Rue d'Egmontstraat, 11 / B - 1000 Bruxelles
Tel. : +32.2.539.33.94 - Fax : +32.2.537.29.21
E-Mail : francquifoundation@skynet.be
Emile Francqui
Fondation d’Utilité Publique  –  Stichting van Openbaar Nut

Emile Francqui


E
mile Francqui est né le 25 Juin 1863 et est décédé le 18 Novembre 1935.

Lors de la création de « l’Etat Indépendant du Congo », son premier Souverain, le Roi Léopold II, s’occupa de recruter de jeunes officiers pour organiser son nouvel Etat.  Emile Francqui était de ceux-ci : il participa à la campagne anti-esclavagiste, et parcourut le Katanga.
Le Roi Léopold avait reconnu ses talents : il l’envoya en Chine pour négocier un contrat confiant à une entreprise belge, la création d’un important réseau de chemin de fer. Francqui y arriva en 1897 et y resta jusqu’en 1902.

Dans le cadre de cette mission, son principal rival commercial était Herbert Hoover, qui devait devenir plus tard, Président des Etats-Unis.

Lorsque la première guerre mondiale éclata en 1914, Emile Francqui – devenu Administrateur-Délégué de la Banque d’Outremer- était de retour en Belgique. La population était menacée de famine, suite à l’occupation de la majorité du territoire par les forces armées allemandes.
L’opinion publique américaine s’émut du sort de la population, et une grande opération de générosité s’organisa sous le nom de « CRB- Commission for Relief of Belgium », sous la présidence de ce même Herbert Hoover.

Les fonds rassemblés en Belgique et dans différents pays, dont les Etats-Unis, servirent à acheminer des vivres vers la Belgique, à travers la Hollande qui était restée neutre dans le conflit.

A la recherche d’un partenaire solide en Belgique, Herbert Hoover se souvint d’Emile Francqui, qui avait été un concurrent redoutable lors des discussions en Chine. Un partenariat s’établit et Francqui organisa sur notre territoire, un « Comité National de Secours et d’Alimentation », chargé de réceptionner les vivres en provenance d’Amérique, et de les distribuer à la population. Ce Comité fonctionna jusqu’à la fin de la guerre.

A ce moment, Emile Francqui et la « Commission for Relief of Belgium » se trouvaient à la tête d’un capital important. Herbert Hoover et lui décidèrent de le destiner avant tout à la reconstruction de la Belgique.  Dans leur esprit, le meilleur investissement pour ce faire se situait au niveau des universités. C’est ainsi que plus de la moitié de ce capital fut réservé aux universités belges. Plus tard, furent créés la Fondation Universitaire à Bruxelles (en 1920), la « Belgian American Educational Foundation, (B.A.E.F.) » à New York, et ensuite – à l’initiative visionnaire du Roi Albert Ier – le Fonds National pour la Recherche Scientifique (en 1928), dont Francqui fut la cheville ouvrière.

La Fondation Universitaire disposait de capitaux importants destinés à permettre à de jeunes belges d’entreprendre des études universitaires, même s’ils n’étaient pas fortunés. Le Fonds National pour la Recherche Scientifique reçut une dotation, destinée à soutenir la recherche. Plus tard, Emile Francqui fut sollicité par le futur Roi Léopold III, pour entreprendre une action au profit des populations du Congo belge. Cela conduisit à la création, en 1931, de l’Institut de Médecine Tropicale « Prince Léopold » qui s’installa à Anvers en 1933, dans les locaux utilisés encore actuellement. Francqui fut le premier Président de cet Institut et obtint de la « B.A.E.F. », un important appui financier pour l’aider à en débuter les activités.

Administrateur-Délégué de l’Union Minière du Haut Katanga, Francqui fut Directeur de la Société Générale de Belgique, dont il devint le Gouverneur en 1932.

Plusieurs fois Ministre, il fut nommé Ministre d’Etat en 1934.

La Fondation Universitaire disposait de capitaux importants destinés à permettre à de jeunes belges d’entreprendre des études universitaires, même s’ils n’étaient pas fortunés. Le Fonds National pour la Recherche Scientifique reçut une dotation, destinée à soutenir la recherche. Plus tard, Emile Francqui fut sollicité par le futur Roi Léopold III, pour entreprendre une action au profit des populations du Congo belge. Cela conduisit à la création, en 1931, de l’Institut de Médecine Tropicale « Prince Léopold » qui s’installa à Anvers en 1933, dans les locaux utilisés encore actuellement. Francqui fut le premier Président de cet Institut et obtint de la « B.A.E.F. », un important appui financier pour l’aider à en débuter les activités.

Administrateur-Délégué de l’Union Minière du Haut Katanga, Francqui fut Directeur de la Société Générale de Belgique, dont il devint le Gouverneur en 1932.

Plusieurs fois Ministre, il fut nommé Ministre d’Etat en 1934.