Sa future recherche se situera dans le domaine de la finance théorique et empirique : structure et fonctionnement des marchés financiers.

Jacques LAWARREE – Licencié et Maître en Science Economique – ULg vers l’Université de Californie à Berkeley – L’intéressé y a poursuivi sa formation dans le cadre du programme doctoral du département d’économie.  Parmi les nombreux cours et séminaires suivis, l’accent fut surtout placé sur l’étude de la théorie des jeux et de la théorie du mandataire, aussi appelée théorie du principal-agent.  Le développement de ces théories représente probablement un des progrès les plus marquants réalisés en science économique ces dernières années.  Leur influence dans des domaines plus appliqués de l’économie tel que l’organisation industrielle est maintenant considérable.  Ces études ont pu se poursuivre grâce à un soutien complémentaire de l’Université de Californie à Berkeley.

Wim LEEMANS – Ingénieur Electro-Mécanicien – VUB vers University of California, Los Angeles – Il a pu y entreprendre les études qui ont mené au grade de « Master of Science in Electrical Engineering ».  Dans ce but, il a suivi les cours de physique du plasma et du laser, contribué au développement du « Plasma Beat Wave Accelerator » à l’UCLA, exécuté des simulations sur ordinateur à l’appui du travail expérimental.  Pour sa thèse de « Master », il a fait une étude intitulée « Interferometric Study of a Preionized-pinch Plasma ».  Avec l’appui supplémentaire de l’UCLA, il poursuit ses études dans le domaine de la physique du plasma et du laser, études devant mener au Ph.D.

 

1984-1985

Marianne BAUDINET – Ingénieur Civil Electricien (Electronique) – ULg vers l’Université deStanford en Californie – Pendant l’année acadméqiue 1984-1985, elle a entrepris des études avancées en informatique.  Elle a principalement consacré cette première année à suivre des cours et participer à des séminaires.  Elle a aussi présenté avec succès l’examen de qualification au doctorat en informatique et a entamé des travaux de recherche.  Depuis lors, elle poursuit ses études à Stanford et prépare une thèse de doctorat dans le domaine de la sémantique et de la vérification de programmes.

Anne-Marie BOLLEN – Licenciée en Science Dentaire – VUB vers l’Université de Michigan– Après avoir reçu un diplôme dentaire en Belgique, elle s’est spécialisée en Orthodontie.  Le programme d’orthodontie à l’Université de Michigan se compose d’une éducation clinique et théorique.  L’aspect clinique du programme consiste en diagnostic et traitement des patients avec des dysharmonies dentales et squelettales.  Ceci se fait en collaboration avec les stomatologues.  L’aspect théorique du programme se compose de cours sur la croissance et le développement craniofacial, la révision de la littérature et la présentation d’une recherche originale.  Depuis qu’elle a obtenu un Master of Science en Orthodontie, elle fait partie de la Faculté du département où elle fait de la recherche, traite des patients et donne des cours.  La seconde année d’étude était supportée par la Rotary Foundation du Rotary International.

Michael FAURE – Licencié en Droit – UA – Licencié en Criminologie – Universiteit Gent vers Law School of the University of Chicago – La Law School of the University of Chicago a, depuis la début des années 1960, une excellente réputation pour ce qui concerne l’analyse économique du droit, cours que l’intéressé a suivis en vue d’obtenir un « Master of Laws » au sein de cette Institution.  Durant le dernier trimisestre, l’intéressé a travaillé en qualité d’assistant de recherches pour le Professeur Steven SHAVELL, célèbre économiste de la Harvard Law School, qui, pendant l’année académique 1984-1985, était Professeur visiteur à Chicago.  Récemment, l’intéressé a publié, avec le Professeur R. VAN DEN BERGH, un article dans « The Geneva Papers on Risk and Insurance.  Negligence, Strict Liability and Regulation of Safety under Belgian Law : An Introductory Economic Analysis ».  Dans cet article , les techniques d’analyse économique que l’intéressé a étudiées à Chicago, sont appliquées au droit belge de la responsabilité civile.

Daniel JULIN – Ingénieur Civil Mécanicien-Electricien – ULB vers Carnegie Mellon University – Il y a entamé un programme de spécialisation en informatique.  Pendant l’année académique 1984-1985, il a entrepris des recherches dans le domaine des systèmes d’ordinateurs distribués, et a suivi quelques cours de perfectionnement dans d’autres domaines de l’informatique.  Ses travaux se sont orientés spécifiquement vers les problèmes de performance, sécurité et contrôle dans les grands réseaux d’interconnections reliant plusieurs centaines ou milliers d’ordinateurs formant un seul système distribué.  Plus récemment, il a aussi commencé l’étude de certains multi-processeurs présentant des temps d’accès non uniformes pour différentes zones de la mémoire centrale.  Actuellement il prépare un doctorat dans ce domaine.

 

1983-1984

Etienne DENOËL – Ingénieur Civil Electricien – UCL – Licencié S. en gestion, Ecole de Commerce Solvay – Université Libre de Bruxelles – vers University of Southern California – Intéressé par le traitement des signaux et la reconnaissance des formes, il s’est spécialisé dans le traitement et la reconnaissance d’images auprès du « Image Processing Institute ».  Il a aussi effectué un stage d’étude en reconnaissance de la parole auprès du laboratoire de recherche de la firme japonaise Matsushita.  Plusieurs cours l’ont en outre préparé à ses recherches en Intelligence Artificielle auprès du Philips Research laboratory dans le cadre du projet ESPRIT de la Commission européenne.  A l’heure actuelle, il travaille pour la firme de consultants Mc Kinsey.

Mathias DEWATRIPONT (Prix Francqui 1998) – Licencié en Sciences Economiques – Maître en Econométrie – ULB vers l’Université de Harvard – Il y a entamé des études doctorales en économie.  Le programme a consisté d’abord en une série de cours théoriques en microéconomie, macroéconomie, histoire économique et économie du travail.  La qualité et la diversité des Professeurs de l’Université de Harvard lui ont permis, par le biais de ce cycle de cours, de faire un tour d’horizon des développements les plus récents de ces différents domaines d’analyse économique.  La seconde partie du programme doctoral a consisté en l’élaboration d’une thèse sur l’économie du travail, qui a mis l’accent, à l’aide d’outils théoriques, sur la dynamique des relations contractuelles dans le marché du travail, et sur leur impact sur la concurrence entre firmes.  Ce travail a pu être terminé grâce au soutien du Fonds National de la Recherche Scientifique, de l’Université de Harvard et de l’Université Libre de Bruxelles.

 

1982-1983

Filip ABRAHAM – Licencié en Sciences Economiques – KUL vers l’Université de Michigan – Il y a poursuivi un doctorat en Sciences Economiques.  Le doctorat traitait des conséquences macroéconomiques de différents sytèmes de négociations entre fédérations et patrons en Europe avec quelques applications particulières pour la Belgique.  Ce travail fut couronné par le « Parker Memorial Price » de l’Université de Michigan.  Le programme de doctorat de cette Institution consiste principalement, les deux ou trois premières années, en la poursuite de cours doctoraux.  Ensuite, on se concentre exclusivement sur le doctorat.

Filip DE LY – Licencié en Droit – UG vers Harvard Law School – Au moins de Juin 1983, il y a obtenu le diplôme de « Master of Laws (LL.M.) », après avoir suivi des cours généraux ainsi que des cours spécialisés de droit commerncial et de droit économique et financier.  Le but de ses recherches était de faire une étude de droit comparé entre la technique européenne des garanties bancaires et le crédit documentaire américain de type standby.  Ceci a abouti à une thèse intitulée « American Standby letter of credit law in a European perspective » qui a été adaptée et publiée dans la Revue de Droit Commercial Belge (Garanties en Standby letters of credit, R.D.C., 1986, 172-196).

Pascal PETTEAU – Ingénieur Civil Mécanicien – Faculté Polytechnique de Mons – Licence en Management – Universiteit Gent vers l’Université de Stanford – Il y a suivi des cours de spécialisation.  Thermique, mécanique des fluides et sciences similaires constituaient l’essentiel du programme qui lui a permis d’obtenir le diplôme de « Master of Science in Mechanical Engineering ».  Il a également eu l’occasion de participer à des travaux de recherche sur les lits fluidisés, recherches consistant essentiellement en la mise au point d’un modèle d’écoulement bi-phasique.

 

1981-1982

Martha KALFF – Licenciée en Zoologie  – FUNDP vers Columbia University, New York – Elle a commencé le programme de doctorat du département de sciences biologiques.  Pendant son séjour, elle a eu l’occasion de suivre de nombreux cours et séminaires ainsi que des conférences données par de spécialistes réputés de la biologie cellulaire.  De plus, elle vient de conclure un projet à court terme portant sur l’influence de conditions ioniques modifiées sur le recyclage de membrane synaptique dans le système de cellules photoréceptrices rétinales.  Au cours des prochaines années, elle continuera ses études menant à l’obtention d’une Ph.D. dans cette Institution en tant qu’assistante de recherche.

Fernand KEULENEER – Licencié en Droit et en Sciences Economiques – KUL vers Yale University, New Haven, Connecticut – Il a eu l’occastion d’étudier l’application de techniques d’analyse économique du Droit.  L’objet de ses recherches concerna surtout des questions de responsabilité en Droit civil et en Droit économique, où il fut examiné les instruments juridiques qui réalisent efficacement les diverses fonctions sociales du droit de responsabilité en tenant compte des limitations imposées par l’autonomie relative du droit.  Lesdites recherches ont été développées en collaboration avec les Professeurs Calabresi, Priest, Ackerman et Klevorick de la Yale Law School, Institution avec laquelle il restera en contact pour poursuivre son projet.  Il obtint au sein de cette Université, le titre de « Master of Laws ».

Patrick RABAU – Licencié en Sciences Mathématiques – UCL vers University of Minnesota, Minneapolis – Ceci lui a été permis d’avancer dans le cycle d’études préparatoires au doctorat en mathématiques, en élargissant ses bases dans les domaines suivants : théorie de l’intégration, fonctions d’une variable complexe, analyse fonctionnelle, équations aux dérivées partielles et théorie de l’homologie.  Cela lui permettra d’engager ses travaux de recherche dans le domaine des équations différentielles.  Il a enfin profité d’un séminaire pour exposer une récente présentation de l’intégrale de Perron.

 

1980-1981

Benoit de LHONEUX – Ingénieur Agronome (Eaux et Forêts) – UCL vers State Universityof New York, College of Environmental Science and Forestry, Syracuse New York – Il a suivi au département de « Wood Products Engineering » des cours portant principalement sur les techniques de la microscopie électronique à transmission et à balayage, ainsi qu’à leur application au matériau ligneux.  Divers aspects de la physique du bois ont également été couverts par ces cours et par des séminaires.  Il a également entamé une thèse dans le cadre du programme de « Master of Science », portant sur les modifications de la microstructure du bois causées par l’irradiation aux rayons gamma.  Cette étude a été menée sous la direction du Professeur Côté au N.C. Brown Center for Ultrastructure Studies.

Geert DE SOETE – Licencié en Psychologie théorique et expérimentale – UG vers University of North Carolina, Chapel Hill, N.C. – Il s’est rendu au L.L. Thurstone Psychometric Laboratory pendant l’année académique 1980-1981, où il a eu l’occasion de se perfectionner dans la psychologie quantitative et plus particulièrement, dans la théorie de la mesure et des échelles.  Dans ce domaine, il a préparé et défendu une thèse de « Master of Arts » sous la direction du Professeur Thomas S. Wallsten.  Pendant son séjour il a donné une conférence au Congrès annuel de la Psychometric Society et a tenu un séminaire aux Bell Laboratories à Murray Hill, New Jersey.

Joël WINKIN – Licencié en Droit – ULg vers Columbia University, School of Law, New York – L’intéressé a poursuivi des études dont le programme s’inscrivait parmi des cours et séminaires de droit offerts aux étudiants américains, avec une orientation vers le droit économique en général : contracts, commercial transactions, conflict of laws, seminar on American legal problems, trade regaluation (antitrust), corporations, international business transactions, seminar on counseling in international transactions.  Il a obtenu en Mai 1981, le diplôme de « Master of Laws » (LL.M.).

 

1979-1980

Michel DE BRUYN – Ingénieur Civil des Mines – Faculté Polytechnique de Mons vers University of Texas, Austin – Il a pu se spécialiser dans le domaine des sondages profonds et de la production pétrolière.  Ses recherches au département « Petroleum Engineering » ont porté sur l’étude d’un simulateur numérique d’opérations de forage et il a établi dans le cadre de ces recherches, un rapport portant le titre « Numerical Simulation of a Gas Influx in a Kicking Well ».  Divers cours complémentaires suivis au sein de ce département lui ont valu l’obtention d’un « Master Degree of Science in Petroleum Engineering », au mois de Mai 1981.

Filip DIERCKX – Licencié en Droit – UA vers Harvard Law School, Cambridge – Stimulé par l’intérêt de ses études en économie à la Katholieke Universiteit Leuven, il a désiré se spécialiser en droit économique à la « Harvard Law School », durant l’année académique 1979-1980, où il a suivi les cours suivants : Economics and Public Policy, Corporations, Antitrust Law, Accountancy for Lawyers et International Taxation 1 and 2.  Il a rédigé une thèse sur les normes comptables appliquées dans différents pays de la CEE du point de vue du droit comptable américain et a obtenu un « Master of Law » en Juin 1980.  A l’heure actuelle, il est avocat au Barreau de Bruxelles.

Willy ZWAENEPOEL – Ingénieur Civil Electronicien – UG vers Stanford University, California – Pendant l’année académique 1979-1980, il a suivi des cours à la Stanford University afin de consolider sa connaissance générale de l’informatique, études qui lui ont valu d’obtenir le diplôme de « Master of Science in Computer Science ».  Actuellement, il se prépare pour les « Qualifying Exams », qui lui permettront de poursuivre ses études jusqu’au doctorat.  Ses travaux de recherche se situent dans le domaine des réseaux d’ordinateurs et des systèmes d’exploitation distribués; de plus, il travaille au développement d’un système de terminaux, graphiques pour le réseau d’ordinateur de la Stanford University.

 

1978-1979

Raymond DENECKERE – Licencié en Sciences Economiques Appliquées – UA – Licence spéciale en Statistique, recherche opérationnelle et Econométrie – Vrije Universiteit Brussel vers University of Chicago – L’intéressé a entamé en 1978 une études de postgraduat en économie théorique dans l’une des Institutions les plus réputées en ce domaine : la University of Chicago.  Le programme consistait pour l’essentiel en cours préparant au doctorat et il s’est attaché principalement aux éléments uniques dans l’école de pensée de Chicago.  L’accent a été particulièrement mis sur les fondements micro-économiques d’un « modèle » économique et sur les implications de ceux-ci pour une macroéconomie rationnelle.  Plus spécifiquement, il a étudié les canaux par lesquels les facteurs monétaires influencent la vie économique, et ce, non seulement dans les modèles qui examinent l’évolution à long terme d’un système économique, mais aussi dans ceux qui analysent les fluctuations à court terme, les soi-disant oscillations conjoncturelles.  Dans ce cadre, c’est surtout la critique pénétrante de la « rational expectation hypothesis » sur l’interprétation et l’utilisation de modèles économétriques qui a été mise en lumière.  Il désire parfaire sa spécialisation dans le domaine des modèles économiques à la « University of Wisconsin, Madison », où il se propose d’obtenir le titre de « Master of Economics ».

Eric SCHLOSSER – Ingénieur Mécanicien-Electricien – ULB vers Harvard University, Graduate School of Business Administration, Boston, Massachusetts – L’intéressé a eu l’occasion d’entamer en 1978 un « Master in Business Administration ».  Le programme, intensif et astreignant, repose entièrement sur la méthode des cas; tous les problèmes fondamentaux de gestion sont abordés, l’accent étant placé sur la prise de décisions, ce qui lui a permis d’acquérir ainsi une formation complémentaire idéale pour un ingénieur.  Outre l’aspect académique, l’expérience fut également très enrichissante dans le contexte humain, grâce à ses contacts avec des étudiants venus de multiples horizons.  Ces études ont pu se poursuivre une seconde année, grâce au soutien de la « Rotary Foundation of Rotary International ».

Peter STEVENS – Ingénieur Electro-Mécanicien – UG vers Harvard University – Il s’est spécialisé en théorie de décision et de sytèmes de contrôle au département homonyme de l’Université de Harvard – Cambridge Mass – pendant l’année académique 1978-1979.  Les travaux préparatoires à l’élaboration d’une thèse de doctorat lui ont permis d’obtenir un « Master degree of Science » en Juin 1979.  Il s’est surtout consacré à l’étude de la théorie des systèmes non linéaires et a eu également la possibilité de suivre des cours de « computer sciences » et d’économie.  Ses recherches dans le domaine de la théorie des systèmes ont pu se poursuivre grâce à un soutien complémentaire de l’Université de Harvard.

 

1977-1978

Paul LEMMENS – Licencié en Droit – KUL vers Northwestern University, School of Law, Chicago – Il a pu effectuer un pos-graduat à la Northwestern University.  Au mois de Juin 1978, il y a obtenu le grade de Master of Laws (LL.M.) après avoir suivi des cours théoriques et pratiques sur divers aspects du droit Américain, et défendu une thèse, rédigée sous la direction du Professeur Victor G. Rosenblum, et portant sur l’indépendance et l’impartiabilité de l’autorité administrative lorsqu’elle prend des décisions. (« Ex parte communications between persons outside an administrative agency and persons within the agency »).  Profitant de son séjour dans cette Université, il a également participé activement aux travaux de l’International Law Society, surtout dans le domaine de la protection internationale des droits de l’homme.

Marguerite SEQUARIS-DELIEGE – Licenciée en Droit – ULg vers Columbia University, New York – Il a pu suivre deux semestres de cours à la Law School – Columbia Universityprincipalement axés sur le droit économique américain (antitrust, regulated industries, business torts,….) et le droit international (international law, seminar in international banking and monetary law…) dans le même cadre elle a également rédigé une étude sur le thème « The antitrust attack upon the supply requirements accompanying a trademark licence.  An attack upon trademark law ? ».  Ce séjour fut sanctionné par un diplôme de Master of Law (LL.M.).

José STUYCK – Chirurgien orthopédiste Dr. en médecine – KUL vers Temple University, Philadelphia – L’intéressé a eu l’occasion de passer un an au « Krusen Research Center », où il a pu se consacrer à la recherche dans le domaine de la neurophysiologie clinique, recherche concentrée sur la pathogenèse de la scoliose idiopathique.  Il a tenté, notamment, d’établir un rapport entre cette maladie et certains troubles de l’équilibre.  Il lui fut également possible d’étudier – au sein de cette Institution – les fonctions du tronc cérébral au moyen des techniques les plus modernes.

 

1976-1977

Pierre MEYERS – Lic. en administration des Affaires – ULg vers Harvard University – Il a pu poursuivre une spécialisation en gestion financière des entreprises.  Après un bref séjour de perfectionnement linguistique à l’Université de Berkeley, il a rejoint Boston afin de participer au programme d’étude individuelles organisé par la Graduate School of Business Administration de l’Université Harvard.  Composé pour une part importante de recherches, ce programme prévoyait également des cours et séminaires doctoraux approfondis.  En choisissant certains de ces cours et séminaires parmi le programme de la Sloan School of Management du M.I.T., il a pu acquérir une connaissance complète des méthodes américaines de gestion financière des entreprises.

Philippe SIMILON – Ir. Physicien – ULg vers Princeton University – Inscrit à la Faculté d’Astrophysique en qualité de « Graduate Student » il a pu y faire la connaissance d’un corps professoral et d’une équipe de recherches des plus réputés.  Des contacts extrêmement diversifiés lui ont permis d’avoir une large ouverture dans de nombreux domaines de la science et de l’humanisme.  Cette année passée à Princeton a été consacrée à l’étude de la Physique des Plasmas et à des travaux expérimentaux.  L’Université l’a autorisé à poursuivre ses recherches en vue de l’obtention d’un grade de « Doctor of Philosophy » (PhD – physician)


1975-1976

Francis BERX – Ir. Civil mécanicien – KUL vers Stanford University, California – Durant la période de Septembre 1975 à Juin 1976 il a suivi des cours à la Leland Stanford Jr. University.  Ses études au département Industrial Engineering ont notamment porté sur les techniques d’optimisation, le transport public, l’étude des communications, la théorie de décision et la statistique.  Les possibilités exhaustives présentes à Stanford lui ont permis par des cours et des exercices pratiques d’approfondir ces différents domaines.  A la fin de cette période il a obtenu le degré de « Master of Science in Industrial Engineering » – Spécialisation « Systems Analysis and Synthesis ».

Jean-Claude DEBONGNIE – Docteur en médecine – UCL vers GI UNIT de la Mayo Clinic, Rochester – Minnesota – Il a pu entamer en 1975 des recherches en gastroenérologie dans une des plus grosses unités de recherches en ce domaine : la GI UNIT de la Mayo Clinic.   Celles-ci ont eu pour objet principal l’étude de la capacité d’absorption d’eau et d’électrolytes du colon humain.  Un autre projet étudiait l’absorption de nutriments par l’intestin grêle dans l’insuffisance en lactase.  Enfin, en collaboration, a été réalisée l’étude de la relation entre la structure et l’activité des acides biliaires, l’étude de l’effet de l’acide ricinoléique sur la structure, la perméabilité et l’absorption du colon animal.  Ces études ont pu se poursuivre une seconde année grâce au soutien de la « Mayo Foundation ».

Luc MARY-RABINE – Docteur en médecine – ULg vers Columbia University – Il a poursuivi une spécialisation en cardiologie à l’Université de Columbia – Presbyterian Hospital de New York.  Il lui fut possible de bénéficier d’un enseignement de pointe dans les domaines de la cardiologie clinique adulte et pédiatrique, et d’effectuer des recherches d’électrophysiologie cardiaque sur des fragments de coeur humain prélevés lors d’interventions chirurgicales.  Les résultats de ces recherches ont été présentés aux congrès de l’Américan Heart Association de l’Américan College of Cardiology et de la F.A.S.E.B.  Ils seront rassemblés dans une thèse que l’intéressé présentera à l’Université de Liège.

 

1974-1975

Franciscus DE SCHUTTER – Ir. Electro-mécanicien – UG vers Rutgers University, New Brunswick, New Jersey – Durant l’année académique 1974-1975 il a obtenu le degré de « Master in computer and engineering sciences » à la Rutgers University.  Ses recherches portaient sur les études comparatives de méthodes d’intégration d’équations aux dérivées partielles.  Les résultats ont été présentés lors d’une conférence internationale qui eut lieu à la « Leligh University » Bethlehem.  Des recherches théoriques et pratiques poursuivies ont fait l’objet de plusieurs publications et permettrons au candidat d’obtenir son doctorat en sciences appliquées.

Georges HEYEN – Ir. Civil Chimiste – ULg vers University of Texas, Austin – Cette bourse à permis la poursuite d’études dans le domaine de la simulation statique et dynamique des procédures chimiques industriels ainsi que leur optimalisation.  Les travaux on été conduits à l’Université du Texas à Austin sous la direction des Professeurs M.E. Leesley, D.M. Himmelbau et T.F. Edgar et sont à la base d’études complémentaires poursuivies actuellement à l’Université de Liège.  Ils ont conduit notamment à des améliorations d’un programme général de simulation (CONCEPT MARK III) ainsi qu’à une étude de techniques récentes d’optimalisation.  Les résultats de ces travaux on fait l’objet de plusieurs publications et communications.

Erik VERRIEST – Ir. Civil électricien – UG vers Stanford University – Ayant commencé en Belgique une spécialisation en théorie de systèmes et étudié les publications du Professeur T. Kailath, il fut possible à l’intéressé de travailler aux U.S.A. sous la direction de cette éminente personnalité.  Les points principaux de la recherche furent en systèmes à plusieurs variables (interconnections) et en théorie d’estimation : les « square-root »-algorithmes pour les problèmes linéaires et l’application des martingales aux problèmes non-linéaires.  Etant limité par le temps, il ne put se consacrer entièrement à la recherche puisqu’il se prépara pour l’obtention du diplôme de « Master of Science » qu’il obtint en Janvier 1975.  Grâce aux excellents résultats de cet examen, il reçut des fonds de la Stanford University pour poursuivre ses études et ses recherches en informatique et en automatique.